[A la découverte de] Death Note

Le temps passe vite amis lecteurs, vous le réalisez aussi bien que moi. Aujourd’hui, je me prends une nouvelle claque : le manga Death Note fête à présent son dixième anniversaire au Japon ! Tant de souvenirs qui reviennent et me poussent à vous présenter la série, vous qui souhaitez prendre le train en route.

death note tome 1    Death Note est un manga de type Shonen, c’est à dire s’adressant principalement aux garçons (bien que ce ciblage est à mon sens, vraiment à remettre en cause) et est écrit par Tsugumi Oba et dessiné par Takeshi Obata. Une association extrêmement efficace qui va mettre au point un manga à la fois superbement dessiné au scénario excellent. Une série en douze tomes, qui se dévorent rapidement et qui est à la fois disponible au format classique mais aussi au format deluxe.

Death Note deluxe   Pour résumer, Death Note n’est autre que le livre de la Mort, un carnet possédé par Ryuuku, un Dieu de la Mort. Ce dernier s’ennuie profondément dans son monde… Alors lui vient l’idée de laisser tomber son carnet dans le monde des humains, en espérant s’en distraire. Car les propriétés de ce carnet sont multiples et surtout, incroyablement dangereuses. Toute personne ramassant le Death Note en devient propriétaire et bénéficie donc de ses pouvoirs… Ainsi, en inscrivant le nom et en connaissant le visage d’une personne, le Death Note permet de la tuer, 40 secondes plus tard, d’une crise cardiaque ! Une puissance diabolique qui va se retrouver dans les mains de Light Yamagami, un lycéen pas comme les autres.

light yamagami   Là où la série fait fort, c’est qu’en plus de créer un concept intéressant et quasiment jamais vu, elle propose de suivre l’intrigue autour de deux personnages à la psychologie et aux idéologies très développées. Light est un des enfants les plus intelligents de sa génération. Clairement surdoué, il réussit dans tout ce qu’il entreprend et un avenir brillant lui est déjà tout tracé. Très travailleur, c’est quelqu’un de calculateur et de froid. Malgré d’excellents résultats (premier aux examens blancs nationaux japonais), il s’ennuie fermement. Pour lui, le monde est « pourri » par le mal, les criminels, la corruption... Lorsqu’il découvrira par hasard le Death Note, puis qu’il prendra conscience de son incroyable pouvoir, il décidera de l’utiliser pour créer le monde utopiste dont il a toujours rêvé. Un monde débarrassé de toute criminalité, où il pourrait incarner la justice et utiliser pleinement ses capacités intellectuelles. Son projet en tête, il va progressivement découvrir de nouvelles propriétés au Death Note, telle l’œil de la mort, l’autorisant à savoir combien de temps un individu a encore à vivre, et répandre sa définition du Bien, sous le nom de Kira (dérivé du terme anglais « Killer »).

L death note   Seulement, et vous pouvez vous en doutez, l’affaire Kira va avoir des retentissements énormissimes dans le monde entier. La police, rapidement dépassé par ce qui devient un problème international fait appel à Interpol et au personnage de L (un de ses nombreux pseudonymes), considéré comme le meilleur détective au monde. Arborant un look et une posture particulière, il possède néanmoins une intelligence hors du commun du haut de ses 24 ans et est un peu considéré par les gouvernements mondiaux comme leurs dernières chances. Pour cette enquête, il va devoir baisser sa garde et se rapprocher au plus proche de Light afin de le démasquer… Tout en se dissimulant au maximum ! Son nom étant inconnus de tous, il dispose donc de la meilleure défense face à Kira, qui ne peut le tuer par le biais de son carnet. Un duel intellectuel s’engage alors chacun qui tentera de démasquer l’autre.

misa amane   Évidemment d’autres personnages interviendront dans l’histoire, du père de Light, chef de la brigade de police, à la célèbre Misa Amane, petite amie de Kira. Loin du simple manga pour adolescent, l’intrigue prends des allures de thriller et bénéficie d’un scénario travaillé à l’extrême, à la tension palpable et offre un des meilleurs « duels » qu’il m’ait été de lire ! Tout est calculé, trop peut-être, mon cerveau ayant été retourné plusieurs fois par les actions et rebondissements. Les deux protagonistes principaux usent de toutes leurs capacités pour faire tomber l’autre sur ce qui pourrait ressembler à un jeu d’échec à l’échelle mondiale. Plutôt court pour un manga (12 tomes), la série dispose d’un rythme qui n’ennuie jamais et bouleverse par un twist scénaristique fou, et pour ma part, imprévisible.

death note bien ou mal   Death Note propose de plus une réflexion intéressante et complexe sur les questions de Bien et de Mal. Faut-il purifier le monde des criminels en les exterminant purement et simplement ? Tout en éliminant les personnes se dressant contre cette « vision utopiste » ? Devenir un tueur en série de criminel, n’est-ce pas finalement être à leur niveau ? Quel est le réel sens de la justice dans cette affaire ? D’ailleurs, même L, au service de la police, finit par outrepasser la loi afin de mener à bien son enquête… pour retrouver ce tueur de criminel. Une réflexion sur le pouvoir et son utilisation sur ce que cela peut apporter à l’Homme et qui laisse finalement sans réelle réponse tant j’estime que la réponse parfaite à cette question n’existe pas. Une réflexion idéologique et une lecture coup de cœur que je vous invite à découvrir.

death note cahier