In my mailbox (18) – Mars 2014

“In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque. Pour le recensement des liens, il faut désormais aller chez Lire ou mourir.”

Bonjour à tous !

C’est avec une certaine impatience que je vous présente enfin mon IMM des achats du mois de Mars. Une certaine impatience car cela fait trois semaines que j’ai acheté ces livres et je voulais vous les montrer ^^ J’ai eu l’opportunité de me promener au Book-off et de me faire quelques plaisirs à moindre coûts. Beaucoup de nouveaux auteurs dans cette liste donc et j’espère faire de jolies découvertes.

SAMSUNG
Précisément, cela donne :

  • La mort s’invite à Pemberley de P.D. James. Une grande dame du polar dont ce livre m’a longtemps intrigué et attiré. J’aimerais retrouver la saveur d’un Agatha Christie ou d’un Mary Higgins Clark, un style policier avec une enquête bien ficelée et de beaux sentiments, sans forcément dans le morbide et l’ultra cruel.
  • Comme deux gouttes d’eau de Tana French. Comme P.D. James, il s’agit d’une auteure dont on m’a souvent parlé et que je souhaitais découvrir depuis un moment. La quatrième de couverture a achevé de me convaincre ! Voyez vous-même :     Elle retourne le visage de la morte. Stupeur. C’est elle-même. Troublante rencontre de l’inspectrice Cassie Maddox avec son sosie, poignardé. Soudent, une idée folle. ne pas ébruiter le meurtre et reprendre l’identité de la jeune femme afin de démasquer les assassins. Au cœur d’une communauté étudiante aux habitudes fort étranges, Cassie découvre que vivre la vie de son double n’est pas sans dangers…
  • L’Assassin Royal, tome 13 : Adieux et retrouvailles de Robin Hobb. Je vous rassure de suite, je n’y suis pas encore ! :p Je suis en retard sur le blog, certes, mais je n’ai pas encore dévoré le second cycle de l’Assassin Royal. Par contre, en grand fan de l’auteur, dès qu’une jolie occasion de prendre de l’avance sur mes futurs achats se présente, je la saisie ^^ !
  • Les vacances d’un serial killer de Nadine Monfils. Cela fait un moment que ce livre m’attire, de par son côté très décalé et humoristique, mais aussi grâce aux nombreuses chroniques des blogueurs qui ne manquent pas d’éloges à son égard.
  • La Guerre de la Faille, tome 1 : Magicien l’apprenti de Raymond E. Feist. Cette acquisition je la dois à beaucoup de monde. Tout d’abord à moi-même qui adore tout ce qui touche à la magie et Milady / Bragelonne, qui me font de plus en plus tourner la tête avec leurs génialissimes livres fantaisistes. Je la dois aussi à la solide réputation que s’est forgé l’auteur avec le temps mais aussi au statut de cette saga. Enfin, je la dois aussi à la blogueuse La Tête dans les livres, que j’ai « poussé » à découvrir Fille de l’empire de cet auteur, et à sa chronique qui m’a vraiment donné envie de m’y intéresser. Cela fait beaucoup de (bonnes) raisons, non ? 😉
  • Contre toute attente de Linwood Barclay. Bien que non représenté sur le blog, j’ai déjà eu l’opportunité de lire un de ses précédents polars, probablement son plus célèbre en France, Les voisins d’à côté. Il ne m’a pas laissé le plus grand souvenir qui soit mais j’avais apprécié l’efficacité de l’intrigue et le dénouement. Ce n’était pas un coup de coeur, mais un joli moment de lecture. J’espère passer un aussi bon moment, voir peut-être plus, qui sait.

Avec mes lectures lues, nous sommes donc à PAL + 3 pour Mars !

Et vous, pour quel(s) livre(s) de cette liste auriez-vous craqué ?

