[Chronique] Autre-monde, tome 3 : le coeur de la Terre de Maxime Chattam

Autre monde tome 3Fiche technique du livre
Auteur : Maxime Chattam
Genre : Fantastique Jeunesse
Année d’édition : 2010
Edition : Albin-Michel / Le Livre de Poche
Prix : A partir de 7,60 euros TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 494 pages

Synopsis
Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.

Avec L’Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l’apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.

Mon avis
Autre-monde est devenu en l’espace de deux tomes, L’Alliance des trois et Malronce l’une de mes nouvelles sagas du moment. Après avoir longuement résisté à la tentation de l’achat du troisième tome en grand format, je me devais de foncer le jour J de la sortie du livre au format poche, d’autant plus que sa couverture est vraiment réussie.

   Le cœur de la Terre nous plonge dès les premières pages dans la découverte d’Eden, ce fameux « paradis » où de nombreux Pans des États-Unis se sont réunis. Ici, c’est à nouveau une fascinante organisation qui a été mise en place que l’on découvre et notre petite troupe de héros, récemment réduite, vient apporter des nouvelles peu réjouissantes. Alors que la cité connaissait un bel essor, voilà que la guerre, inévitable, contre les Cyniks, et leur reine, Malronce, approche à grand pas. Des décisions doivent être prises, et rapidement. Mais l’ombre du Raupéderon continue de rôder. Quelle est donc cette étrange créature et pourquoi veut-elle Matt ? Quant à Ambre, qui sait à présent qu’elle est le fameux Plan, lié au Testament de Roche que Malronce souhaite déchiffrer, quel secret recèle-t-elle réellement ? Pour répondre à ces questions capitales, et peut-être s’offrir une chance inouïe de vaincre les Cyniks, nos amis se lancent dans un pari fou… Pénétrer dans l’antre de la Reine !

   Ce troisième tome, conçu comme la fin d’un premier cycle à cette saga devant compter 7 tomes, se devait d’avoir comme promesse la réponse à de nombreuses interrogations. Malheureusement, il faut reconnaître que cette fois-ci le scénario m’a bien moins emballé que d’habitude. Tout d’abord, je dois avouer que j’ai eu du mal à me replonger directement dans cette suite. Peut-être n’ai-je pas l’habitude de laisser de côté une lecture trop longtemps, mais voilà, démarrer le livre directement sur l’intérieur d’Eden, lieu que j’avais un peu oublié, m’a troublé. Aussi, dès le départ, on assiste à des décisions ou des prises de conscience suite aux évènements précédents, mais aucun rappel, même léger n’est effectué et j’admets que certains détails m’étaient passés par dessus la tête, ce qui n’a pas aidé. Couplé à de gros problèmes de rythme sur les 100 premières pages, Le cœur de la Terre a mis plus de temps à me passionner. Là où l’on commençait sur les chapeaux de roues avec de surprenantes révélations ou une action bien plus présente, ici le rythme est plus lent, sans que cela apporte nécessairement quelque chose.

   Dans la liste des autres éléments qui m’ont un peu dérangé, j’ai trouvé que l’univers prenait parfois des allures de grand n’importe quoi. Très original, jusque là, tout me semblait cohérent avec l’idée que souhaitait développé l’auteur. Dans ce troisième tome, des éléments complètement loufoques, trop à mon goût, apparaissent et cela dessert à mon sens le récit, dont l’histoire est plutôt sombre suite à la guerre qui se profile, car un peu hors propos. Pour éviter les spoils, je n’en dirai pas plus mais je serai ravi d’en parler dans les commentaires 🙂

   Enfin, dernier gros point noir à mon sens, et non des moindres : une fin trop moyenne. Je voyais les pages défiler et une éventuelle fin ne semblait pas se dessiner. Tout a été rapidement expédié durant globalement les 30 dernières pages et les révélations que j’attendais tant m’ont déçues. Trop simples, pas assez recherchées à mon goût, certaines explications m’ont donné l’impression d’être présentes juste pour satisfaire le lecteur et pouvoir passer à autre chose. Honnêtement, je pense que la résolution du mystère du  Raupéderon ou celui de Malronce méritait largement plus que trois lignes.

