[Chronique] Autre-monde, tome 3 : le coeur de la Terre de Maxime Chattam

Autre monde tome 3Fiche technique du livre
Auteur : Maxime Chattam
Genre : Fantastique Jeunesse
Année d’édition : 2010
Edition : Albin-Michel / Le Livre de Poche
Prix : A partir de 7,60 euros TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 494 pages

Synopsis
Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.

Avec L’Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l’apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.

Mon avis
Autre-monde est devenu en l’espace de deux tomes, L’Alliance des trois et Malronce l’une de mes nouvelles sagas du moment. Après avoir longuement résisté à la tentation de l’achat du troisième tome en grand format, je me devais de foncer le jour J de la sortie du livre au format poche, d’autant plus que sa couverture est vraiment réussie.

   Le cœur de la Terre nous plonge dès les premières pages dans la découverte d’Eden, ce fameux « paradis » où de nombreux Pans des États-Unis se sont réunis. Ici, c’est à nouveau une fascinante organisation qui a été mise en place que l’on découvre et notre petite troupe de héros, récemment réduite, vient apporter des nouvelles peu réjouissantes. Alors que la cité connaissait un bel essor, voilà que la guerre, inévitable, contre les Cyniks, et leur reine, Malronce, approche à grand pas. Des décisions doivent être prises, et rapidement. Mais l’ombre du Raupéderon continue de rôder. Quelle est donc cette étrange créature et pourquoi veut-elle Matt ? Quant à Ambre, qui sait à présent qu’elle est le fameux Plan, lié au Testament de Roche que Malronce souhaite déchiffrer, quel secret recèle-t-elle réellement ? Pour répondre à ces questions capitales, et peut-être s’offrir une chance inouïe de vaincre les Cyniks, nos amis se lancent dans un pari fou… Pénétrer dans l’antre de la Reine !

   Ce troisième tome, conçu comme la fin d’un premier cycle à cette saga devant compter 7 tomes, se devait d’avoir comme promesse la réponse à de nombreuses interrogations. Malheureusement, il faut reconnaître que cette fois-ci le scénario m’a bien moins emballé que d’habitude. Tout d’abord, je dois avouer que j’ai eu du mal à me replonger directement dans cette suite. Peut-être n’ai-je pas l’habitude de laisser de côté une lecture trop longtemps, mais voilà, démarrer le livre directement sur l’intérieur d’Eden, lieu que j’avais un peu oublié, m’a troublé. Aussi, dès le départ, on assiste à des décisions ou des prises de conscience suite aux évènements précédents, mais aucun rappel, même léger n’est effectué et j’admets que certains détails m’étaient passés par dessus la tête, ce qui n’a pas aidé. Couplé à de gros problèmes de rythme sur les 100 premières pages, Le cœur de la Terre a mis plus de temps à me passionner. Là où l’on commençait sur les chapeaux de roues avec de surprenantes révélations ou une action bien plus présente, ici le rythme est plus lent, sans que cela apporte nécessairement quelque chose.

   Dans la liste des autres éléments qui m’ont un peu dérangé, j’ai trouvé que l’univers prenait parfois des allures de grand n’importe quoi. Très original, jusque là, tout me semblait cohérent avec l’idée que souhaitait développé l’auteur. Dans ce troisième tome, des éléments complètement loufoques, trop à mon goût, apparaissent et cela dessert à mon sens le récit, dont l’histoire est plutôt sombre suite à la guerre qui se profile, car un peu hors propos. Pour éviter les spoils, je n’en dirai pas plus mais je serai ravi d’en parler dans les commentaires 🙂

   Enfin, dernier gros point noir à mon sens, et non des moindres : une fin trop moyenne. Je voyais les pages défiler et une éventuelle fin ne semblait pas se dessiner. Tout a été rapidement expédié durant globalement les 30 dernières pages et les révélations que j’attendais tant m’ont déçues. Trop simples, pas assez recherchées à mon goût, certaines explications m’ont donné l’impression d’être présentes juste pour satisfaire le lecteur et pouvoir passer à autre chose. Honnêtement, je pense que la résolution du mystère du  Raupéderon ou celui de Malronce méritait largement plus que trois lignes.

