[Chronique] Niceville de Carsten Stroud

niceville

Fiche technique du livre
Auteur : Carsten Stroud
Genre : Thriller / Fantastique
Année d’édition : 2013 (VF) / 2012 (VO)
Edition : Éditions points
Prix : A partir de 8€ TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 525 pages

Synopsis
Niceville, tout droit sortie de la tradition du Southern Gothic, incarne le Sud, avec ses propriétés somptueuses, ses chênes festonnés de mousse espagnole et sa moiteur soporifique. Le seul problème, c’est que le Mal y vit beaucoup plus longtemps que les hommes. Plusieurs disparitions inexpliquées entachent la réputation du lieu, et celle du jeune Rainey Teague, littéralement volatilisé en plein jour devant la vitrine d’un antiquaire de la rue principale, vous donne la chair de poule.
A Niceville, il y a aussi des flics peu scrupuleux, des as de la gâchette qui dérobent des banques et descendent leurs collègues au fusil à lunette… Quand Nick Kavanaugh, policier hanté par son expérience de combat en Irak, et son épouse Kate, élégante avocate issue d’une des vieilles familles de la ville, décident de tirer tout cela au clair, ils n’imaginent pas dans quel enfer ils ont mis le pied.

Mon avis
En voilà une lecture intrigante. Sortant de mes auteurs fétiches, j’ai eu l’opportunité de découvrir Carsten Stroud dans le cadre de la sélection du meilleur Polar de 2014 des Éditions Points.

   Tout d’abord, vous remarquerez peut-être que le synopsis que je vous propose un peu plus haut ne correspond pas à la quatrième de couverture, mais au résumé du livre proposé par Livraddict. Des différences qui ont leurs importances. En effet, la quatrième de couverture vend le livre principalement comme étant du fantastique, ce qui est faux. Niceville possède quelques intrigues tournant autour du fantastique, et son univers en est légèrement teinté, mais le reste se situe bien dans le thriller, au style rappelant énormément Stephen King.
L’intrigue démarre par un prologue tournant autour de la mystérieuse disparition d’un jeune garçon, Rainey Teague, alors qu’il revenait tranquillement de l’école, de sa manière la plus habituelle possible. Rapidement, les enquêteurs, dont Nick Kavanaugh, inspecteur et vétérans des forces spéciales au passé plutôt lourd, découvrent que quelque chose est étrange, sans pouvoir réellement comprendre quoi. Où est donc passé Rainey Teague ? Ou se situe le mystère de sa disparition ? Quelques temps plus tard, changement absolu d’ambiance lorsque est commis le casse d’une banque par trois gars, tous différents mais tout autant cinglés. L’enquête est à peine commencé quand survient de nouveaux évènements à Niceville. Une chose est sûre : le calme n’y règne pas.

   Proposant une narration à la troisième personne, l’auteur nous propose de découvrir le point de vue d’un personnage précis par chapitre, ce qui permet en réalité de passer d’un fou à un autre avec une certaine aisance. Qu’on ne s’y trompe pas, le vrai héros ici, c’est la ville, pleine de mystères et véritable théâtre de l’inattendu. Les intrigues se multiplient et s’emmêlent aux quatre coins de Niceville et des rebondissements, souvent biens trouvés, font régulièrement leur apparition. Espionnage industriel, braquage énorme, histoires familiales, vengeance, évènements surnaturels, tout y est ! Les situations cocasses s’enchaînent, le tout porté par des dialogues et des descriptions mordantes. De même, le ton léger et amusant m’a immergé aisément dans le récit, la plume est fluide et les pages se parcourent facilement. Du tout bon de ce côté là.

   Je me suis aussi rapidement attaché aux personnages… C’est qu’ils ont du charme si on oublie le côté psychopathe ! Pour vous citer un exemple plus concret, j’ai eu l’impression de retrouver du Dôme de Stephen King. Que ce soit dans la narration, le style d’écriture ou même la manière d’enchaîner les situations les plus folles, j’ai eu le sentiment que l’auteur puisait son inspiration chez le King. Cela dit, ça n’a pas été un défaut pour moi car j’ai beaucoup apprécié ces aspects, qui donnent à Niceville du caractère et une certaine identité.

