[Chronique] Comme deux gouttes d’eau de Tana French

comme deux gouttes d'eau tana french

Fiche technique du livre
Auteur : Tana French
Genre : Polar / Thriller
Année d’édition : 2009 (VF)
Edition : Points
Prix : 8,20€ TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 571 pages

Synopsis
Lorsque l’inspecteur Cassie Maddox est appelée sur les lieux d’un meurtre ; elle perçoit dans la voix de ses collègues une tension inhabituelle. Et pour cause : la victime lui ressemble trait pour trait, et porte des papiers au nom d’Alexandra Madison. Une identité que Cassie a inventée et dont elle s’est servie, voilà des années pour infiltrer un réseau de trafic de stupéfiants. Afin de démasquer l’assassin, les policiers de Dublin imaginent le plus dangereux des stratagèmes : prétendre qu’Alexandra a survécu a ses blessures et obliger Cassie à se faire passer pour elle. La voici qui intègre le : vieux manoir qu’Alexandra partage avec quatre amis, étudiants comme elle à Trinity College. Un lien étrange les unit : ils vibrent d’un même amour pour la littérature, d’un même refus de s’encombrer de leur passé. Dans ce huis clos où le moindre faux pas lui serait fatal, enfermée dans la peau d’une autre, l’inspecteur Cassie Maddox va servir d’appât…

Mon avis
Un synopsis plus que séduisant, m’intriguant dès que j’ai trouvé ce livre, enfoui dans les étagères du Book-off. Il n’en fallait pas plus pour qu’il arrive à la maison.

   Il y a toujours une légère appréhension à découvrir un nouvel auteur mais c’est une expérience qui apporte à chaque fois quelque chose. Tana French fait partie de ces belles surprises. Comme deux gouttes d’eau est un polar que je qualifierais comme étant original, selon mes critères en la matière bien sûr.

   Se déroulant en Irlande, pays bien choisi pour ses valeurs comportementales et rurales qui seront développées, l’histoire tourne autour de Cassie Maddox et du meurtre de Lexie Madison. Classique jusque là. Cassie est inspectrice aux violences conjugales et n’a en principe rien à voir avec ce corps retrouvé dans cette petite masure, non loin de Whitehouse. Pourtant, le physique de cette femme, et son nom surtout Lexie Madison, l’interpelle. Car en plus d’être un sosie quasiment parfait, Lexie Madison utilise une identité créée de toute pièce plusieurs années auparavant… par Cassie elle-même et son chef, lorsque cette dernière bossait en tant qu’infiltrée dans une affaire de drogue. Qui était vraiment Lexie Madison ? Qui souhaitait sa mort et a su si bien maquillé son crime ? Autant de questions qui vont pousser Cassie à reprendre sa casquette d’infiltrée et devenir Lexie.

   Rassurez vous, pour ceux qui pensent que cela est bien compliqué, c’est très bien amené et expliqué durant le déroulement. L’intrigue ne manque pas non plus de crédibilité et je me suis rapidement et entièrement immergé dans cette intrigue. Globalement, on pourrait la décomposer en trois grandes parties : la découverte du cadavre et la mise en place de l’infiltration, l’infiltration en elle même en huis clos et enfin le dénouement.
Là où Comme deux gouttes d’eau fait fort, c’est qu’il n’est pas seulement un polar d’infiltration, il y mêle aussi de manière très habile les éléments du huis clos et une enquête simple, mais non simpliste, autour d’un meurtre. N’y cherchez pas la conspiration internationale ou le serial killer au 100 victimes, vous ne le trouverez pas. Le charme réside ailleurs.

   La psychologie des personnages développée par Tana French est clairement l’un des points qui marque dans ce polar. Qu’il s’agisse du club des 4, de notre fameuse inspectrice ou même de l’équipe policière autour de l’affaire, tel que Mackey, chacun a bénéficié d’un réel soin, qui englobe à la fois un sérieux background servant l’intrigue mais aussi la constitution d’un réel caractère et comportement. L’impression de les connaître est palpable et je me suis très attaché à eux. Profond et empli de mystères, l’envie de les connaître davantage était dévorante. C’est donc un vrai coup de coeur que j’ai eu pour cette galerie de personnage, que j’espère vraiment retrouver dans un autre livre de l’auteure.