   Après cette vague immense de reproche, je tiens tout de même à vous rassurer, tout n’est pas à jeter dans le Cœur de La Terre, loin de là. Durant sa majeure partie (ce qui représente au moins 350 pages !), le récit a su me charmer et me conduire à le dévorer. Certains passages étaient très bons, et ce dès l’entrée dans la Passe des Loups. A partir de là, on enchaîne plusieurs moments assez épiques où je suis passé par diverses émotions très variées, de la peur à l’interrogation, en passant par l’émerveillement, le stress, l’amusement, la colère, l’incompréhension, la tristesse et la pitié… Rien que ça ! J’ai aussi trouvé les scènes d’action, pourtant très présentes, à chaque fois réussies, prenantes et extrêmement bien décrites. De plus, l’auteur a su proposer suffisamment de surprises et de rebondissements pour enrichir un univers déjà bien consistant, tout en jouant sur de plaisants clins d’œil aux tomes 1 et 2.

    En ce qui concerne les personnages, c’est à mon sens un sans-faute. Les chapitres centrés sur le personnage d’Ambre sont ceux qui m’ont le plus enthousiasmé. L’évolution de son personnage est vraiment un des points les plus intéressants du tome et je pense même qu’elle finit par voler la vedette à Matt Carter tant son développement est riche et accrocheur. Néanmoins, le cœur de la Terre met en retrait notre habituelle et géniale Alliance des trois pour introduire de nombreux nouveaux personnages ce qui s’est révélée au final être une excellente idée. Je ne compte plus les coups de cœurs que j’ai pu avoir pour les petits nouveaux et Maxime Chattam démontre une fois de plus son inventivité en offrant une palette de personnages très différents les uns des autres, chacun bénéficiant de ses propres aptitudes, de ses éléments de background et se révélant, tour à tour, exploités comme il se doit. Un pur régal ! Mes pensées vont vers Neil, Horace, Bec de Pierre, Chen, Tania, Zélie et Maylis, que j’espère tous revoir d’une manière ou d’une autre dans la suite de l’aventure, tant je les ai appréciés.

   En conclusion, Le cœur de la Terre me laisse avec un ressenti mitigé. Tantôt génial, tantôt grotesque, j’attendais énormément de ce troisième tome, qui aurait pu devenir l’un de mes coups de cœur de l’année. Peut-être avais-je trop d’attente mais toujours est-il que j’ai été déçu par de nombreux points, à commencer par la fin, assez quelconque et pas à la hauteur de mes espérances. Heureusement l’auteur compense ces défauts par d’excellents passages scénaristiques et un casting encore plus réussi que d’habitude. Toutefois, cela n’a pas suffit à effacer l’amertume grandissant en moi une fois le tome refermé.

Ma note : 14,5/20

Publicités

[Mes Actua-Littés] Autre-monde, tome 3 : Le Coeur de la Terre chez Le Livre de poche

Enfin ! Pour ceux qui suivent le blog, vous savez que je suis maintenant très attaché à la série Autre-Monde de Maxime Chattam dont les deux premiers tomes, L’Alliance des trois et Malronce, ont vraiment su me plaire.

Bonne nouvelle pour les lecteurs de la série au format poche, les éditions Le Livre de Poche ont enfin révélé une date de sortie pour le troisième tome, intitulé « Le Cœur de la Terre ». Il s’agira du 6 Novembre 2013 et le livre sera proposé au tarif de 7,60 euros TTC. 504 pages sont attendus cette fois, ce qui laisse présager un tome plus long que les précédents. En bonus, voici la couverture, que je trouve magnifique et qui met directement dans l’ambiance très « nature » et pleine de mystère de la saga !

Autre monde tome 3Pour rappel, et en attendant la quatrième de couverture de l’éditeur, le synopsis est le suivant (Attention ça spoil sévère !) :

Tobias disparu dans les entrailles du Raupéroden, Matt et Ambre retournent à Eden, la cité des Pans, pour avertir le conseil de la ville de l’imminence d’une invasion des Cyniks, fomentée par la reine Malronce. Les Pans n’ont plus le choix, ils doivent se préparer à combattre, notamment en développant leur Altération, ce pouvoir surnaturel octroyé par le Cataclysme.

Avec L’Alliance des Trois, on découvrait un nouveau monde, avec Malronce son exploration. Le Coeur de la Terre montre les jeunes héros dans l’apprentissage de la vie en commun, de la politique, de la guerre et du rapport, nécessaire et salutaire, à la nature. Ainsi que la résolution des énigmes comme la vraie nature du Raupéroden et de la reine Malronce.