   Après cette vague immense de reproche, je tiens tout de même à vous rassurer, tout n’est pas à jeter dans le Cœur de La Terre, loin de là. Durant sa majeure partie (ce qui représente au moins 350 pages !), le récit a su me charmer et me conduire à le dévorer. Certains passages étaient très bons, et ce dès l’entrée dans la Passe des Loups. A partir de là, on enchaîne plusieurs moments assez épiques où je suis passé par diverses émotions très variées, de la peur à l’interrogation, en passant par l’émerveillement, le stress, l’amusement, la colère, l’incompréhension, la tristesse et la pitié… Rien que ça ! J’ai aussi trouvé les scènes d’action, pourtant très présentes, à chaque fois réussies, prenantes et extrêmement bien décrites. De plus, l’auteur a su proposer suffisamment de surprises et de rebondissements pour enrichir un univers déjà bien consistant, tout en jouant sur de plaisants clins d’œil aux tomes 1 et 2.

    En ce qui concerne les personnages, c’est à mon sens un sans-faute. Les chapitres centrés sur le personnage d’Ambre sont ceux qui m’ont le plus enthousiasmé. L’évolution de son personnage est vraiment un des points les plus intéressants du tome et je pense même qu’elle finit par voler la vedette à Matt Carter tant son développement est riche et accrocheur. Néanmoins, le cœur de la Terre met en retrait notre habituelle et géniale Alliance des trois pour introduire de nombreux nouveaux personnages ce qui s’est révélée au final être une excellente idée. Je ne compte plus les coups de cœurs que j’ai pu avoir pour les petits nouveaux et Maxime Chattam démontre une fois de plus son inventivité en offrant une palette de personnages très différents les uns des autres, chacun bénéficiant de ses propres aptitudes, de ses éléments de background et se révélant, tour à tour, exploités comme il se doit. Un pur régal ! Mes pensées vont vers Neil, Horace, Bec de Pierre, Chen, Tania, Zélie et Maylis, que j’espère tous revoir d’une manière ou d’une autre dans la suite de l’aventure, tant je les ai appréciés.

   En conclusion, Le cœur de la Terre me laisse avec un ressenti mitigé. Tantôt génial, tantôt grotesque, j’attendais énormément de ce troisième tome, qui aurait pu devenir l’un de mes coups de cœur de l’année. Peut-être avais-je trop d’attente mais toujours est-il que j’ai été déçu par de nombreux points, à commencer par la fin, assez quelconque et pas à la hauteur de mes espérances. Heureusement l’auteur compense ces défauts par d’excellents passages scénaristiques et un casting encore plus réussi que d’habitude. Toutefois, cela n’a pas suffit à effacer l’amertume grandissant en moi une fois le tome refermé.

Ma note : 14,5/20

Publicités

Top Ten Tuesday

top ten tuesdayLe Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon un thème littéraire prédéfini.
Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français par Iani.

Bonjour à tous !

Voilà qu’aujourd’hui je vous propose de me retrouver le temps d’un petit Top Tuesday ! C’est un rendez-vous que je lis avec plaisir sur de nombreux blogs mais dans mon cas j’avoue ne pas toujours trouver beaucoup à y dire. Mais cette semaine, on parle de PAL ! Et la gestion d’une PAL, croyez-moi c’est presque scientifique ! Il y a temps à dire dans ce domaine que je me sens inspiré à écrire 🙂

Les 10 livres de votre PAL que vous voulez vraiment lire mais dont vous repoussez sans cesse la lecture

un noel a river fallsles enfants de la terre tome 1la vérité sur l'affaire harry québertsi tu reviensla chute des géantsjusqu'à ce que la mort nous unisse giébelle silence des agneauxla ballade de l'impossibledruidestraquéesQue de belles couvertures, et que de titres qui m’attirent ! J’ai un peu triché dans la constitution de ce top car certains livres vont bientôt être lus (enfin vous allez me dire !). En fait, pour comprendre pourquoi certains livres sont dans ma PAL depuis des années, il faut savoir que je suis quelqu’un qui fonctionne beaucoup à l’envie, au présent. Tantôt je vais ressentir le besoin de m’évader à travers la fantasy, plus tard de lire un bon thriller. Tantôt entendre parler ou voir un sujet quelconque à la TV va peut-être me donner envie de me plonger dans un livre en particulier, et ainsi de suite. Par conséquent, ces livres, bien qu’ils m’ont beaucoup intéressés lors de l’achat et continuent même de m’intéresser grandement maintenant, manquent de ce petit quelque chose qui me pousserait aujourd’hui à les lire de suite. J’ai besoin de me sentir attiré, connecté, que l’étincelle apparaisse.