   Si je ne vous ai pas encore convaincu de mon attachement pour ce livre et de vous y intéresser, laissez moi terminer par cette fin très réussie. Savamment construite, répondant à toutes nos interrogations et points en suspens, elle se paye le luxe d’offrir un dénouement à chacun des personnages et de m’émouvoir par surcroît. Je ne préfère pas revenir sur les différentes émotions offertes par ce final, de peur de vous spoiler, mais elle est de celle qui vous laisse un goût étrange, poignant, refermant le livre avec regrets et m’obligeant à patienter avant de démarrer une nouvelle lecture.

   En conclusion, Comme deux gouttes d’eau est un véritable coup de cœur, un joyau surprenant, révélant ses multiples facettes jusqu’à sa toute dernière ligne. Polar doté d’une intrigue solide, très originale, et parsemée de rebondissements de plus ou moins grande intensité, j’ai été séduit par son concept de sosie infiltré en huis clos au sein de la belle maison de Whitehouse. Son final, inattendu, prenant et émouvant ; sa galerie de personnage, charismatiques, mystérieux et pourtant si attachants, et la superbe plume de Tana French sont autant d’ingrédients composant ce parfait cocktail. Une très belle découverte, assurément.

 Ma note : 18/20

Publicités

Book Tag : Questionnaire livresque de A à Z

alphabetVoici un tag que je rencontre sur pas mal de blogs ces derniers temps… et c’est compréhensible : les questions sont vraiment sympathiques ! J’avais donc envie de vous proposer ma version des évènements 🙂

#A pour Auteur – Auteur dont tu as lu le plus de livres

D’un côté on a un auteur de manga qui avec une seule série cumule 72 tomes… parus en France ! De l’autre, un auteur de polar super connu que je lis moins actuellement (quelques déceptions parmi mes dernières lectures, notamment Promets-moi…) mais dont j’ai dévoré suffisamment de livres pour le placer dans ce top 🙂

Harlan cobeneiichiro oda

 

 

 

 

 

 

#B pour « Best » – La meilleure « suite » de série

Incontestablement, pour moi, l’une des meilleures suites que j’ai pu lire est le troisième tome du Trône de Fer. Magistral, tout simplement !

le trône de fer intégrale 3 #C pour « Current » – Lecture en cours

20th-century-boys-deluxe-2-panini#D pour « Drink » – La boisson qui accompagne tes lectures

évianDe l’eau, oui. Comprenez moi, toutes ces suées froides, ces émotions que nous offrent les auteurs… Ça me déshydrate 😦

#E pour « Ebook »  – Ebooks ou romans papiers

Papiers clairement. À ce jour, je ne suis toujours pas convaincu par l’intérêt d’une liseuse. Créer un support pour un loisir qui à la base se consomme sans support ? Drôle d’idée !

#F pour « Fictif » – Un personnage fictif avec lequel tu serais effectivement sorti au lycée

Hum, j’aimerais répondre quelque chose mais non, je ne vois pas. Je ne crois pas avoir déjà eu un « crush » de ce genre dans un livre.

#G pour « Glad » – Un roman auquel tu es content d’avoir donné une chance

Il y a évidemment plein de livres pour lesquels je suis heureux d’avoir donné une chance, de « m’être forcé » à découvrir leur univers. Je vais vous parler de deux livres en particulier.
Le premier, étonnamment, n’est autre que Harry Potter. Mon meilleur ami d’enfance adorait la saga et le quatrième tome allait bientôt sortir. Il en parlait avec tant d’admiration, mais j’étais formel, ces histoires de sorcellerie ne m’intéressaient pas et je me passionnais davantage pour le manga. Pourtant, si jeune, il a su me sortir l’argument irréfutable qui m’a poussé à découvrir ce cher Harry : « Comment peux-tu savoir que tu n’aimes pas alors que tu ne l’as même pas lu ? Tu devrais essayer ! ». Je ne l’ai jamais regretté.

harry potter livresMon second exemple concerne la découverte du polar. Je souhaitais découvrir de nouveaux genres littéraires, me plonger davantage dans les romans. Ma mère, éternelle bibliovore m’a donc recommandé du polar et m’a offert La nuit du renard de Mary Higgins Clark pour commencer. Un dangereux délice.