En bref, le rendez-vous est pris ! Pour ma part ce sera le jour J en librairie ^^

[Chronique] Pretty Little Liars / Les menteuses, tome 3 : Rumeurs

les menteuses tome 3 rumeurs

Fiche technique du livre
Auteur : Sara Shepard
Genre : Young Adult / Chick-lit
Année d’édition : 2008
Edition : Fleuve Noir / Territoires
Prix : 8, 60 euros / 17,90 euros (Intégrale 1)
Langue : Française
Nombre de pages : 308 pages

Synopsis
Salut les filles… eh oui, me revoilà, fidèle au poste !
Vous savez ce qu’on dit, les apparences sont parfois trompeuses. Vos ennemis ne sont pas forcément ceux que vous croyez. Vous vous demandez certainement à qui faire confiance alors. Question épineuse à laquelle je répondrais… personne ! Surtout après ce qui est arrivé à la pauvre Alison. D’ailleurs le coupable n’a toujours pas été retrouvé, me semble-t-il… Mais moi je vous connais mieux que personne, ça fait longtemps que je vous ai percées à jour et je sais que l’une de vous a des choses à se reprocher. Méfiez-vous, les rumeurs vont vite, et je ne vais pas pouvoir tenir ma langue très longtemps…Tant de secrets et de mensonges, c’en est trop pour moi ! Oh, bien entendu, inutile de prévenir la police, ça risque de me contrarier… et dans ces cas-là je n’arrive plus à me contrôler ! Je n’aimerais pas qu’il arrive malheur à de si jolies petites menteuses…
Allez, sans rancune ! – A

Mon avis
Décidément, le blog et les chroniques sont clairement aux couleurs de Pretty Little Liars ces derniers temps ! Cette saga, malgré ses défauts, me captive totalement. Voici mon avis sur ce troisième tome.

Attention cette chronique contient quelques spoils. Je recommande de connaître la série ou d’avoir lu le premier tome avant de poursuivre la lecture.

   Démarrant par un prologue de type flashback, où les filles se retrouvent lors d’une soirée chez les Hastings peu de temps avant la disparition d’Ali, l’auteur revient sur un des moments clés de l’histoire. Apparaissant dans un premier temps comme une simple soirée avec des évènements mineurs, elle va se révéler au cours du tome comme riche en informations… car tout n’est pas tout beau tout rose à Rosewood.
S’en suit une coupure de trois semaines entre l’histoire des deux tomes, le temps pour de nouveaux éléments de se mettre en place.
Le lien avec le précédent tome m’a quand même paru assez ténu car il influe particulièrement que sur le début de Rumeurs. Rapidement, ce sont de nouvelles intrigues qui commence pour chacune des filles et ce sont ces intrigues que l’on suivra tout au long du tome. Pour autant, cela ne met pas le personnage de A en arrière plan car ses actions et son influence reste assez dominante.

   Pour les spectateurs télés comme moi, il y a cette fois beaucoup d’inédit dans ce troisième tome. Certains choix scénaristiques continuent de creuser d’importants écarts au niveau de l’intrigue et suite au dénouement du second tome, il était évident que cela allait apporter du sang neuf à ce tome. Cela est très intéressant car j’ai été agréablement dérouté. On compte plus de nouveautés, plus de rebondissements et aussi plus de surprises ce qui a contribué à rendre ce tome très captivant, autant que le premier, si ce n’est davantage. L’ambiance particulière de la série est toujours présente et j’étais carrément stressé à la fin du livre au vu des révélations qui se profilaient !

   En ce qui concerne mon ressenti, je dirais que Les Menteuses est une lecture qu’on vit. Plus les tomes avancent et plus cela est vrai pour moi. C’est un réel plaisir de suivre les aventures des « nos amies ». Clairement, je me suis beaucoup attaché à elles.Les héroïnes ont des problèmes très humains, que tout le monde peut avoir un jour à l’autre (mensonges, adultères, surpoids, sexualité, réussite, etc.) et les voir avancer avec ces bagages, s’en occuper comme ils le peuvent avec les moyens qu’ont les adolescents de leur âge est un point fort. Pour l’instant, celle qui se démarque le plus dans ce tome est peut-être Aria, qui m’a vraiment charmé par sa personnalité mais aussi ses choix. Très hésitante, elle avance volontairement à petits pas dans sa vie familiale et amoureuse mais au final se laisse guider par son cœur, un trait que j’apprécie énormément. J’aime voir les interactions entre les filles et suivre leurs amitiés.

   Finalement, le plus gros défaut de ce tome, si on passe l’aspect chick-lit parfois prononcé, est en fait son nombre de pages. Plus que les précédents, ce troisième livre m’a vraiment paru court. Je suis arrivé à la fin si vite que j’étais un peu déçu de l’enchainement de l’intrigue dans le dernier tiers qui m’a paru trop rapide. L’auteur continue d’utiliser la même construction pour ses livres et cela me gêne car on vogue entre chapitres peu palpitants et fin complètement dingue. J’aimerais que ce soit plus équilibré à l’avenir.

