In my mailbox (25)

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Pour le recensement des liens, il faut désormais aller chez Lire ou mourir.”

Bonjour à tous ! Cela fait longtemps que je ne vous ai pas proposé un In my mailbox… Au vu de mes dernières acquisitions, qui ne cessent de s’accumuler dernièrement, je pense qu’il est grand temps de partager mes nouvelles trouvailles, d’autant plus qu’elles sont nombreuses !

20150208_143613

20150208_192646 mailboxJ’ai donc craqué pour :

  • Dragon Age : l’empire masqué de Patrick Weekes, un roman basé sur l’univers fantaisiste du jeu-vidéo Dragon Age, produit par Bioware et dont la troisième itération est parue en fin d’année dernière. Pour ma part, j’ai juste terminé le premier, mais au vu de l’univers absolument immense développé, craquer sur ce livre me semblait une excellente idée, d’autant plus que le synopsis et les retours sont plutôt bons.
  • [Angor] de Franck Thilliez. Je rattrape enfin mon retard pour cette sortie. A l’origine, je pensais pouvoir obtenir un exemplaire dédicacé en allant aux apparitions de l’auteur dans le Nord, mais pour des raisons de planning, je n’ai finalement jamais pu pas m’y rendre… Pas de quoi m’empêcher de dévorer prochainement cette lecture que j’attendais vraiment énormément.
  • L’étoile de Pandore, tome 1 : Pandore abusée de Peter F. Hamilton. Je l’ai souvent répété sur le blog et dans mon entourage des années durant : je veux découvrir des romans de science-fiction. Mais imaginez, déjà qu’en fantasy, il a fallu attendre un  moment avant de bien pouvoir connaître les classiques et comprendre le genre, en SF c’est encore pire. Bref, Peter F. Hamilton me fait de l’œil depuis un moment et je saute le pas en tentant cette lecture.
  • Le puits des mémoires, tome 1 : la traque de Gabriel Katz. Enfin en poche, cette lecture fantaisiste me faisait vraiment envie depuis plusieurs années. Je vais enfin pouvoir me faire mon propre avis !
  • Bilbo le Hobbit de J.R.R. Tolkien, un cadeau d’anniversaire que je suis ravi d’avoir reçu. La nouvelle trilogie m’a grandement laissé sur ma faim, en particulier le dernier épisode que j’ai trouvé assez ridicule et au final peu approfondi pour un film si long. Ce cadeau tombe donc à point nommé puisqu’il va me permettre de savoir ce que j’aurais réellement du savoir sur cette œuvre.
  • Hunger Games, tome 3 : la révolte de Suzanne Collins, une acquisition un peu particulière que j’ai eu gratuitement grâce aux points France Loisirs. Particulière parce que je ne possède pas dans les deux premiers tomes et que je ne sais pas si je souhaite les lire… Pourtant après avoir vu la première partie de l’adaptation cinématographique de La Révolte, j’étais sûr d’une chose : je voulais savoir la fin. Un drôle de procédé à tester donc.
  • One Piece, tome 73 : l’opération Dressrosa S.O.P. de Eiichiro Oda, une non surprise si vous suivez la page facebook du blog puisque vous aurez compris que j’avais déjà dévoré ce tome. A voir si je produis une petite chronique à son sujet, c’était tellement rapide que je n’en ai pas gardé un souvenir indélébile.
  • La Reine Rouge, tome 1 : le prince des fous de Mark Lawrence, livre gentiment offert et dédicacé par l’auteur pour avoir organisé un concours sur le blog. Je veux bien faire ça tous les jours, sincèrement ! ;D
  • A toute épreuve de Harlan Coben, un livre que j’ai également reçu en cadeau. Je ne suis plus très à jour dans les aventures de Myron Bolitar (les dernières m’ayant énormément déçu) et je ne savais même pas qu’il avait maintenant un fils… ^^’ Ce ne sera pas une priorité donc, mais il peut valoir le coup.
  • Hokusai, d’un collectif d’auteur paru chez Larousse. Il s’agit d’un très beau cadeau que je choisis de vous présenter car il me fait très plaisir et qu’il a quand même sa place sur le blog puisque cela reste un livre. J’ai pu le feuilleter et pour l’instant, je suis soufflé par la qualité globale de l’ouvrage. Les illustrations, les explications, le papier, tout est d’un haut niveau et est très intéressant.