#H pour « Hidden » – Un roman que tu considères comme un joyau caché

Une fois n’est pas coutume, je choisis deux titres pour répondre à cette question. Cela dit, il y a un manga : Ayako de Osamu Tezuka. Très peu connu en France, ce manga plutôt court (trois tomes) est l’un des plus poignants que j’ai pu lire. Il conte la vie dramatique d’une riche famille japonaise dont le destin change fortement après la seconde Guerre Mondiale, et plus particulièrement la vie de la petite Ayako, fille non désirée qui va vivre un véritable calvaire.
Concernant le roman, je considère l’Assassin Royal comme un joyau caché. Vous me répondrez que pourtant ce livre est loin d’être inconnu, ce qui est juste. Pourtant, je trouve qu’au vu de sa qualité, il est vraiment dommage que son succès soit cantonné au cercle d’initiés à la fantasy alors qu’à mon sens, l’Assassin Royal mériterait d’être lu et apprécié du très grand public. assassin royal tome 1#I pour « Important » – Un moment important dans ta vie de lecteur

La sortie du septième tome de Harry Potter, les reliques de la mort. Tellement d’impatience, d’attente, d’appréhension…

harry potter les reliques de la mortLa création du blog est en soi un grand changement dans ma petite vie de lecteur !

#J pour « Juste »  – Le roman que tu viens juste de finir

Si on parle de roman, ce serait Contre toute attente de Linwood Barclay (je suis dans une phase manga actuellement !)

contre toute attente#K pour « Kind » – Le genre de roman que tu ne liras jamais

Les livres du type « harlequin ». Je ne suis tout simplement pas la cible. Il y a même plus de chances que je finisse par lire des livres politiques que ce genre de « chose ».

#L pour « Long »  – Le livre le plus long que tu aies jamais lu

Si l’on considère Dôme de Stephen King comme deux tomes bien distincts en France, je pense que cette qualification revient donc à Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell, doté de 1232 pages dans son édition Quatro.

autant-en-emporte-le-vent  affiche du film#M pour « Major’ – Le livre qui t’as causé le plus gros « Book hangover »

Je n’ai pas de titres particuliers qui me viennent à l’esprit… Quand je suis soufflé par la fin d’un livre, je laisse le temps à mon esprit de s’y faire et j’enchaine sur un nouveau titre quelques jours après.

#N pour « Nombre » – Le nombre de bibliothèque que tu possèdes

Si je compte les deux bibliothèques restantes chez ma mère et les deux bibliothèques chez moi, on arrive à 4 ! Un joli chiffre, mais qui pourrait se révéler juste à l’avenir…

#O pour « One » – Un roman que tu as lu plusieurs fois

Harry Potter évidemment ! J’ai relu tous les tomes à plusieurs reprises tant j’ai adoré, et je ne serai pas contre une nouvelle relecture… Sinon, au hasard : quelques tomes de la saga La communauté du sud, Nana, Love Hina, FullMetal Alchemist, Dragon Ball, Maison Ikkoku…

#P pour « Préféré » – Ton endroit préféré pour lire

Il me manque tant : mon ancien salon, avec son petit fauteuil et la fenêtre dans mon dos. Un vrai havre de paix que j’espère pouvoir me recréer un jour ❤

#Q pour « Quote » – Une citation d’un livre que tu as lu, qui t’inspires ou te fait ressentir plein d’émotions