« J’ai pas l’intention d’aller raconter à qui que ce soit que mon coéquipier s’est fait mordre à la fesse par une greluche pas plus grosse qu’une perruche, si c’est ce qui t’inquiète. »

   Et heureusement, que Niceville bénéficie d’un certain cachet, car il en faut pour faire oublier cette pseudo-fin. En effet, autant prévenir, la déception peut vous guetter, en particulier lorsque vous attendez une fin digne de ce nom et que vous découvrez qu’il ne s’agit là que de la fin d’un épisode. Car ce que l’on ne sait pas au départ, c’est que Niceville est le premier tome d’une saga pensée comme une trilogie. Toutefois, globalement, chaque personnage et intrigue disposent tout de même d’une conclusion, clôturant les nombreux évènements ayant eu cours mais plusieurs éléments très importants restent sans réponse et le tout se termine par un énorme cliffhanger. Par chance, l’éditeur sait rassurer en offrant directement à la suite les premières pages de Retour à Niceville. Difficile de résister à la tentation, en particulier quand j’ai réalisé que cela reprenait exactement là où les choses s’étaient terminées…

   En conclusion, j’ai passé un agréable moment de lecture avec Niceville. Qu’il s’agisse de son étrange intrigue, plutôt folle et remplie de surprises, que du style d’écriture irrésistible de Carsen Stroud, voilà un roman qui ne manque pas d’atouts. A condition de savoir à quoi s’en tenir. N’attendez pas un pur roman fantastique, vous n’en trouverez que trop peu. Ne pensez pas dévorer un thriller policier haletant, le récit n’est clairement pas construit comme tel. Voyez-y plutôt une invitation à découvrir un OVNI distrayant aux influences diverses, un cocktail explosif où un braquage côtoie l’espionnage industriel et le surnaturel, une première pierre à une trilogie qui a clairement suffisamment de potentiel pour faire partie de ces belles découvertes et se démarquer.

Ma note : 15/20

[Chronique] Autre-Monde, tome 5 : Oz de Maxime Chattam

autre monde tome 5

Fiche technique du livre
Auteur : Maxime Chattam
Genre : Jeunesse / Fantastique
Année d’édition : 2012 (VO – VF)
Edition : Le livre de poche
Prix : 7,60 euros TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 456 pages

Synopsis
Cap sur l’Europe ! Pour tenter de vaincre Entropia, l’Alliance des Trois s’embarque pour le vieux continent. Objectif : mettre la main sur le Cœur de la Terre. Mais c’est un pays hostile qui les attend, où les Cyniks ont asservi les enfants. Obstacles, pièges, trahisons, les jeunes héros parviendront-ils à leurs fins ? Ou le chaos mortifère d’Entropia aura-t-il raison d’eux ? La quête de Matt, Ambre et Tobias est loin d’être terminée…

Mon avis
Après un quatrième tome qui me réconciliait grandement avec la série et la promesse d’un nouveau voyage palpitant, je ne pouvais être qu’impatient de démarrer Oz.

   Le quatrième tome était l’occasion de démarrer un nouveau cycle, centré autour de la découverte d’une étrange menace, un nouvel ennemi au nom d’Entropia. Le mystère reste grand, mais notre troupe préférée est repartie sur Eden afin de préparer ce qui s’annonce peut-être comme l’ultime voyage : traverser l’océan atlantique et rejoindre l’Europe. Un continent lointain pour ces jeunes Pans qui ne savent absolument pas ce qu’ils vont y trouver, n’ayant eu aucun contact avec le monde depuis la Grande Tempête. Pourtant, c’est peut-être leur unique chance de salut et il est nécessaire de tenter le tout pour le tout. Aidé par les Kloranpanphylles, Matt, Tobias et Ambre, accompagnés des petits nouveaux (Maya, Tania, Floyd et Chen), ont pris leur décision et vont aller de surprise en surprise, tant durant le trajet qu’à leur arrivée…

   Dans l’ensemble c’est un vrai plaisir de se plonger à nouveau dans cette saga. Je suis très attaché aux personnages, ces jeunes plein de bonnes intentions souhaitant œuvrer pour un meilleur monde (et leur survie). C’est un peu niais, je sais bien, et l’on pourra toujours reprocher à Monsieur Chattam de survoler ses personnages secondaires, mais mince, ces élans d’espoir sont comme un rayon de soleil : ils me font un bien fou. Puis, l’aspect jeunesse, présent, n’entrave en rien mon appréciation de cette lecture, puisqu’il ne gène pas l’apparition de moments sombres, presque glauques. C’est d’ailleurs amusant de constater les différences de ton entre quelques pages où l’on va enchaîner d’une blague de Tobias à une décapitation et l’envol d’une tête !