PS : Vous constaterez la (très) peu discrète apparition de l’extension de Diablo 3 : Reaper of souls sur cette photo. Je suis un grand fan du jeu et de la saga jusque là. N’hésitez pas à m’ajouter en ligne ! 🙂

Publicités

[A la découverte de] Death Note

Le temps passe vite amis lecteurs, vous le réalisez aussi bien que moi. Aujourd’hui, je me prends une nouvelle claque : le manga Death Note fête à présent son dixième anniversaire au Japon ! Tant de souvenirs qui reviennent et me poussent à vous présenter la série, vous qui souhaitez prendre le train en route.

death note tome 1    Death Note est un manga de type Shonen, c’est à dire s’adressant principalement aux garçons (bien que ce ciblage est à mon sens, vraiment à remettre en cause) et est écrit par Tsugumi Oba et dessiné par Takeshi Obata. Une association extrêmement efficace qui va mettre au point un manga à la fois superbement dessiné au scénario excellent. Une série en douze tomes, qui se dévorent rapidement et qui est à la fois disponible au format classique mais aussi au format deluxe.

Death Note deluxe   Pour résumer, Death Note n’est autre que le livre de la Mort, un carnet possédé par Ryuuku, un Dieu de la Mort. Ce dernier s’ennuie profondément dans son monde… Alors lui vient l’idée de laisser tomber son carnet dans le monde des humains, en espérant s’en distraire. Car les propriétés de ce carnet sont multiples et surtout, incroyablement dangereuses. Toute personne ramassant le Death Note en devient propriétaire et bénéficie donc de ses pouvoirs… Ainsi, en inscrivant le nom et en connaissant le visage d’une personne, le Death Note permet de la tuer, 40 secondes plus tard, d’une crise cardiaque ! Une puissance diabolique qui va se retrouver dans les mains de Light Yamagami, un lycéen pas comme les autres.

light yamagami   Là où la série fait fort, c’est qu’en plus de créer un concept intéressant et quasiment jamais vu, elle propose de suivre l’intrigue autour de deux personnages à la psychologie et aux idéologies très développées. Light est un des enfants les plus intelligents de sa génération. Clairement surdoué, il réussit dans tout ce qu’il entreprend et un avenir brillant lui est déjà tout tracé. Très travailleur, c’est quelqu’un de calculateur et de froid. Malgré d’excellents résultats (premier aux examens blancs nationaux japonais), il s’ennuie fermement. Pour lui, le monde est « pourri » par le mal, les criminels, la corruption... Lorsqu’il découvrira par hasard le Death Note, puis qu’il prendra conscience de son incroyable pouvoir, il décidera de l’utiliser pour créer le monde utopiste dont il a toujours rêvé. Un monde débarrassé de toute criminalité, où il pourrait incarner la justice et utiliser pleinement ses capacités intellectuelles. Son projet en tête, il va progressivement découvrir de nouvelles propriétés au Death Note, telle l’œil de la mort, l’autorisant à savoir combien de temps un individu a encore à vivre, et répandre sa définition du Bien, sous le nom de Kira (dérivé du terme anglais « Killer »).

L death note   Seulement, et vous pouvez vous en doutez, l’affaire Kira va avoir des retentissements énormissimes dans le monde entier. La police, rapidement dépassé par ce qui devient un problème international fait appel à Interpol et au personnage de L (un de ses nombreux pseudonymes), considéré comme le meilleur détective au monde. Arborant un look et une posture particulière, il possède néanmoins une intelligence hors du commun du haut de ses 24 ans et est un peu considéré par les gouvernements mondiaux comme leurs dernières chances. Pour cette enquête, il va devoir baisser sa garde et se rapprocher au plus proche de Light afin de le démasquer… Tout en se dissimulant au maximum ! Son nom étant inconnus de tous, il dispose donc de la meilleure défense face à Kira, qui ne peut le tuer par le biais de son carnet. Un duel intellectuel s’engage alors chacun qui tentera de démasquer l’autre.

misa amane   Évidemment d’autres personnages interviendront dans l’histoire, du père de Light, chef de la brigade de police, à la célèbre Misa Amane, petite amie de Kira. Loin du simple manga pour adolescent, l’intrigue prends des allures de thriller et bénéficie d’un scénario travaillé à l’extrême, à la tension palpable et offre un des meilleurs « duels » qu’il m’ait été de lire ! Tout est calculé, trop peut-être, mon cerveau ayant été retourné plusieurs fois par les actions et rebondissements. Les deux protagonistes principaux usent de toutes leurs capacités pour faire tomber l’autre sur ce qui pourrait ressembler à un jeu d’échec à l’échelle mondiale. Plutôt court pour un manga (12 tomes), la série dispose d’un rythme qui n’ennuie jamais et bouleverse par un twist scénaristique fou, et pour ma part, imprévisible.