« Je garde dans ma mémoire la tendre maladresse de cette nuit comme le bien le plus précieux de mon âme. » – L’Assassin Royal de Robin Hobb.

assassin royal tome 3 cover#R pour « Regret »  – Un regret de lecteur 

On peut interpréter cette question de bien des manières. Je regrette par exemple la gestion catastrophique de la parution littéraire du Trône de Fer chez nous. Je regrette l’horrible découpage des sagas que nous font subir certains éditeurs. Je regrette que de plus en plus éditeurs décident d’imprimer leurs livres dans les pays de l’Est, au détriment de notre beau pays… Je regrette que le grand public et la nouvelle génération voit la lecture comme une torture, un loisir d’asocial et une triste obligation de leur petite vie d’écolier… Je regrette de ne pas avoir suffisamment de temps pour lire, tout simplement !

#S pour « Série » – Une série que tu as commencé mais jamais finie

SI l’on part du côté des manga, je pourrais sûrement trouver plein de noms : entre Nana de Ai Yazawa dont l’auteure n’a jamais écrit la fin, ou X des Clamp qui a le même souci, ça commence fort. Sinon, j’ai la saga Les Bannis et les proscrits de côté depuis très longtemps maintenant !bannis et proscrits#T pour « Temps » – Trois de tes livres préférés de tout les temps

dome tome 1 coverfractures franck thillieznana8

 

 

 

 

#U pour « Unapologetic » – Quelque chose dont tu n’éprouves aucun remords d’être fan

La communauté du sud#V pour « Very  » – Un roman dont tu attends la sortie avec beaucoup d’impatience

 Il est en fait déjà sorti mais je souhaite obtenir une jolie dédicace de l’auteur… donc je patiente jusqu’à ce que nos emplois du temps concordent. Peut-être que demain sera ce jour !

angor#W pour « Worst » – Ta pire habitude livresque

L’achat de nouveaux livres alors que ma PAL déborde et gonfle inexorablement.

#X pour « X » – Commence à compter en haut à gauche de ton étagère (la plus proche) et prends le 27ème livre

malronce, autre monde tome 2#Y pour « Your » -Ton dernier livre acheté puzzle#Z pour « ZzZ » – Le livre qui ta volé ton ZzZ (le dernier livre qui t’a tenu éveillé bien trop tard la nuit)

Le premier qui me vient à l’esprit est ben sûr Harry  Potter… Cette saga me rendait tellement dingue que je faisais des nuits blanches pour pouvoir poursuivre ma lecture… Je finissais par me raisonner en voyant l’heure (7 heures du matin) et en m’imposant une pause bien méritée. Depuis je me suis bien sûr à nouveau couché tard pour terminer certains livres, notamment des thrillers, mais jamais autant.

Voilà tout pour mes réponses ! Je ne nomine personne mais si ce tag vous plaît et que vous avez un peu de temps devant vous, n’hésitez pas, il est plutôt sympa ! Je serais ravi de vous lire en tout cas 🙂

[Chronique] Contre toute attente de Linwood Barclay

contre toute attente

Fiche technique du livre
Auteur : Linwood Barclay
Genre : Polar
Année d’édition : 2012 (VF)
Edition : France Loisirs / J’ai Lu
Prix : 8€ TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 581 pages

Synopsis
En enquêtant sur la mort de sa femme, un père de famille lève le voile sur les secrets bien gardés d’une petite ville en apparence tranquille.

La femme de Glen Garber vient de mourir dans un accident de voiture. Selon la police, Sheila était ivre morte. Pour son mari, c’est impossible : Sheila ne buvait pas. Alors, que s’est-il vraiment passé ?
Bientôt, un nouveau drame frappe de plein fouet une autre famille du quartier. Hasard ou coïncidence ? Que se passe-t-il dans cette banlieue si paisible ? Sheila s’est-elle embarquée dans un jeu dangereux ? Glen va tout faire pour le savoir, pour sa femme, mais aussi pour leur fille Kelly, huit ans.
Mais à vouloir découvrir ce qui se trame derrière les portes closes, il va vite devenir gênant …

Mon avis
Voilà un polar qui traînait depuis quelques temps dans ma PAL ! Second livre que je découvre de l’auteur après Les voisins d’à côté, confirme-t-il son potentiel ?