   A propos de l’intrigue en elle-même, l’idée de traverser l’océan et de découvrir l’Europe m’a particulièrement séduite. Scénaristiquement parlant, cela permet d’offrir des moments de surprises et de découvertes similaires aux deux premiers tomes, mes favoris jusque là, et c’est particulièrement grisant. Maxime Chattam développe ce nouveau cycle en apportant de nombreux éléments tout en conservant l’esprit aventurier qui fait le charme de Autre-Monde. La capacité de l’auteur à façonner son univers, inventer des mots est à saluer, tout comme sa plume, toujours aussi vive et prenante.

   D’ailleurs, je ne vais pas y aller par quatre chemins. Mon premier sentiment quand j’ai fermé Oz fut « WOW ». Certes, il y avait de la frustration, mais le livre est construit comme une montée en puissance progressive pour déboucher sur un final explosif qui m’a scotché. Pourtant, au départ, ce n’était pas forcément gagner, le démarrage étant assez long. Puis, j’ai ressenti cette drôle d’impression. Celle qu’au fur et à mesure des pages, Maxime Chattam se rendait compte qu’il prenait trop son temps et que son histoire allait être trop longue. Le turbo a été enclenché, les évènements ont commencé à se succéder, les rebondissements sont venus en masse et ça a été tellement rapide que la conclusion m’a semblé même rushé.

   Ce qui constitue mon principal grief envers la saga et surtout ce tome. Que c’est plaisant, mais que c’est rapide… ! Clairement, Autre-Monde pourrait largement gagner en qualité si 200 pages supplémentaires étaient présentes. Elles permettraient de développer les personnages secondaires, adorables mais dont on connaît peu de choses au final. Les moments forts dureraient plus longtemps, de sorte à nous rendre réellement triste plus d’une page, au lieu d’enchaîner une folle course poursuite comme c’est le cas ici. L’intensité serait peut-être même plus forte et le livre aurait suffisamment de matière pour imposer une réelle claque. J’ai besoin de ces pages !

   En conclusion, Oz nous offre un tome plutôt bon, dans la veine qualitative des précédents. Arborant des tons jeunesses entrelacés de moment sombre, Maxime Chattam continue de me séduire avec cette saga au style simple mais à la fluidité exemplaire. L’Europe et l’océan atlantique sont deux parfaits terrains de jeux et les sensations de découverte liées à l’exploration sont toujours aussi fortes et plaisantes. Certains éléments de l’intrigue peuvent déplaire et je regrette que l’on reste trop souvent en surface mais ces défauts n’entachent en rien le caractère addictif de l’intrigue. Neverland, je te veux.

Ma note : 16/20

Book Tag : Questionnaire livresque de A à Z

alphabetVoici un tag que je rencontre sur pas mal de blogs ces derniers temps… et c’est compréhensible : les questions sont vraiment sympathiques ! J’avais donc envie de vous proposer ma version des évènements 🙂

#A pour Auteur – Auteur dont tu as lu le plus de livres

D’un côté on a un auteur de manga qui avec une seule série cumule 72 tomes… parus en France ! De l’autre, un auteur de polar super connu que je lis moins actuellement (quelques déceptions parmi mes dernières lectures, notamment Promets-moi…) mais dont j’ai dévoré suffisamment de livres pour le placer dans ce top 🙂

Harlan cobeneiichiro oda

 

 

 

 

 

 

#B pour « Best » – La meilleure « suite » de série

Incontestablement, pour moi, l’une des meilleures suites que j’ai pu lire est le troisième tome du Trône de Fer. Magistral, tout simplement !

le trône de fer intégrale 3 #C pour « Current » – Lecture en cours

20th-century-boys-deluxe-2-panini#D pour « Drink » – La boisson qui accompagne tes lectures

évianDe l’eau, oui. Comprenez moi, toutes ces suées froides, ces émotions que nous offrent les auteurs… Ça me déshydrate 😦

#E pour « Ebook »  – Ebooks ou romans papiers

Papiers clairement. À ce jour, je ne suis toujours pas convaincu par l’intérêt d’une liseuse. Créer un support pour un loisir qui à la base se consomme sans support ? Drôle d’idée !

#F pour « Fictif » – Un personnage fictif avec lequel tu serais effectivement sorti au lycée

Hum, j’aimerais répondre quelque chose mais non, je ne vois pas. Je ne crois pas avoir déjà eu un « crush » de ce genre dans un livre.