20150208_192739 mailboxEt vous, pour quel(s) livre(s) avez-vous craqué ?

Publicités

[Chronique] One Piece, tome 72 : les oubliés de Dressrosa de Eiichiro Oda

one piece tome 72

Fiche technique du livre
Auteur : Eiichiro Oda
Genre : Manga shonen
Année d’édition : 2014 (VF)
Edition : Glénat
Prix : 6,95€ TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 208 pages

Synopsis
Comment Law va-t-il réagir face au piège retors que leur a tendu Doflamingo ?! Que va-t-il arriver à Usopp et Robin, prisonniers de la tribu des nains ?! Luffy réussira-t-il à s’emparer du pyro-fruit ?! Quand les histoires de chacun commencent à se croiser… Les aventures de Luffy à la poursuite du One Piece continuent !

Mon avis
Après un tome fou aux multiples hommages à Dragon Ball, j’étais impatient d’en apprendre plus sur Dressrosa. Ai-je obtenu mes réponses tant attendues ?

   Globalement la structure de ce tome et le récit sont identiques au précédent. Le Colisée continue d’être la majeure attraction et l’on assiste enfin au premier tour de Luffy, inscrit dans le groupe C. En marge de cette bastonnade géante, on apprend ce que vivent les autres personnages au sein de l’île : Sanji cherche à informer la troupe du piège qui se dessine autour de Trifouilli, Zorro est évidemment perdu et court à peu près tout sauf où il est réellement attendu (classique jusque là, non ?), Franky mène l’enquête, toujours accompagné d’un étrange « jouet vivant », Nami, Chopper et Brook gardent le bâteau et sont pris au piège eux aussi, tandis que Usopp s’invente un délire en y incluant Robin et toute la bande, tant qu’à faire ! Un bien beau programme.

   Seulement, par rapport aux aventures de Luffy au Colisée, le récit n’est pas forcément très équilibré. On sent que l’auteur a trop de choses à raconter car des coupes drastiques sont effectuées sur les autres personnages pour pouvoir parler davantage de l’intrigue autour de Luffy. C’est dommage car dans le même temps, le bal des nouveaux personnages (l’équipage de Doflamingo, le nouvel amiral de la marine) et des révélations de plus ou moins grandes envergures dont des secrets sur l’île de Dressrosa, du peuple des lutins (ou je ne sais quoi) continuent d’être lentement distillés. Trop lentement même.
Aussi, autant j’apprécie l’idée du Colisée, autant je pense que dans les faits certains passages sont tout de même mal amenés. Pour ce premier tour, tout est bien trop rapide. Je n’ai même pas eu le temps de retenir le nom des participants, leurs lieux d’origine ou leur background qu’ils sont éjectés et qu’on passe au tour suivant.

SAMSUNG

Toute ressemblance avec une personne que vous connaissez ou avez connu est purement fortuite.

   Cela dit, les quelques pages de combat que l’on nous propose démontrent clairement les nouveaux enjeux du Nouveau Monde. Oubliez tout ce que vous avez connu jusque la côté baston dans One Piece : le niveau a explosé. L’auteur cache depuis un moment les informations sur l’entraînement de deux ans qu’ont suivi chacun des membres mais cette fois-ci, il nous en révèle un peu plus… et c’est complétement dingue. Je pense que tout va tourner autour du fluide et de nouveaux pouvoirs dévastateurs. Fini les petites frappes !

