[Chronique] Mass Effect, tome 1 : Révélation de Drew Karpyshyn

Fiche technique du livre
Auteur : Drew Karpyshyn
Genre : Science-Fiction
Année d’édition : 2012
Edition : Milady
Langue : Française
Nombre de pages : 384 pages

Synopsis

Les sociétés les plus avancées de la galaxie dépendent toutes de la technologie des Prothéens, une espèce disparue il y a environ cinquante mille ans. Après la découverte d’équipements prothéens sur Mars en 2148, l’humanité, la plus jeune des espèces interstellaires, se lance aux quatre coins de l’Univers et lutte pour se faire une place au sein de la communauté galactique.

Aux confins de l’espace colonisé, le contre-amiral et héros de guerre de l’Alliance, David Anderson, explore les décombres d’une base de recherche militaire top-secrète. Les ruines sont jonchées de cadavres. Qui a attaqué la base et pourquoi ?
Kahlee Sanders, la jeune scientifique mystérieusement disparue quelques heures avant le massacre de ses collègues, est le principal suspect. Mais sa traque suscite plus d’interrogations que de réponses. Anderson, associé à un agent extraterrestre à qui il ne peut se fier, et poursuivi par un implacable assassin, lutte contre l’impossible sur des mondes inconnus et découvre une sinistre conspiration. De celles qui peuvent vous coûter la vie…

Mon avis

   Tout d’abord, il convient de rappeler que Mass Effect est un univers de science-fiction très développé et surtout, en premier lieu, en jeu-vidéo sorti sur Xbox 360 en exclusivité dans un premier temps, puis devenu multi-supports. Cela a toute son importance, car soyons francs, la série de roman intéressera avant tout les possesseurs du jeu souhaitant en savoir plus sur ce que je considère comme l’un des meilleurs univers de science fiction jamais créé pour un jeu-vidéo. Toutefois, cela n’écarte pas pour autant les lecteurs qui pourraient être potentiellement intéressés par ce livre car l’histoire de ce premier tome de Mass Effect se suffit à elle-même. De plus, les premiers chapitres, en plus de présenter les principaux protagonistes, font office de descriptif de l’univers et de la situation de la Terre et des Humains dès leur entrée dans l’espace. Par ailleurs, l’histoire dispense de nombreux rappels par le biais des dialogues entre les personnages (comme la guerre entre Geths et Quariens) ce qui évite aux nouveaux d’être perdus par le flot d’informations.

   Concernant le scénario en lui-même de ce premier tome, Révélation se situe avant les évènements de Mass Effect 1 et permet d’éclaircir quelques points d’ombres du scénario et d’approfondir en particulier les personnages d’Anderson, de Khalee Sanders et du Spectre Saren. On y suit majoritairement les aventures et l’enquête du point de vue du contre-amiral Anderson, qui se révèle être un héros intriguant et intéressant. De même, découvrir en détail Khalee Sanders, sa personnalité et son background fut vraiment plaisant. Le fait que le roman mette l’accent sur des personnages que l’on sait important mais qu’on rencontre finalement peu dans le jeu est un gros plus. J’ai passé un bon moment en suivant les péripéties de Révélation mais je dois avouer que dans l’ensemble, ce tome m’a juste bien plu. Le style d’écriture est simple et bref ; le tout est conté très rapidement et les pages défilent si vite qu’on a parfois l’impression de rater des éléments importants. Idem pour certaines scènes d’actions qui auraient gagnées à être plus étoffées dans leurs descriptions. Le tome étant court, l’histoire avance par conséquent vite et les évènements s’enchaînent à un bon rythme. Malgré cette vitesse, l’enquête manquait de rebondissements et j’aurais souhaité davantage être surpris. Heureusement, c’est toujours un plaisir de parcourir l’univers si vaste de Mass Effect bien que les vrais points d’intérêts sont ces fameuses révélations qui viennent enrichir le monde créé par Drew Karpyshyn et la découverte de personnages clés, en action, sous un angle différent.

