[Chronique] Quatre garçons dans la nuit de Val McDermid

quatre garçons dans la nuit cover

Fiche technique du livre
Auteur : Val McDermid
Genre : Thriller
Année d’édition : 2005
Edition : J’ai lu
Langue : Française
Nombre de pages : 450 pages

Synopsis
St Andrews, un coin paisible d’Ecosse. Cette nuit-là, pourtant, un cadavre atrocement mutilé y est découvert par une bande d’étudiants éméchés : celui de Rosie, barmaid. Instantanément dégrisés, les jeunes gens alertent la police. Sans se douter que tout les accable : chacun d’eux n’avait-il pas un motif secret d’en vouloir à une fille aussi séduisante ? Faute de preuve, ils restent libres. Sauf que les frères de la victime, eux, sont bien décidés à les faire payer. Et le temps n’y changera rien, même si, trente ans plus tard, de nouvelles techniques d’investigation permettent d’espérer que la justice aura enfin le dernier mot. Mais le tueur veille encore…

Mon avis

   Tout d’abord, je rappelle que ce livre a été lu dans le cadre du challenge, Livra’deux pour pal’Addict et qu’il m’a été choisi par ma binôme Panthère, auteure du blog Livresquement. Je vous invite d’ailleurs à lire sa chronique du livre que j’ai sélectionné à cette occasion, Marina de Carlos Ruiz Zafon, qui semble très intéressant. Une aubaine que ce challenge et ce choix, car ce livre est dans ma Pile A Lire depuis longtemps. Quelle erreur ! Explications.

   Se déroulant dans un premier temps en 1978, nous sommes dès les premières pages plongés dans un calvaire. Quatre jeunes étudiants, amis depuis l’adolescence font une découverte qui bouleversera à jamais leur destin. Rosie, barmaid assez populaire d’un pub de la ville gît à leurs pieds. Désirant bien faire, ils contactent immédiatement la police. Seulement, et ils ne s’en doutent pas, ils constituent les suspects parfaits ! Rapidement la police voit en eux les criminels idéals et mènent une enquête importante afin de les coffrer… Le moral de ces petits jeunes est mis à mal et des dissensions se créent dans le groupe. Pourtant, les preuves manquent et l’affaire est classée sans suite… Durant 25 ans ! Les techniques d’investigation et d’analyse ADN évoluant, il est décidé de ré-ouvrir les enquêtes non classées… et je n’en dirais pas plus !

   Concernant l’histoire, beaucoup d’éléments m’ont plu. La construction du récit est un gros point fort. Globalement, Quatre garçons dans la nuit est composé de deux parties. Une première de 150 pages environ se déroulant en 1978 et une seconde, plus importante donc, se situant en 2003. L’auteur prends clairement le temps de poser son intrigue mais n’ennuie jamais. Commencer par une première partie aurait pu être inintéressant mais en nous faisant découvrir largement chaque protagoniste ainsi que l’enquête dans sa globalité, on est fortement impliqué et c’est un réel plaisir. On s’attache très vite aux quatre garçons aux personnalités si différentes tout en pensant que l’un d’entre eux pourrait être un criminel… ! Cette dualité est d’ailleurs un des autres atouts de ce livre. Au lieu d’avoir affaire à un simple psychopathe qui endosse le rôle du méchant, on cherche ici à découvrir les motivations et raisons qui auraient pu poussé à tuer Rosie. L’enquête évolue vite, donnant l’impression que l’on va rapidement connaître le fin mot. Mais c’est sans compter sur l’habilité de Val McDermid, qui en plus de jouer avec nos nerfs et notre esprit, se permet de complexifier son récit grâce à une seconde partie absolument réussie. Pas de baisse de rythme, les évènements s’enchaînent et s’emmêlent, j’étais juste curieux et impatient d’en apprendre plus. Je dois aussi souligner avoir été bluffé par la tournure que l’histoire prends sur les 150 dernières pages ainsi que par le dénouement, inattendu et bien trouvé.