   L’intrigue de ce récit est aussi truffé de flashback et d’anecdotes intéressantes en tout genre. J’ai notamment adoré celle avec Chinjao et le fameux poing de Garp, un moment très drôle offrant quelques révélations sur l’univers de One Piece.
Côté humour, l’auteur ne démord pas et continue de proposer des gags ultra fun dès que l’occasion se présente. On peut remercier Usopp, qui ne s’arrange pas xD Il pousse le délire loin -comme d’habitude- autour de l’histoire de Norland et c’est un vrai plaisir que de le voir en action. Finalement, ce qui aura surtout manqué à ce tome est plus de pages, afin de développer des intrigues qui semblent géniales.

SAMSUNG    En conclusion, ce soixante-douzième de One Piece est un agréable divertissement. Comme toujours, je n’ai pas vu le temps défiler au cours de ma lecture et j’étais surpris de voir les dernières pages pointaient le bout de leur nez. Poursuivant son aventure aux quatre coins de l’île de Dressrosa, l’équipage du chapeau de paille continue de faire rire et de séduire à défaut d’apporter de vraies révélations sur son univers. Difficile de se contenter de si peu, en particulier lorsque les intrigues ont le potentiel d’apporter tellement plus. Un regret pesant, difficilement balayé par la promesse d’une suite meilleure… que je meurs d’impatience de découvrir !

Ma note : 14,5/20

Book Tag : Questionnaire livresque de A à Z

alphabetVoici un tag que je rencontre sur pas mal de blogs ces derniers temps… et c’est compréhensible : les questions sont vraiment sympathiques ! J’avais donc envie de vous proposer ma version des évènements 🙂

#A pour Auteur – Auteur dont tu as lu le plus de livres

D’un côté on a un auteur de manga qui avec une seule série cumule 72 tomes… parus en France ! De l’autre, un auteur de polar super connu que je lis moins actuellement (quelques déceptions parmi mes dernières lectures, notamment Promets-moi…) mais dont j’ai dévoré suffisamment de livres pour le placer dans ce top 🙂

Harlan cobeneiichiro oda

 

 

 

 

 

 

#B pour « Best » – La meilleure « suite » de série

Incontestablement, pour moi, l’une des meilleures suites que j’ai pu lire est le troisième tome du Trône de Fer. Magistral, tout simplement !

le trône de fer intégrale 3 #C pour « Current » – Lecture en cours

20th-century-boys-deluxe-2-panini#D pour « Drink » – La boisson qui accompagne tes lectures

évianDe l’eau, oui. Comprenez moi, toutes ces suées froides, ces émotions que nous offrent les auteurs… Ça me déshydrate 😦

#E pour « Ebook »  – Ebooks ou romans papiers

Papiers clairement. À ce jour, je ne suis toujours pas convaincu par l’intérêt d’une liseuse. Créer un support pour un loisir qui à la base se consomme sans support ? Drôle d’idée !

#F pour « Fictif » – Un personnage fictif avec lequel tu serais effectivement sorti au lycée

Hum, j’aimerais répondre quelque chose mais non, je ne vois pas. Je ne crois pas avoir déjà eu un « crush » de ce genre dans un livre.

#G pour « Glad » – Un roman auquel tu es content d’avoir donné une chance

Il y a évidemment plein de livres pour lesquels je suis heureux d’avoir donné une chance, de « m’être forcé » à découvrir leur univers. Je vais vous parler de deux livres en particulier.
Le premier, étonnamment, n’est autre que Harry Potter. Mon meilleur ami d’enfance adorait la saga et le quatrième tome allait bientôt sortir. Il en parlait avec tant d’admiration, mais j’étais formel, ces histoires de sorcellerie ne m’intéressaient pas et je me passionnais davantage pour le manga. Pourtant, si jeune, il a su me sortir l’argument irréfutable qui m’a poussé à découvrir ce cher Harry : « Comment peux-tu savoir que tu n’aimes pas alors que tu ne l’as même pas lu ? Tu devrais essayer ! ». Je ne l’ai jamais regretté.

harry potter livresMon second exemple concerne la découverte du polar. Je souhaitais découvrir de nouveaux genres littéraires, me plonger davantage dans les romans. Ma mère, éternelle bibliovore m’a donc recommandé du polar et m’a offert La nuit du renard de Mary Higgins Clark pour commencer. Un dangereux délice.