Et vous, êtes-vous aussi dans cette situation ? Quels sont les livres géniaux de votre PAL que vous mourrez d’envie de lire, mais qu’étrangement, vous laissez de côté ?

[Challenge] Livra’deux pour PAL Addict (2)

Bonjour à tous !

Aujourd’hui je vous annonce ma nouvelle participation au challenge Livra’deux pour pal’Addict, challenge organisée par Galleane de la Livraddict team.

Le principe n’a pas changé et reste le suivant :
En binôme, chacun choisi dans la PAL de l’autre, trois livres :
* Qu’il a lu et aimerait faire découvrir à son partenaire
* Dont il aimerait avoir l’avis d’un ami
* Des titres qui vous interpellent pour leur résumé…
Sur ces trois livres, vous en choisissez un et dans un délai imparti, vous devez le lire et en faire un avis.

Un bon tueur de PAL qui permet donc de s’atteler à la lecture d’un livre qui y est peut-être resté trop longtemps ^^

Pour ce second Livra’deux, je participe avec La tête dans les livres, une blogueuse aux goûts très variés et dont le blog fête aussi son anniversaire !

J’ai choisi dans sa PAL les trois livres suivants :

la fin des temps murakami20 000 lieues sous les mersfille de l'empire feist

  • La fin des temps de Haruki Murakami, livre que je souhaiterai qu’elle me donne son avis car je suis très intéressé par les écrits oniriques de cet auteur et au style assez peu commun dans notre hexagone,
  • Vingt mille lieues sous les mers de Jules Vernes, titre classique de la littérature contemporaine, que j’ai lu et que j’aimerais te faire découvrir,
  • La trilogie de l’Empire, tome 1 : Fille de l’Empire de Raymond E. Feist & Janny Wurts, qui m’a interpellé tant par la renommée de son auteur, la beauté de sa couverture et son résumé prenant qui me rappelle Les Aventuriers de la mer.

Pour découvrir son choix, je vous invite à lire son article ici ! ^^

De son côté, la blogueuse La tête dans les livres a sélectionné ces trois titres :

la chute des géantsles-chevaliers-d-emeraude-tome-1jusqu'à ce que la mort nous unisse giébel

  • La chute des Géants de Ken Follett, car elle est fan de son auteur depuis sa lecture des Pilliers de la Terre et dont elle n’a jamais été déçu.
  • Les Chevaliers d’Émeraude, tome 1 : Le feu dans le ciel d‘Anne Robillard, premier titre d’une saga dont La tête dans les livres apprécierait avoir mon avis afin de savoir si elle se lance ou pas 😉
  • Jusqu’à ce que la mort nous unisse de Karine Giébel, (mon fameux exemplaire dédicacée ^^ !) livre qui l’a attiré par son résumé, son auteur intrigante et son style polar.

J’ai choisi de lire en premier la Chute des Géants de Ken Follett.

la chute des géants

Cela fait un moment que j’ai très envie de découvrir l’auteur, mais aussi de m’enfoncer dans cette gigantesque fresque historique se déroulant dans la période clé qu’est l’avant première guerre mondiale. De nombreuses découvertes ont été faites à cette époque et ils existaient tant de personnes influentes et de génies ; j’ai envie d’en apprendre plus et de comprendre le monde à ce stade. Puis, cela se déroule dans une période où l’Europe était encore le centre du monde, où la puissance de la France, l’Allemagne et d’autres étaient incontestables. Je suis en manière générale assez fasciné par l’Histoire donc je pense qu’il devrait satisfaire mes interrogations 🙂

A noter que nous avons jusque Janvier pour boucler le livre choisi et proposer notre chronique ^^.

[Spécial] Résultat du concours de l’anni-blog-versaire

Bonsoir tout le monde !

Comme prévu lors de la mise en place du concours anni-blog-versaire organisé, comme son nom l’indique, pour fêter le premier anniversaire du blog, vous aviez jusqu’au 16 Novembre à 23h59 pour participer. Je dois vous avouer, franchement, que j’ai été très surpris par le nombre de participations! Moi qui pensait le blog plutôt confidentiel, vous avez tout de même été 57 à tenter votre chance ! Merci à vous.