   Autre argument de taille, j’ai beaucoup apprécié que l’auteur développe autant la psychologie de ses personnages notamment la manière dont l’enquête les affecte, que ce soit en 1978 ou en 2003. Elle n’est clairement pas restée à la surface des choses et c’est un plaisir de voir ces jeunes en proie à leurs doutes, mais aussi comment ils ont su évoluer dans leurs vies après cette douloureuse première partie. Bien qu’on suit principalement le personnage de Alex, très plaisant car imparfait mais très humain, j’ai aussi adoré les personnages de Ziggy et de Weird dont la personnalité tantôt déconcertante, tantôt intelligente et réfléchie m’ont beaucoup accroché. Sans jamais tombé dans le cliché, les personnages rencontrés au cours de la lecture sont tous très différents les uns des autres et ont su m’intéresser. Les dialogues et répliques utilisés valent aussi le coup !

   Je pense par ailleurs que le style d’écriture adopté y est pour beaucoup dans mon appréciation. Tout en étant simple, Val McDermid décrit avec une grande précision et une facilité déconcertante les actions et évènements. Criant de réalisme, on imagine immédiatement ce que subissent les personnages si bien que j’ai vécu cette lecture. Peut-être doit-on cette qualité à son passé de journaliste ? Quoi qu’il en soit, elle possède vraiment son style propre et sait accrocher le lecteur que je suis en quelques lignes.

   Mon seul (petit) reproche serait que je m’attendais à ce que l’auteure tire davantage bénéfice de l’environnement, l’Écosse, pour se démarquer des autres livres du même genre et proposer une lecture dépaysante. Attention, de nombreuses références sur ce pays sont disséminées dans Quatre garçons dans la nuit mais à quelques exceptions près, je pense que cela aurait pu être davantage unique. Toutefois cela n’entache en rien le plaisir de cette lecture.

   En conclusion, Quatre garçons dans la nuit fut (presque) un coup de cœur et une excellente surprise. Longtemps resté dans ma PAL, je n’en attendais pas grand chose et j’avais même peur d’être déçu. Une grossière erreur. Le livre remplit, à mon sens, parfaitement son contrat. Tous les ingrédients nécessaires pour avoir un parfait thriller sont réunis et j’ai vraiment été happé par l’histoire, l’intrigue et les personnages inventés par l’auteur. Haletant, bien rythmé, l’auteur a su joué avec mes nerfs jusqu’au bout et se permet de proposer des rebondissements fracassants et franchement bien vu. Oui, j’ai vécu ce récit. Oui, j’ai été plus qu’estomaqué par certaines situations. Surprenant à bien des égards, addictif et intéressant, Quatre garçons dans la nuit mérite vraiment une très bonne place dans votre bibliothèque. J’ai à présent hâte de lire d’autres thrillers de Val McDermid. Si l’auteure garde le même niveau de qualité et d’originalité dans ses autres œuvres, je pourrais bien tenir une nouvelle auteure fétiche ! Un de mes thrillers favoris cette année.

Ma note : 17,5/20

Publicités

4 réflexions au sujet de « [Chronique] Quatre garçons dans la nuit de Val McDermid »

  1. Ouah quelle chronique ! Elle est super bien faite et très détaillée 🙂
    Il a l’air vraiment bien, je pense que je lirai un jour (quand ma PAL aura un peu diminué :p)
    Sinon, je suis très contente qu’il t’ait plu !

    • Merci beaucoup ^^

      L’exercice de la chronique est très difficile. Savoir si on écrit assez ou pas, si j’ai bien détaillé les éléments importants sans donner trop de précisions sur l’intrigue… tout en gardant en tête le point de vue que j’essaie d’apporter ! Avoir un retour, surtout positif, fait vraiment plaisir donc 🙂

      Sinon c’est un très bon thriller, j’ai vraiment passé un super moment en le lisant. C’est à la fois mature et réfléchi, avec une bonne dose de psychologie et on s’empreigne bien de chaque personnage. Content donc du choix que tu as fais et de ce challenge qui m’a permis à la fois de sortir un livre de ma PAL mais aussi de m’intéresser à une lecture qui est restée trop longtemps de côté ^^

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s