#H pour « Hidden » – Un roman que tu considères comme un joyau caché

Une fois n’est pas coutume, je choisis deux titres pour répondre à cette question. Cela dit, il y a un manga : Ayako de Osamu Tezuka. Très peu connu en France, ce manga plutôt court (trois tomes) est l’un des plus poignants que j’ai pu lire. Il conte la vie dramatique d’une riche famille japonaise dont le destin change fortement après la seconde Guerre Mondiale, et plus particulièrement la vie de la petite Ayako, fille non désirée qui va vivre un véritable calvaire.
Concernant le roman, je considère l’Assassin Royal comme un joyau caché. Vous me répondrez que pourtant ce livre est loin d’être inconnu, ce qui est juste. Pourtant, je trouve qu’au vu de sa qualité, il est vraiment dommage que son succès soit cantonné au cercle d’initiés à la fantasy alors qu’à mon sens, l’Assassin Royal mériterait d’être lu et apprécié du très grand public. assassin royal tome 1#I pour « Important » – Un moment important dans ta vie de lecteur

La sortie du septième tome de Harry Potter, les reliques de la mort. Tellement d’impatience, d’attente, d’appréhension…

harry potter les reliques de la mortLa création du blog est en soi un grand changement dans ma petite vie de lecteur !

#J pour « Juste »  – Le roman que tu viens juste de finir

Si on parle de roman, ce serait Contre toute attente de Linwood Barclay (je suis dans une phase manga actuellement !)

contre toute attente#K pour « Kind » – Le genre de roman que tu ne liras jamais

Les livres du type « harlequin ». Je ne suis tout simplement pas la cible. Il y a même plus de chances que je finisse par lire des livres politiques que ce genre de « chose ».

#L pour « Long »  – Le livre le plus long que tu aies jamais lu

Si l’on considère Dôme de Stephen King comme deux tomes bien distincts en France, je pense que cette qualification revient donc à Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell, doté de 1232 pages dans son édition Quatro.

autant-en-emporte-le-vent  affiche du film#M pour « Major’ – Le livre qui t’as causé le plus gros « Book hangover »

Je n’ai pas de titres particuliers qui me viennent à l’esprit… Quand je suis soufflé par la fin d’un livre, je laisse le temps à mon esprit de s’y faire et j’enchaine sur un nouveau titre quelques jours après.

#N pour « Nombre » – Le nombre de bibliothèque que tu possèdes

Si je compte les deux bibliothèques restantes chez ma mère et les deux bibliothèques chez moi, on arrive à 4 ! Un joli chiffre, mais qui pourrait se révéler juste à l’avenir…

#O pour « One » – Un roman que tu as lu plusieurs fois

Harry Potter évidemment ! J’ai relu tous les tomes à plusieurs reprises tant j’ai adoré, et je ne serai pas contre une nouvelle relecture… Sinon, au hasard : quelques tomes de la saga La communauté du sud, Nana, Love Hina, FullMetal Alchemist, Dragon Ball, Maison Ikkoku…

#P pour « Préféré » – Ton endroit préféré pour lire

Il me manque tant : mon ancien salon, avec son petit fauteuil et la fenêtre dans mon dos. Un vrai havre de paix que j’espère pouvoir me recréer un jour ❤

#Q pour « Quote » – Une citation d’un livre que tu as lu, qui t’inspires ou te fait ressentir plein d’émotions

« Je garde dans ma mémoire la tendre maladresse de cette nuit comme le bien le plus précieux de mon âme. » – L’Assassin Royal de Robin Hobb.

assassin royal tome 3 cover#R pour « Regret »  – Un regret de lecteur 

On peut interpréter cette question de bien des manières. Je regrette par exemple la gestion catastrophique de la parution littéraire du Trône de Fer chez nous. Je regrette l’horrible découpage des sagas que nous font subir certains éditeurs. Je regrette que de plus en plus éditeurs décident d’imprimer leurs livres dans les pays de l’Est, au détriment de notre beau pays… Je regrette que le grand public et la nouvelle génération voit la lecture comme une torture, un loisir d’asocial et une triste obligation de leur petite vie d’écolier… Je regrette de ne pas avoir suffisamment de temps pour lire, tout simplement !