Enfin, sans plus tarder, voici les pseudos qui ont été tirés au sort par le logiciel The Hat :

ni vue ni connue mhcLa Petite Dame remporte le Lot n°3 : Ni vue, ni connue de Mary Higgins Clark

la perle du sud linda holemanAvenueLecture remporte le second lot contenant La Perle du sud de Linda Holeman.

livre mystèreEnfin, le fameux livre mystère au choix, notre premier lot, est remporté par Latêtedansleslivres !

Allez savoir si le hasard fait bien les choses mais les résultats et ce fameux chapeau (choixpeau ^^’ ?) magique m’amusent en tout cas beaucoup. J’attends à présent que les gagnants me contactent (par le biais de la page contact ou sur la page facebook) afin de savoir si oui ou non ils désirent leurs lots et me fournir leurs coordonnées afin que je prépare les envois. Bien sûr, si je ne reçois pas de réponse, j’organiserai un nouveau tirage au sort afin d’attribuer les lots restants.

Quoi qu’il en soit je tiens vraiment à tous vous remercier d’avoir jouer le jeu, vos messages et vos participations m’ont beaucoup fait plaisir ! Pour tous les nouveaux qui ont pu découvrir le blog par le biais de ce concours, j’espère que vous passerez encore un bon moment de lecture et de découverte sur Pouvoir des mots. Enfin, je vous avoue prendre goût à ces concours… Noël approche, qui sait ? ^^

[Chronique] Les Hauts-Conteurs, tome 1 : la voix des rois de Oliver Péru et Patrick Mc Spare

les hauts-conteurs-voix-rois

Fiche technique du livre
Auteur : Oliver Péru & Patrick Mc Spare
Genre : Fantaisie Jeunesse
Année d’édition : 2010
Edition : Scrinéo / France Loisirs
Prix : de 7,60€ TTC à 14,90€ TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 317 pages

Synopsis
1190, Tewkesburry, royaume d’Angleterre. A treize ans, Roland ne rêve que de voyages, de chevalerie et d’aventures. Seulement ses parents ont besoin de lui pour tenir l’auberge familiale. Il ne connait le monde que par les gens de passage, et son meilleur ami, l’ennui, semble bien décidé à lui gâcher son existence.

La venue d’un Haut-Conteur au village va tout changer. Le prestigieux chasseur d’histoires et d’énigmes enquête sur les mystères de la forêt de Dean et sur les goules qui s’y cachent. Il ne craint pas les croque-cadavres et s’enfonce seul dans les ténèbres, nuit après nuit… mais un matin, il ne revient pas.

L’histoire a-t-elle mangé celui qui aurait dû la raconter ? C’est ce que va tâcher de découvrir Roland… et peut-être deviendra-t-il lui-même Haut-Conteur ?

Mon avis
Enfin, Oliver Péru fait son entrée dans les auteurs que j’ai lu. Oui c’est en grande partie de la faute de Satine’s Books ! Oui l’auteur a su jouer la carte du personnage qui porte mon prénom ! Et oui, le résumé me donnait furieusement envie !

   Ce premier tome des Hauts-Conteurs démarre de manière assez classique, voir simpliste. Nous sommes à la fin du XIIème siècle, dans une petite bourgade de l’Angleterre et l’on suit la vie de Roland, jeune garçon de 13 ans. Fils d’aubergiste, son père voit en lui, son aîné, l’homme idéal pour hériter de l’auberge familiale. Ainsi, Roland aide chaque jour ses parents à préparer, servir et satisfaire les habitants du coin. Parfois quelques voyageurs se présentent, et lorsqu’il s’agit de Hauts-Conteurs on peut être sûr que la soirée sera épique. Encore plus quand le « Flamboyant » disparaît quelques jours après son passage… Roland, bien décidé à vivre ses rêves d’aventure, part mener l’enquête et verra sa vie bouleversée…

   Comme vous pouvez le constater, on est clairement en présence de quelque chose de très classique dans le domaine de la fantaisie. Hélas, ce premier tome ne sort jamais réellement des sentiers battus, et si l’on excepte quelques trouvailles scénaristiques intéressantes, l’ensemble se révèle du début à la fin trop peu original. Je salue néanmoins les quelques rebondissements assez bien trouvés ainsi que le twist final que je n’avais pas vu venir du tout ! Une bonne surprise qui m’a fait plaisir et tend à me prouver que les auteurs ont du potentiel.