#G pour « Glad » – Un roman auquel tu es content d’avoir donné une chance

Il y a évidemment plein de livres pour lesquels je suis heureux d’avoir donné une chance, de « m’être forcé » à découvrir leur univers. Je vais vous parler de deux livres en particulier.
Le premier, étonnamment, n’est autre que Harry Potter. Mon meilleur ami d’enfance adorait la saga et le quatrième tome allait bientôt sortir. Il en parlait avec tant d’admiration, mais j’étais formel, ces histoires de sorcellerie ne m’intéressaient pas et je me passionnais davantage pour le manga. Pourtant, si jeune, il a su me sortir l’argument irréfutable qui m’a poussé à découvrir ce cher Harry : « Comment peux-tu savoir que tu n’aimes pas alors que tu ne l’as même pas lu ? Tu devrais essayer ! ». Je ne l’ai jamais regretté.

harry potter livresMon second exemple concerne la découverte du polar. Je souhaitais découvrir de nouveaux genres littéraires, me plonger davantage dans les romans. Ma mère, éternelle bibliovore m’a donc recommandé du polar et m’a offert La nuit du renard de Mary Higgins Clark pour commencer. Un dangereux délice.

#H pour « Hidden » – Un roman que tu considères comme un joyau caché

Une fois n’est pas coutume, je choisis deux titres pour répondre à cette question. Cela dit, il y a un manga : Ayako de Osamu Tezuka. Très peu connu en France, ce manga plutôt court (trois tomes) est l’un des plus poignants que j’ai pu lire. Il conte la vie dramatique d’une riche famille japonaise dont le destin change fortement après la seconde Guerre Mondiale, et plus particulièrement la vie de la petite Ayako, fille non désirée qui va vivre un véritable calvaire.
Concernant le roman, je considère l’Assassin Royal comme un joyau caché. Vous me répondrez que pourtant ce livre est loin d’être inconnu, ce qui est juste. Pourtant, je trouve qu’au vu de sa qualité, il est vraiment dommage que son succès soit cantonné au cercle d’initiés à la fantasy alors qu’à mon sens, l’Assassin Royal mériterait d’être lu et apprécié du très grand public. assassin royal tome 1#I pour « Important » – Un moment important dans ta vie de lecteur

La sortie du septième tome de Harry Potter, les reliques de la mort. Tellement d’impatience, d’attente, d’appréhension…

harry potter les reliques de la mortLa création du blog est en soi un grand changement dans ma petite vie de lecteur !

#J pour « Juste »  – Le roman que tu viens juste de finir

Si on parle de roman, ce serait Contre toute attente de Linwood Barclay (je suis dans une phase manga actuellement !)

contre toute attente#K pour « Kind » – Le genre de roman que tu ne liras jamais

Les livres du type « harlequin ». Je ne suis tout simplement pas la cible. Il y a même plus de chances que je finisse par lire des livres politiques que ce genre de « chose ».

#L pour « Long »  – Le livre le plus long que tu aies jamais lu

Si l’on considère Dôme de Stephen King comme deux tomes bien distincts en France, je pense que cette qualification revient donc à Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell, doté de 1232 pages dans son édition Quatro.

autant-en-emporte-le-vent  affiche du film#M pour « Major’ – Le livre qui t’as causé le plus gros « Book hangover »

Je n’ai pas de titres particuliers qui me viennent à l’esprit… Quand je suis soufflé par la fin d’un livre, je laisse le temps à mon esprit de s’y faire et j’enchaine sur un nouveau titre quelques jours après.

#N pour « Nombre » – Le nombre de bibliothèque que tu possèdes

Si je compte les deux bibliothèques restantes chez ma mère et les deux bibliothèques chez moi, on arrive à 4 ! Un joli chiffre, mais qui pourrait se révéler juste à l’avenir…

#O pour « One » – Un roman que tu as lu plusieurs fois

Harry Potter évidemment ! J’ai relu tous les tomes à plusieurs reprises tant j’ai adoré, et je ne serai pas contre une nouvelle relecture… Sinon, au hasard : quelques tomes de la saga La communauté du sud, Nana, Love Hina, FullMetal Alchemist, Dragon Ball, Maison Ikkoku…

#P pour « Préféré » – Ton endroit préféré pour lire

Il me manque tant : mon ancien salon, avec son petit fauteuil et la fenêtre dans mon dos. Un vrai havre de paix que j’espère pouvoir me recréer un jour ❤