   En conclusion, Les Menteuses est une saga qui sait garder mon intérêt. Sans atteindre le niveau de mes séries fétiches ou de mes coups de cœurs, la faute à certains défauts récurrents, « Rumeurs » a su me happé et me faire passer un bon moment. Ce troisième tome prend clairement ses distances de la série TV, un excellent point puisque cela m’a réservé beaucoup d’évènements inédits et donc beaucoup de surprises. Toutefois, malgré une bonne intrigue, le mystère autour de A reste entier… Un peu frustrant, mais pas autant que le nombre de pages ! Rumeurs est trop court, tout s’enchaîne trop vite à compter du dernier tiers jusqu’au final me laissant bouche bée. Qu’importe, je veux la suite !

Ma note : 15/20

[Chronique] Billy Bat, tome 3 de Naoki Urasawa

Fiche technique du livre
Auteur : Naoki Urasawa
Genre : Seinen, Thriller Fantastique
Année d’édition : 2012
Edition : PiKa Edition
Langue : Française
Nombre de pages : 223 pages

Synopsis
Tiré de la quatrième de couverture. Manipulant les hommes et façonnant l’Histoire, l’énigmatique chauve-souris qui bouleverse la province féodale d’Iga, terre secrète des clans ninjas, serait-elle en réalité venue d’Espagne ?

Mon avis
Ayant beaucoup apprécié les deux premiers tomes, j’ai décidé de me lancer immédiatement dans la lecture de la suite de cette série.
Après avoir découvert l’influence de cette mystérieuse chauve-souris durant plusieurs époques dans le second tome, l’action de ce troisième tome se situe principalement au XVIème siècle au Japon, au sein de la province d’Iga. Cette province secrète s’apprête à être conquise par Nobunaga qui désire unifier le Japon. Le seigneur Momochi envoie donc le jeune ninja Kaiban porter un rouleau secret censé sauver le Japon à son fils vivant dans la province de Kii. Cette longue visite du Japon va nous emmener dans une course poursuite à travers la province et Kaiban rencontrera d’étranges personnages ainsi que ses amis d’enfances… Et tous en ont après cet étrange rouleau ! On découvre ainsi l’influence de la chauve-souris au cours de cette période, comment par ses actions elle arrive à influencer le cours de l’Histoire et les évènements passées. Ses connaissances semblent sans limites et les interrogations l’entourant s’accumulent et sont toujours encore plus nombreuses.

Ce troisième tome de Billy Bat m’a déstabilisé à bien des moments. Dans un premier temps, je dois avouer qu’être plongé aussi longtemps durant cette époque m’a semblé un peu inutile. Même si les chapitres s’enchaînaient rapidement et que le tout restait relativement intéressant, je n’ai pas vraiment compris où l’auteur essayait de nous emmener. Comme je l’avais indiqué précédemment, j’aimerais que l’intrigue soit recentré sur un personnage principal. Dans ce tome, à part quelques pages où l’on nous montre Kevin Yamagata (peut-être pour nous rassurer et nous indiquer que l’auteur ne l’a pas oublié ?), on reste en terrain inconnu. Et c’est seulement lorsque l’on commence à s’attacher à Kai que Naoki Urasawa décide de nous emmener dans une autre époque… Déroutant donc. Cela l’est d’autant plus qu’aucune révélation sur l’intrigue n’est apportée. A la fin de ce troisième tome, je n’ai toujours aucune réelle idée de ce qu’est cette chauve-souris, de ses origines ou des intentions de l’auteur.

Concernant le dessin, mon avis reste inchangé par rapport à ma chronique sur les tomes précédents. Les paysages du Japon de cette époque sont à couper le souffle et l’auteur a su apporté un soin particulier aux divers lieux, forêts, villages rencontrés tout au long de ce tome. Un très bon point.

En conclusion, ce tome est pour moi le moins bon des trois et je me pose même quelques questions sur le futur de la série. Trop de mystères tue le mystère ! A trop vouloir jouer la carte du mystère, on se retrouve perdu entre incompréhension et confusion. J’ai l’impression que dans l’ensemble cela est mal entretenu et ce troisième tome de Billy Bat ne fait concrètement pas avancer l’histoire. Cela reste une lecture sympathique mais je souhaite vraiment que les tomes suivants soient davantage portés sur un personnage principal, qu’on ait une idée plus précise du scénario que l’auteur souhaite mettre en place.

Ma note : 12,5/20