#S pour « Série » – Une série que tu as commencé mais jamais finie

SI l’on part du côté des manga, je pourrais sûrement trouver plein de noms : entre Nana de Ai Yazawa dont l’auteure n’a jamais écrit la fin, ou X des Clamp qui a le même souci, ça commence fort. Sinon, j’ai la saga Les Bannis et les proscrits de côté depuis très longtemps maintenant !bannis et proscrits#T pour « Temps » – Trois de tes livres préférés de tout les temps

dome tome 1 coverfractures franck thillieznana8

 

 

 

 

#U pour « Unapologetic » – Quelque chose dont tu n’éprouves aucun remords d’être fan

La communauté du sud#V pour « Very  » – Un roman dont tu attends la sortie avec beaucoup d’impatience

 Il est en fait déjà sorti mais je souhaite obtenir une jolie dédicace de l’auteur… donc je patiente jusqu’à ce que nos emplois du temps concordent. Peut-être que demain sera ce jour !

angor#W pour « Worst » – Ta pire habitude livresque

L’achat de nouveaux livres alors que ma PAL déborde et gonfle inexorablement.

#X pour « X » – Commence à compter en haut à gauche de ton étagère (la plus proche) et prends le 27ème livre

malronce, autre monde tome 2#Y pour « Your » -Ton dernier livre acheté puzzle#Z pour « ZzZ » – Le livre qui ta volé ton ZzZ (le dernier livre qui t’a tenu éveillé bien trop tard la nuit)

Le premier qui me vient à l’esprit est ben sûr Harry  Potter… Cette saga me rendait tellement dingue que je faisais des nuits blanches pour pouvoir poursuivre ma lecture… Je finissais par me raisonner en voyant l’heure (7 heures du matin) et en m’imposant une pause bien méritée. Depuis je me suis bien sûr à nouveau couché tard pour terminer certains livres, notamment des thrillers, mais jamais autant.

Voilà tout pour mes réponses ! Je ne nomine personne mais si ce tag vous plaît et que vous avez un peu de temps devant vous, n’hésitez pas, il est plutôt sympa ! Je serais ravi de vous lire en tout cas 🙂

In my mailbox (22) – Juillet 2014

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Pour le recensement des liens, il faut désormais aller chez Lire ou mourir.”

Bonjour à tous ! Les mois se suivent et sont de plus en plus terribles. Alors que je suis censé diminuer au maximum ma PAL, voilà que je craque un poil trop en Juillet (et j’attends encore certains titres… !). Je lis un peu plus ces derniers temps mais est-ce suffisant ? J’ai un doute. Voici mes nouveaux compagnons de vie :

SAMSUNGSAMSUNGC’est donc du très varié qui est arrivé dans ma PAL en Juillet :