#Q pour « Quote » – Une citation d’un livre que tu as lu, qui t’inspires ou te fait ressentir plein d’émotions

« Je garde dans ma mémoire la tendre maladresse de cette nuit comme le bien le plus précieux de mon âme. » – L’Assassin Royal de Robin Hobb.

assassin royal tome 3 cover#R pour « Regret »  – Un regret de lecteur 

On peut interpréter cette question de bien des manières. Je regrette par exemple la gestion catastrophique de la parution littéraire du Trône de Fer chez nous. Je regrette l’horrible découpage des sagas que nous font subir certains éditeurs. Je regrette que de plus en plus éditeurs décident d’imprimer leurs livres dans les pays de l’Est, au détriment de notre beau pays… Je regrette que le grand public et la nouvelle génération voit la lecture comme une torture, un loisir d’asocial et une triste obligation de leur petite vie d’écolier… Je regrette de ne pas avoir suffisamment de temps pour lire, tout simplement !

#S pour « Série » – Une série que tu as commencé mais jamais finie

SI l’on part du côté des manga, je pourrais sûrement trouver plein de noms : entre Nana de Ai Yazawa dont l’auteure n’a jamais écrit la fin, ou X des Clamp qui a le même souci, ça commence fort. Sinon, j’ai la saga Les Bannis et les proscrits de côté depuis très longtemps maintenant !bannis et proscrits#T pour « Temps » – Trois de tes livres préférés de tout les temps

dome tome 1 coverfractures franck thillieznana8

 

 

 

 

#U pour « Unapologetic » – Quelque chose dont tu n’éprouves aucun remords d’être fan

La communauté du sud#V pour « Very  » – Un roman dont tu attends la sortie avec beaucoup d’impatience

 Il est en fait déjà sorti mais je souhaite obtenir une jolie dédicace de l’auteur… donc je patiente jusqu’à ce que nos emplois du temps concordent. Peut-être que demain sera ce jour !

angor#W pour « Worst » – Ta pire habitude livresque

L’achat de nouveaux livres alors que ma PAL déborde et gonfle inexorablement.

#X pour « X » – Commence à compter en haut à gauche de ton étagère (la plus proche) et prends le 27ème livre

malronce, autre monde tome 2#Y pour « Your » -Ton dernier livre acheté puzzle#Z pour « ZzZ » – Le livre qui ta volé ton ZzZ (le dernier livre qui t’a tenu éveillé bien trop tard la nuit)

Le premier qui me vient à l’esprit est ben sûr Harry  Potter… Cette saga me rendait tellement dingue que je faisais des nuits blanches pour pouvoir poursuivre ma lecture… Je finissais par me raisonner en voyant l’heure (7 heures du matin) et en m’imposant une pause bien méritée. Depuis je me suis bien sûr à nouveau couché tard pour terminer certains livres, notamment des thrillers, mais jamais autant.

Voilà tout pour mes réponses ! Je ne nomine personne mais si ce tag vous plaît et que vous avez un peu de temps devant vous, n’hésitez pas, il est plutôt sympa ! Je serais ravi de vous lire en tout cas 🙂

In my mailbox (23) – Août / Septembre 2014

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Pour le recensement des liens, il faut désormais aller chez Lire ou mourir.”

Bonjour à tous ! Me voilà de retour dans ce 23ème article consacré à mes dernières réceptions livresques. Le blog ayant eu une activité grandement ralentie en Août et une légère reprise en Septembre, je vous propose un rattrapage de mes dernières « folies ». Soyez rassurés, je suis resté très, très sage.

SAMSUNGBeaucoup d’achats non prévus, au gré de mes envies, que je tiens à vous détailler :