   Tout d’abord, il convient de bien placer les choses dans leur contexte. Clairement, Contre toute attente est un polar, se rapprochant bien plus de l’enquête policière et du roman que du thriller. Ne cherchez pas le grand frisson ou le gore ici, vous ne le trouverez pas. Cela ne signifie pas pour autant que le récit est dénué de qualités, elles sont juste situées ailleurs.

   Le cœur de l’intrigue réside dans l’accident de voiture qui a causé la mort de Sheila, la femme de Glen Garber, le héros de ce livre. Juste avant, on nous présentait Sheila et Glen comme un couple où tout semblait rouler, malgré quelques petits problèmes par ci par là, et quelques pages plus tard, elle est retrouvée ivre, à contresens, sur l’autoroute. En plus de causer sa mort, son accident entraîne la mort de deux innocents de Milford, ville où se situe l’action. Qu’a-t-il donc bien pu se passer ? Pourquoi Sheila, qui n’a jamais été alcoolique, se retrouve à commettre quelque chose de ce genre ? Glen se sent abandonné et en colère, frustré de ne pas reconnaître en cet acte la femme qui a partagé sa vie pendant autant d’années. Peu de temps après, un second drame survient, différent cette fois… Et le doute s’installe.

   Au fur et à mesure de l’avancée dans l’intrigue, l’auteur prend le soin de développer l’environnement de Sheila, de Glen et de la ville de Milford. On réalise vite que Glen ne connaît pas si bien ses fréquentations… Les personnages imaginés par l’auteur sont nombreux et surtout intéressants. Bien distincts des uns des autres, ils sont suffisamment approfondis pour qu’on ait le sentiment de les connaître à la fin du récit et ont tous une personnalité unique et accrocheuse. Autre élément que j’ai apprécié : ils ont tous un rôle et une utilité bien précise lors du récit. Je n’ai pas eu le sentiment d’un quelconque remplissage, et c’est vraiment rare dans ce genre de lecture. De plus, le héros est à mon sens parfait pour l’intrigue. Il possède quelques défauts certes, mais aussi pas mal de qualités. Il est ordinaire sans pour autant être creux. La plupart de ses actions et réactions (sa volonté d’en apprendre plus, ses moments d’impulsivité) sont sensées et crédibles, ce qui en fait un personnage agréable à suivre et attachant. C’est donc du tout bon de ce côté là.

   Le rythme est plutôt bien mené, les évènements s’enchaînent et les rebondissements sont omniprésents. De la première à la dernière page, je n’ai jamais vraiment eu le temps de m’ennuyer, trop occupé que j’étais à vouloir découvrir la suite et à établir de multiples théories et autres hypothèses sur les aboutissants de ce récit. Il faut dire que Linwood Barclay offre matière à débat. Entre les divers drames et magouilles de chaque personnage, la paranoïa s’immisce doucement dans nos esprits et j’ai fini par suspecter quasiment tout le monde ! Les affaires s’entrecroisent et l’envie de résoudre le mystère est dévorante. Malgré certains indices assez gros, j’ai tout de même été plutôt surpris par le dénouement final que j’ai apprécié. Dans l’ensemble, l’intrigue m’a beaucoup plu. J’ai apprécié cet angle d’approche où l’une des questions majeures est finalement : y a-t-il vraiment eu un crime ? Cela créé une perspective différente des autres polars et permet d’instiller un doute jusqu’au bout. Au final, il manque au titre juste deux, trois, évènements complètement dingues, capable de me retourner le cerveau, pour se différencier de la masse et me marquer pour lui offrir une place parmi les meilleurs titres que j’ai lu du genre.