   Heureusement, Les Hauts-Conteurs peut compter sur de nombreuses qualités pour éclipser, à défaut de gommer entièrement, ce défaut. A commencer par une écriture et un rythme vif et très fluide. C’est simple, j’ai été plongé dans le récit dès les premières pages, ce qui est très rare, surtout en matière de fantaisie où l’histoire est en général longue à se mettre en place. Ici, rien qu’en lisant l’extrait disponible sur le site de France Loisirs, j’ai réussi à me plonger dans cet univers et je souhaitais poursuivre ma lecture au plus vite. Les Hauts-Conteurs ne s’embarrasse pas de fioritures. Les auteurs vont à l’essentiel, et bien souvent, l’action prime au dessus de tout. Rapidement, un changement de ton s’opère, et ce qui aurait pu se transformer en récit initiatique au sein de la vieille Europe prend des allures d’enquête policière fantastique axée jeunesse. Un bien étrange cocktail qui prend et qui a su me convaincre.

   L’univers choisi par le collectif d’auteurs fut une relative bouffée d’air frais. Étrange, lorsque l’on sait que la saga est basée sur des mythes bien connus, tel que les goules, les vampires où autre loups et que cela se situe en Europe. Mais peut-être est-ce là sa très grande accessibilité : au lieu de chercher à créer et expliquer quelque chose d’improbable et d’absolument nouveau afin de se démarquer, la bonne recette consistant à adapter les grands classiques que l’on aime tous constitue un excellent choix. Qu’il est plaisant de s’imaginer l’Angleterre ou Paris au Moyen-Âge infestés d’étranges créatures de la nuit ! Quel bonheur de revoir un vrai vampire, celui qui fait peur, le fils du Diable, comme celui que j’ai pu découvrir quand j’étais gamin ! Des éléments classiques mais qu’on côtoie si peu qu’il est bon de les retrouver. De plus, l’apparition des Hauts-Conteurs, Êtres entourés de légendes au savoir apparemment infini ajoute beaucoup de piment et j’ai hâte d’en savoir plus à leurs sujets.

   Quant à l’aspect jeunesse, assez présent, il ne m’a aucunement rebuté. Le récit est léger, jamais complexe ni ennuyeux et on a souvent le droit à quelques touches comiques qui m’ont fait sourire. Suivre les péripéties d’un jeune garçon de 13 ans n’est pas si dérangeant lorsque l’on remet les choses dans le contexte de l’époque : cela correspondrait facilement à nos 17, 18 ans d’aujourd’hui. La personnalité du monsieur est donc bien définie et même si c’est un peu cliché par moment, le tout est suffisamment bien conté pour être crédible. Puis, des leçons sont à en tirer : Roland apprend vite qu’être un héros n’est pas aisé et que cela a un coût. Les autres personnages présents sont aussi plaisants, notamment l’intrépide Mathilde de Beaumont que j’ai adoré et j’aime à penser que de grands secrets sont à nous révéler chez certains !

   Au rang des reproches, j’admets que même si le livre m’a plu, l’histoire utilise de nombreuses facilités. Globalement, le récit reste gentillet et la fin est expédiée assez rapidement. A aucun moment je n’ai pris peur pour les personnages. De même, de nombreux points sur l’univers mis en place auraient mérité d’être développés au profit de l’action omniprésente. A la fin de ce premier tome, trop d’éléments restent non abordés ou sans réponses et il manque aux Hauts-Conteurs une certaine complexité qui ébahit. De même en ce qui concerne les personnages. Bien que ceux-ci soient finalement peu nombreux, je n’ai pas eu réellement l’impression de les connaître à la fin de ce tome, si ce n’est dans les grandes lignes. Un équilibre description / développement de l’histoire / action est peut-être à rechercher ?

   En conclusion, j’ai passé un agréable moment de lecture en découvrant ce premier tome de la saga des Hauts-Conteurs. Bien que l’histoire ne brille pas par son incroyable originalité, le tout est suffisamment bien conté et prenant pour m’emmener au bout de ces 300 pages en bien peu de temps. Plutôt drôle et jouant davantage sur une action très présente et de nombreux dialogues efficaces, c’est l’occasion de renouveler avec la fantaisie et le fantastique tel que je l’ai découvert en premier lieu. Un vent d’air frais qui me satisfait à l’heure où chacun rivalise d’invention pour développer son propre univers. Toutefois il reste du travail pour me conquérir davantage et je compte à présent sur notre duo pour étoffer leur saga sur plusieurs fronts afin de l’amener vers le coup de cœur.

Ma note : 15,5/20