  • 20th Century Boys, édition deluxe tome 2 de Naoki Urasawa. Second tome de ce manga seinen thriller (destiné aux adultes), je suis impatient d’en apprendre plus sur ce qui semble être un complot mondial. Mon avis sur le premier tome est disponible ici.
  • Les cité des anciens, tome 1 : dragons et serpents de Robin Hobb. J’imagine que le nom de l’auteur ne vous est pas inconnu si vous passez régulièrement sur ce blog. Robin Hobb, j’en suis fan, vraiment. Je n’avais pas prévu de commencer cette série pour le moment mais avec les achats obligatoires de France Loisirs, me voilà contenté ! ^^
  • Blood Song, tome 1 : la voix du sang de Anthony Ryan. Un ouvrage de fantasy vendu comme une des révélations parues en France cette année. Avouons que la quatrième de couverture donne tout de même très envie !
  • La Ligne verte de Stephen King. Trouvé dans une brocante en bas de mon ancienne rue à 1€… Ça ne se refuse pas, on est d’accord ? Il est vraiment temps que j’améliore mes connaissances dans la bibliographie du King. J’ai hâte de le démarrer.
  • Les Salauds Gentilshommes, tome 1 : les mensonges de Locke Lamora de Scott Lynch. Autre saga de fantasy sorti il y a un peu plus longtemps chez nous mais bénéficiant d’une réputation bien établie, j’ai profité de la sortie du troisième tome, la République des voleurs, pour commencer son acquisition. J’ai hâte de la découvrir.
  • Le roi des sables de George R.R. Martin. Il s’agit d’un recueil de nouvelles de différents genres édité chez France Loisirs. Certaines ont su m’attirer et l’opportunité de lire des nouvelles, chose que je fais rarement, me plaît beaucoup.

Et vous, quelles sont vos dernières acquisitions ?

[Spécial] Concours Flash : Armageddon Rag

Bonjour à tous !

Ma chance sera vôtre aujourd’hui ! En effet, suite à une petite erreur de livraison et l’accord de l’éditeur, je me retrouve avec deux exemplaires d’Armageddon Rag de George R.R. Martin et le fameux badge Rock & SF des Éditions Folio SF. Comme je n’ai déjà plus de place depuis bien longtemps dans mes bibliothèques, vous vous doutez bien que je ne peux pas conserver de doublons et que c’est aussi peu utile… ! Par conséquent, voilà un concours FLASH, ouvert jusqu’au 16 Juillet (en principe) pour vous.

SAMSUNGLa présentation de l’éditeur est la suivante : Jamie Lynch, l’imprésario d’un des plus grands groupes de rock des années soixante, les Nazgûl, est retrouvé ligoté à son bureau et le cœur arraché. Un meurtre qui en fait remonter un autre à la surface : celui du chanteur du groupe, abattu en plein concert, en 1971. Deux crimes non élucidés distants d’une dizaine d’années. Une énigme. Parce que son quatrième roman est au point mort, parce qu’il a suivi l’affaire Charles Manson en tant que journaliste, parce qu’il est fasciné par l’histoire et la musique des Nazgûl, l’écrivain Sander Blair décide de mener sa propre enquête et d’en tirer un livre, son De sang-froid. Mais Sander va rapidement se rendre compte que, malgré les apparences, le meurtre de Jamie Lynch n’est pas une nouvelle affaire Sharon Tate. C’est bien plus compliqué.
Et bien pire.

Thriller fantastique hanté par des visions d’apocalypse, fascinante plongée dans l’Amérique de l’après-guerre du Viêt Nam sur laquelle plane le fantôme de l’âge d’or du rock, Armageddon Rag est une des réussites majeures de George R. R. Martin…

Je ne sais pas pour vous, mais ça me met bien l’eau à la bouche quand même !

Pour participer c’est très simple ! Il vous faut remplir deux petites conditions ^^’ :

  • Indiquez votre participation en laissant un commentaire sur cet article et en indiquant ce qui vous attire dans ce livre,
  • Aimez la page facebook du blog !

Remplir ces deux conditions vous permettra d’obtenir une chance de remporter le lot ! Seulement, doubler ou plus ses chances est à votre portée 😉 Il vous suffit pour cela de partager le concours, que ce soit sur twitter, sur votre page facebook ou sur votre blog et de l’indiquer dans votre commentaire. Par ailleurs, les fidèles du blog, qui me suivent par mail ou par le biais de la plateforme wordpress bénéficient automatiquement de cette chance supplémentaire.

A noter que le concours est ouvert aux Français, aux Belges, aux Suisses et aux Canadiens.

En espérant que cela vous plaise et en remerciant chaudement les Éditions Folio SF, je vous souhaite bonne chance !

Liste des inscrits

Ge Chapelle (+2)
Broutin (+2)
Erine6 (+3)
Nelfe (+2)
Perrine (+3)
Amandine B. (+2)
Aurélie S. (+2)
Bougrelas (+2)
MClaire (+2)
Satine’s Books (+3)
Chat de bibliothèques (+1)
Grégoire G. (+2)
Emma T. (+2)
Laëtitia G. (+1)