    En conclusion, j’ai passé un agréable moment de lecture avec cette seconde découverte de Linwood Barclay. Sans temps mort, rempli de rebondissements, de mystères et de révélations bien trouvées, l’intrigue a su me happer dès les premières pages et amener moult réflexions et hypothèses quant au final et à la fameuse existence d’un coupable ou non. Peuplé de personnages intéressants et crédibles, dont un petit coup de cœur pour ce père de famille si attachant, j’ai pris beaucoup de plaisir à démêler les secrets liant les habitants de Milford. Dommage toutefois que, comme Les voisins d’à côté d’ailleurs, Linwood Barclay se contente de proposer du très efficace sans chercher à bousculer les codes où à réellement marquer le lecteur. Reste un bon moment de lecture, et c’est déjà pas mal.

Ma note : 16/20

In my mailbox (21) – Juin 2014

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Pour le recensement des liens, il faut désormais aller chez Lire ou mourir.”

Et c’est reparti pour un tour ! Je pensais avoir été plus que raisonnable en Juin (ce qui est vrai, honnêtement), mais au final quand je vois l’ensemble de ces acquisitions je me dis que j’ai encore beaucoup d’efforts à fournir si je souhaite réellement réduire ma Pile A Lire (un sujet bien épineux ma foi). On obtient donc côté acquisitions :

SAMSUNGSAMSUNGédition points

    Précisément, cela donne les titres suivants :

  • Le château des étoiles, tome 1 : le secret de l’éther de Alex Alice, un journal-BD au format très original et bourré de charme avec lequel j’ai passé un bon moment de lecture. Vous pouvez d’ailleurs retrouver ma chronique ici pour plus d’informations.
  • Le château des étoiles, tome 2 : les chevaliers de l’éther de Alex Alice. Impossible de résister après ce très bon apéritif que constitue le premier tome. J’espère me trouver un peu de temps prochainement pour aborder sereinement cette suite !
  • Dragon Quest, Emblem of Roto, tome 1 de Kamui Fujiwara & Chiaki Kawamata. Manga tiré de la célèbre saga de RPG japonais et proposant un scénario original, la nostalgie et ma fan-attitude ont eu raison de moi lorsque mes yeux l’ont croisé en rayon. Un bon premier tome, à voir ce que la suite nous réserve.
  • Marvin Gaye – la biographie de Frédéric Adrian. Livre obtenu dans le cadre de l’édition de Mai de Masse Critique sur Babelio (que je tiens à remercier, ainsi que l’éditeur Le Castor Astral et l’auteur lui-même). Je n’ai pas hésité lorsque je l’ai aperçu dans la liste tant l’idée de lire une biographie consacré à Marvin Gaye – un chanteur que j’adore – me plaisait. Ma chronique est disponible ici.
  • Le sang des maudits de Leighton Gage
  • Guerre sale de Dominique Sylvain
  • Arab Jazz de Karim Miské
  • Brunetti et le mauvais augure de Donna Leon. Il s’agit de 4 livres reçus de la part des éditions Points que je remercie chaudement pour avoir acceptées ma candidature pour le jury du prix des lecteurs de 2014. Du polar donc, que je pense dévorer progressivement cet été. Au premier abord, les titres m’intéressant le plus sont Guerre Sale et Le sang des maudits, mais Arab Jazz pourrait peut-être créer la surprise !

 Avec les livres lus en Juin, j’obtiens donc un piètre PAL + 4 ! J’espère que l’été va arranger tout ça.

Et vous, qu’avez-vous acheté de beau récemment ?

Tag : Possédez-vous un livre qui… ?

tag pocket jeunessePocket Jeunesse propose de plus en plus des tests agréables destinés à tous les lecteurs que nous sommes. Je trouvais le thème et les questions de celui-ci plutôt intéressant, alors voici enfin mes réponses !

1) une série complète de plus de 3 tomes : Harry Potter, Les Haut Conteurs, Love Hina, Death Note, Les aventuriers de la mer, pour ne citer que quelques exemples.