  • On commence avec Étranges rivages de Arnaldur Indradison et Kind of Blue de Miles Corwin, deux acquisitions qui s’ajoutent à Niceville de Carsten Stroud et Une belle saloperie de Robert Littel (non présents sur les photos), que je dois aux éditions Points dans le cadre du prix des lecteurs spécial polar de 2014. Du très attirant dans l’ensemble ; j’ai hâte de plonger mes yeux dans ces différents ouvrages.
  • 20th Century Boys, deluxe 1 de Naoki Urasawa. La réédition de cette série mi-thriller, mi-science fiction, en édition «  » »deluxe » » » par Panini était l’occasion parfaite pour s’y remettre sérieusement. J’ai craqué et évidemment apprécié. Je vous en parle très prochainement sur le blog !
  • Days de James Lovegrove. Voila un titre réédité à l’occasion de l’offre maintenant annuelle des éditions Bragelonne « 10 ans, 10 livres, 10 euros… » qui m’a tout de suite attiré par sa quatrième de couverture. Un livre que j’ai déjà dévoré et qui m’a beaucoup plu. J’ai besoin maintenant de trouver les mots pour vous en parler à présent 😛
  • Le château des étoiles, tome 3 : les conquérants de l’éther de Alex Alice. Suite et fin de cette bande dessinée-journal que j’espère lire très prochainement afin de faire une coupure entre quelques lectures un peu plus importantes. Pour les éventuels intéressés, sachez qu’une édition reliée verra le jour en Septembre, tout comme une édition limitée !
  • One Piece, tome 71 : le Colisée de tous les dangers de Eiichiro Oda. Si vous suivez le blog depuis quelques temps, j’imagine que je n’ai nul besoin de vous indiquer pourquoi ce livre est arrivé dans ma PAL le jour J de sa sortie :P. La chronique est déjà en ligne ici d’ailleurs !
  • Armageddon Rag de George R.R. Martin, livre que je ne présente plus et dont on a beaucoup entendu parler sur le blog ce mois-ci grâce à son concours dédié. J’ai moi-même gagné cet ouvrage par le biais d’un concours organisé par le superbe blog La tête dans les livres, que je remercie chaudement 🙂
  • Valisar, tome 1 : l’Exil de Fiona McIntosh, autre ouvrage, cette fois fantaisiste, remporté dans le concours spécial fantasy organisé par le blog L’imaginaire de Supy. Une auteure qui fait son bout de chemin chez nous puisque j’en entends de plus en plus parler, et ce en de termes très élogieux ! Très content de pouvoir la découvrir, merci Supy 🙂 !

Et vous, pourquoi avez-vous craqué ce mois-ci ?

[Chronique] Dragon Quest : Emblem of Roto, tome 1 de Kamui Fujiwara & Chiaki Kawamata

dragon quest roto tome 1

Fiche technique du livre
Auteur : Kamui Fujiwara & Chiaki Kawamata
Genre : Manga : Shonen fantaisiste
Année d’édition : 1991 (VO) / 2014 (VF)
Edition : Editions Ki-oon
Prix : 6,60€ TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 224 pages

Synopsis
De nombreuses années se sont écoulées depuis la victoire sur les forces du mal de Loran et de Carmen, les héritiers du légendaire héros Roto. Emportant avec eux un fragment du mythique emblème de leur aïeul, les deux frères ont chacun fondé leur propre royaume : celui de Loran au nord et celui de Carmen au sud. Mais après cent ans de paix et de prospérité, le monde est de nouveau menacé… Les forces du mal font le siège des derniers bastions humains, qui tombent les uns après les autres. Possédé par un démon, le roi de Carmen entraîne son royaume à sa perte.

Seuls survivants de cette tragédie, le prince Arus, héritier du héros Roto, et Lunafrea, fille du général en chef des armées de Carmen. Pendant dix ans, Lunafrea élève le petit Arus dans le plus grand secret, à l’abri de ses ennemis. Mais débusqués par une troupe de monstres, nos deux héros et leurs compagnons décident de prendre la route pour contrer la montée des ténèbres. D’autant que dans le royaume jumeau de Loran, l’héritier du trône est né à son tour. Baptisé Jagan, il s’est allié aux forces du mal et a juré la perte des humains… Après Dragon Quest – La quête de Dai (Fly), la saga mythique signe son grand retour avec Dragon Quest – L’Emblème de Roto, une fabuleuse aventure qui a déjà enchanté des millions de lecteurs !

Mon avis
Dragon Quest, cette saga mythique du jeu-vidéo ! Avant d’être fan du RPG, j’ai surtout été fan du manga Fly, maintenant édité sous le nom de Dragon Quest – la quête de Daï. Avec Emblem of Roto, c’est une incursion en nostalgie que j’entreprends.