   En conclusion, Mass Effect Révélation »plaira avant tout aux possesseurs du jeu qui seront ravis de vivre de nouvelles aventures inter-galactiques mais les novices ne doivent pas passer leur chemin pour autant : le livre, sans être excellent, reste plaisant à parcourir et le personnage de Khalee Sanders, longtemps rencontré dans ce tome, est l’héroïne du tome suivant. D’ailleurs, bien que mon avis soit mitigé, je reste assez impatient de lire la suite 🙂

Ma note : 13,5/20

[Chronique] « Rue des mensonges » de Joy Fielding

Fiche technique du livre
Auteur : Joy Fielding
Genre : Drame, Thriller
Année d’édition : 2007
Edition : France Loisirs
Langue : Française
Nombre de pages : 420 pages

Synopsis
Jammie est à un tournant de sa vie… Coincée dans un boulot sans intérêt, la jeune femme souffre de ne pas égaler sa sœur aînée et subit les reproches constats de sa mère. Quand ce bel étranger qui sait l’écouter et la comprendre croise son chemin, elle se dit qu’elle a enfin trouvé le Prince Charmant. Pour lui, elle irait au bout du monde… Mais c’est dans une petite ville perdue qu’il va l’emmener, dans une rue tranquille où les secrets sont nombreux et les mensonges monnaie courante, dans une rue où l’heure de la vengeance a sonné…

Mon avis
« Rue des mensonges » est un livre que j’ai obtenu dans le cadre d’une promotion chez France Loisirs il y a bien longtemps. Peu inspiré par son petit prix ridicule qui me laissait penser que le livre avait été soldé car il s’agissait d’une bouse, il est resté près d’un an dans ma PAL. Jusqu’au jour où souhaitant lire un thriller se situant dans une petite rue façon Wysteria Lane, j’ai décidé de le lire.

   Lu très rapidement, le livre étant assez court, « Rue des mensonges » est une belle petite surprise. Là où je n’en attendais rien, l’histoire a su m’emporter et me surprendre à plusieurs reprises. Contrairement à ce que pourrait laisser penser la quatrième de couverture, l’héroïne, Jammie, est loin d’être « nunuche » et constitue en réalité un personnage intéressant et attachant par le simple fait que ses peurs et ses défauts sont ceux que beaucoup d’entre nous possèdent. Allons-nous réussir notre vie ? Vais-je évoluer un jour dans mon travail ? Vivrai-je le grand amour ?
Cette psychologie est d’ailleurs la grande force de récit. Bien que constitué de peu de personnages secondaires, « Rue des mensonges » sait compenser grâce à des personnages au background et à la personnalité détaillée. Conté de deux points de vue différents, on alterne ainsi rapidement le « Road-trip » où tension et peur s’accumulent et les chapitres plus posés se déroulant dans cette fameuse rue, qui permet à la fois de tisser la toile scénaristique mais aussi d’apporter des éléments bienvenus concernant les personnages. Cela crée un certain équilibre, nous laissant un peu de répit, tout en développant l’histoire.

   J’ai apprécié les descriptions, jamais trop longues, qui permettent de nous plonger dans l’univers réaliste du livre et de s’attacher d’autant plus aux protagonistes. Ajoutons à cela une lecture qui monte vite en puissance, des rebondissements intelligents que je n’avais pas vu venir, un twist final bien trouvé et une absence de temps mort et l’on obtient un très bon petit thriller.

   Un petit bémol toutefois : le récit étant court, il souffre d’un manque de complexité que possède certains ténors du genre et qui peut rendre un thriller parfait. Les motifs d’actions des personnages, compréhensibles, restent malgré tout assez simples.

Ma note : 15/20

Bonjour chez vous !

Bonjour à tous !
Je suis « LeOn » et me voici enfin dans le monde de la blogosphère. Cela m’aura pris énormément d’années mais à présent que je suis lancé je compte bien y rester !

Le pouvoir des mots est un blog à vocation principalement littéraire. La lecture est un loisir fantastique, capable de concentrer intégralement votre esprit et votre imagination sur une succession de lignes et de pages, de vous enfermer dans une petite bulle le temps d’un chapitre. J’ai l’intention par le biais de ce blog de vous présenter mes opinions sur mes dernières lectures mais aussi dialoguer de lecture de manière générale et relayer quelques informations intéressantes. Parfois peut-être, je m’écarterai de ce beau chemin pour parler entre autre de jeux-vidéo 😉

Bien qu’âgé de 23 ans, je me considère comme un jeune lecteur : mes goûts continuent de se façonner et même si j’ai déjà quelques genres de prédilections tels que le thriller, la fantaisie ou le manga, je suis toujours en quête de découverte et d’apprentissage. Ne soyez pas étonné si je passe du coq à l’âne dans mes lectures !

Enfin, comme vous pouvez le constater, ce blog est tout neuf… et donc encore en construction. Débutant seulement, j’ai l’intention de le faire évoluer rapidement et de le personnaliser une fois les outils mieux pris en main.
Merci à vous et à très bientôt !