2) un livre avec la tranche abîmée : Oui et plusieurs malheureusement. Je suis sacrément protecteur envers mes livres, mais un accident est si vite arrivé…

3) un livre avec une préface : Oui, et cela fait plaisir d’avoir cette petite surprise lors de l’ouverture du livre. Un nom ? La liste de mes envies de Grégoire Delacourt.

4) un livre dans une langue étrangère : En bon français que je suis et en personne ayant (un peu) le goût des mots, je reste spécialiste de la VF. Toutefois, je possède The Cuckoo’s Calling de Robert Galbraith en VO.

the-cuckoo_s-calling jkr5) un livre que vous ne lirez sans doute jamais : Il y en aura sûrement sans doute plusieurs qui ne seront jamais commencés, mais ma première pensée va vers le premier tome de l’Épée de Vérité de Terry Goodkind. Les critiques l’ont anéanti à mes yeux.

6) un livre que vous avez détesté : Le mot me semble fort mais Une place à prendre de J.K. Rowling est ce qui s’en rapproche le plus : ennuyeux, lent, sans réel but, je n’ai pas accroché du tout.

7) un livre avec plus de 3 feuilles vierges à la fin : Oui ! Je ne les compte même plus d’ailleurs… Quel est l’intérêt en fait ?

8) un livre que vous avez lu plusieurs fois : Harry Potter évidemment ! Un cri dans la nuit de Mary Higgins Clark figure aussi dans cette liste et je pourrais citer de nombreux manga (je veux relire Full Metal Alchemist !).

9) un livre avec une couverture argentée : J’allais dire non, mais (ça) c’était avant de fouiner dans ma bibliothèque et de retomber sur Paradise Kiss aux couvertures argentées et clinquantes, donc c’est un oui !

paradise kiss tome 110) un livre sans remerciements : Oui, j’en ai beaucoup, malheureusement. Exemple récent : la ballade de l’impossible de Haruki Murakami. C’est bien dommage d’ailleurs. Un geste si simple…

11) un livre avec une découpe de couverture qui sort de l’ordinaire : Je vous laisse fouiller dans ma bibliothèque pour voir si j’en aurais un. Pour ma part je ne pense pas.

12) un livre qui a toujours un bandeau « nouveauté » / « en ce moment au cinéma » … : OUI ! J’en ai des tonnes… C’est stupide, mais je ne peux pas m’empêcher de garder tous ces bandeaux. Qu’ils soient là pour faire la pub d’une série TV, d’un anime, d’une suite attendu, d’un film ou d’un prix, je les conserve toujours.

13) un livre qui, à la base, ne vous appartenait pas : Oui ! Entre les dons généreux de ma mère en matière de livre ou le troc effectué avec mes anciens voisins et toujours amis, beaucoup de livres ne m’appartenant pas ont fini par arriver dans ma tour.

14) un livre dont la jaquette a mystérieusement disparue : Non, par chance je n’ai pas encore connu ce drame 🙂

15) deux fois le même livre : Il ne m’en reste qu’un : Anges et démons de Dan Brown. J’avais acheté l’édition de poche il y a un bail puis j’ai trouvé un jour le grand format à 1€ dans un parfait état… Craquage obligatoire !

anges et démons16) un livre sans nom d’auteur : Aucun ne me vient à l’esprit.

17) un livre qui a un format atypique : Idem, je ne pense pas avoir de livres trop particuliers dans ma bibliothèque.

18) des ebooks : Oui… ce qui est absurde car je ne les lis pas. Il s’agit d’e-books achetés en promotion (dans le genre Bragelonne et ses supers promos à 0.99€) principalement.

19) une série dont les tranches forment un motif/dessin : Oui ! Les manga sont d’ailleurs à mon sens et en général ce qu’il y a de mieux dans le genre.