   Une ancienne légende autour de la création de deux royaumes, un emblème dont chaque moitié est attribué aux héritiers, un roi Démon qui souhaite refaire surface… Je ne vous en dirais pas plus concernant le début de l’intrigue de ce tome mais sachez que le synopsis retranscrit ci-dessus fait bien son travail et est plutôt complet. De type shonen, ce Dragon Quest s’oriente principalement vers un public adolescent mais je pense que les adultes ayant apprécié la saga peuvent tout autant y trouver leur compte.On nage en pleine fantasy old school dès les premières pages et les évènements s’enchaînent très vite.

   Encore plus que dans Fly, on se retrouve projeté en plein cœur de l’univers Dragon Quest. Il ne manquait plus que la musique et j’avais l’impression de vivre le jeu vidéo à travers le livre. C’est extrêmement fidèle sur tous les points : de la magie au bestiaire en passant par les lieux et les légendes, la retranscription est parfaite et j’étais donc en terrain connu.

dragon quest image 2   De même, j’ai été agréablement surpris par le dessin. Peut-être est-ce le style « Dragon Quest » qui vieillit efficacement mais honnêtement, je m’attendais à bien pire pour un titre datant tout de même de 1991. Sans être de dernier cri, ils bénéficient de suffisamment de cachet pour plaire et m’ont séduit dès les premières pages. On retrouve dans ce tome la saveur des manga d’antan où les grandes quêtes du bien et du mal mêlant justice et amitié étaient la norme, le tout dans une ambiance bon enfant et agrémenté d’une touche humoristique, comme les japonais savent si bien les produire. Évidemment, l’influence graphique de l’auteur de Dragon Ball se fait aussi ressentir, puisque c’est ce dernier qui créée le design de la série depuis ses tout débuts sur Nintendo (Famicom pour les puristes). Des points qui ont donc fortement contribué à mon appréciation de ce tome.

    L’histoire est quant à elle du Dragon Quest pur jus. Il est par conséquent question de grand démon souhaitait régner sur le monde, surface et monde souterrain compris. Bien entendu, il existe un élu, descendant du grand Roto, à même de le battre… bien plus tard, lorsqu’il aura grandit et appris un tas de choses. L’intrigue ne révolutionne rien : elle scénarise simplement le jeu (qui à l’époque ne l’était que très peu) et pose sur papier cet univers si simple et pourtant si accrocheur. C’est donc du très classique qui nous est proposé, ce qui n’enlève rien à son charme, qui opère dès les premières pages.

   Ici, évidemment, il ne s’agit que de l’introduction. Les bases et le background de l’univers sont doucement mis en place et le héros découvre légèrement son rôle et ses responsabilités. Néanmoins, au vu du rythme assez soutenu, j’imagine que l’on ne devrait pas attendre bien longtemps avant que les choses se débloquent et que l’on assiste à du neuf et à une belle évolution.

   S’agissant d’un manga, j’aime aborder la question de l’édition. Comme à son habitude, Ki-oon a fourni du très bon travail. Simple, efficace, la couverture est de qualité et l’ensemble est très propre et appréciable. Le prix, 6,60€, l’est tout autant. Certes, on pourra rétorquer que le titre n’est plus tout jeune, mais il reste plaisant de trouver encore des manga dans cette gamme de prix. Seul bémol : la longueur relative de la série. Achevée par un vingt-et-unième tome au Japon, la localisation reste à faire.  La patience est de rigueur.

dragon quest image   En conclusion, Dragon Quest démarre agréablement avec ce premier tome introductif. Reprenant l’ensemble des codes initiés par le jeu-vidéo et allant même jusqu’à situer son histoire entre Dragon Quest III et Dragon Quest, Emblem of Roto charme dès les premières pages grâce à son ambiance old school soignée, son graphisme propre rappelant les belles heures de Dragon Ball et son histoire, classique mais agréable et prenante. Un exemple d’une époque révolue, où les codes du manga n’étaient peut-être pas aussi ancrés au Japon. Une fois la question de l’investissement réglée, il est très probable que je me lance dans cette saga car tout cela m’a rendu bien curieux.

Ma note : 14,5/20