20) des livres dérivés d’une série (nouvelle, livre compagnon, …) : Oui. Dans le genre, j’ai d’abord les fanbooks, comme Le petit monde de Fruits Baskets, ou encore celui de Tsubasa Reservoir Chronicle. Après il y a les spin off d’Evangelion (dont le Maiden m’a fortement déplu). Je pourrais aussi mentionner Retour au pays de Robin Hobb, se voulant être un prélude à l’Assassin Royal et aux Aventuriers de la mer.

retour-pays-robin-hobb21) tous les livres parus d’un auteur : Oui. C’est très rare en réalité mais un exemple facile me vient en tête : Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell.

22) un livre avec comme thème le voyage dans le temps : Oui. C’est un thème que j’apprécie beaucoup, quelque soit la manière dont il est traité. Le temps c’est tellement de choses, tellement précieux et rien à la fois. Pour cette question, je vais citer, Thermae Romae, BD où Lucius Quintus Modestus, architecte de l’Antiquité, se retrouve projeter dans le Japon actuel en prenant… un bain ! Quartier Lointain serait un bel exemple aussi.

23) un livre dont l’intrigue se déroule dans un vaisseau spatial : Non. J’ai Planètes de Makoto Yukimura car une bonne partie de l’intrigue se situe dans un vaisseau mais cela s’arrête là.

24) un livre que vous avez acheté pour la couverture : Oui et non. Je triche un peu. Disons que je suis follement tombé amoureux de la couverture du Nom du Vent de Patrick Rothfuss paru chez Bragelonne. Bien sûr, cela ne fait pas tout car avant de craquer je me suis quand même renseigné sur le livre. Mais je dois avouer que la couverture a été déterminante, pour une fois !

Le nom du vent 225) un livre dont l’intrigue se déroule en Australie : Non.

26) un livre dont vous aimez particulièrement le titre : Chronique du tueur de roi, première journée : le nom du vent. Tout m’attire dans ce titre. Des chroniques ? Un tueur de roi ?! Le vent ? Qui aurait un nom ?! C’est à la fois un appel à l’aventure, à la découverte, aux mystères, au drame et à la magie !

27) un livre avec un animal sur la couverture : Hum… C’est un animal le serpent des mers ? xD Sans aller jusqu’à vous citer les corbeaux peuplant certaines couvertures, je peux dire oui en prenant en compte le loup apparaissant sur quelques couvertures de l’Assassin Royal de Robin Hobb.

28) un livre dans lequel un personnage porte votre prénom : Les Haut-Conteurs, tome 2 ❤ Merci à Oliver Péru et Patrick Mc Spare !

hauts conteurs29) un roman de zombies : The Walking Dead me vient à l’esprit, mais il s’agit d’un comics. Est-ce qu’il compte ? Pour moi oui 🙂

30) un roman qui n’est pas dans notre bibliothèque parce que vous l’avez prêté : Non. Ma bibliothèque est certes segmentée entre mon ancienne chez ma mère et l’actuelle chez moi, mais je le reconnais, il n’est clairement PLUS dans mes habitudes de prêter mes livres chéris. Il n’y a rien de plus rageant que de constater qu’un livre que vous avez prêté revient avec de légers coups… Alors si vous êtes maniaque comme moi…

 J’obtiens donc 23 réponses positives sur 30 ! Selon le tag, le résultat est donc le suivant : Entre 16 et 25 affirmations : Les livres, c’est du sérieux ! Vous avez une belle collection mais cela ne vous empêche pas d’en vouloir encore de nouveaux ! Comme on vous comprend !

Bon entre nous, n’étant pas loin des 25 affirmations, et qu’au delà de 25 on est considéré comme une annexe de bibliothèque (!), on peut presque dire que je suis une annexe en construction non ? ^^’
Et vous, quel est votre résultat ? Vous pouvez retrouver le test complet sur le site des éditions Pocket Jeunesse ici.

PS : Je remercie http://leslecturesdebouch.fr/2014/05/tag-possedez-vous-un-livre-qui/ pour avoir proposé une image aussi sympathique ! En espérant qu’elle ne m’en veuille pas de l’avoir utilisé.