death note bien ou mal   Death Note propose de plus une réflexion intéressante et complexe sur les questions de Bien et de Mal. Faut-il purifier le monde des criminels en les exterminant purement et simplement ? Tout en éliminant les personnes se dressant contre cette « vision utopiste » ? Devenir un tueur en série de criminel, n’est-ce pas finalement être à leur niveau ? Quel est le réel sens de la justice dans cette affaire ? D’ailleurs, même L, au service de la police, finit par outrepasser la loi afin de mener à bien son enquête… pour retrouver ce tueur de criminel. Une réflexion sur le pouvoir et son utilisation sur ce que cela peut apporter à l’Homme et qui laisse finalement sans réelle réponse tant j’estime que la réponse parfaite à cette question n’existe pas. Une réflexion idéologique et une lecture coup de cœur que je vous invite à découvrir.

death note cahier

[Chronique] One Piece, tome 67 : Cool Fight de Eiichiro Oda

One piece, tome 67

Fiche technique du livre
Auteur : Eiichiro Oda
Genre : Shonen (manga)
Année d’édition : 2013 / 2012 (VO)
Edition : Glénat
Prix : 6,90 euros
Langue : Française
Nombre de pages : 224 pages

Synopsis
L’équipage a quitté l’île des hommes-poissons et se dirige enfin vers le Nouveau Monde.
Emportés par un tourbillon, le navire fait surface près d’une île étrange nommée Punk Hazard, que les flammes semblent dévorées en permanence.
Luffy, Zoro, Robin et Usopp se rendent sur l’île et y découvrent des choses de plus en plus étranges. De leur côté, Nami, Sanji, Chopper et Franky ont été enfermés dans un curieux endroit, où ils trouvent une tête de samouraï qui parle !

Mon avis
Notre folle troupe poursuit son exploration de l’étrange île connue sous le nom de Punk Hazard. Alors qu’ils pensaient que l’endroit était entièrement composé de volcans et en permanence en feu, ils découvrent rapidement que l’autre partie de l’île est constituée de… montagnes de glace ! Un mystère climatique qu’ils devront traverser s’ils veulent retrouver l’autre partie de l’équipage qui a été enlevé et récupérer le bâteau, situé à présent sur la rive glacée. Mais ce n’est pas tout, Punk Hazard compte un grand nombre d’autres joyeusetés : une femme-oiseau surveille l’équipage, des espèces de centaures se promènent sur les deux parties de l’île, et une tête de samouraï semblant tout à fait vivante y a trouver domicile !
Un sacré tableau qui continuera de s’agrandir tout au long du tome tant les découvertes loufoques s’enchaîneront.

   L’intrigue de ce tome est plutôt bonne et très rythmée. Davantage basée sur l’exploration et les rencontres que les combats, les pages défilent à toute allure. En plus de nombreuses découvertes, les rebondissements sont omniprésents et c’est l’occasion de revoir d’anciens personnages mais aussi de faire la connaissance de nouveaux. Difficile de vous indiquer qui sans vous spoiler, mais j’ai adoré revoir un certain allié (??) devenu à présent capitaine corsaire, rien que ça ! La couverture l’indique aussi, Smoker et Tashigi sont aussi de la partie et c’est un plaisir de revoir ces deux vieilles têtes qui ont font leurs premières apparitions il y a au moins 50 tomes ! La marine, un corsaire, la troupe du chapeau de paille et d’autres personnages…Bref vous l’aurez compris, c’est déjà une belle réunion à laquelle on peut assister durant ce tome.

   Évidemment, ce type de réunion permet de mettre en avant quelques croustillantes révélations. Les complots semblent être de plus en plus présents, que ce soit au Gouvernement que chez les pirates. C’est aussi l’occasion de constater à nouveau que durant les deux ans de pause de l’équipage de Luffy, pas mal de choses ont changé dans le monde et j’ai apprécié voir que les évènements de l’archipel de Sabaody ou de Marine Ford sont entrés dans « l’histoire » et que l’on continue d’assister aux conséquences. J’aurais aimé bien entendu en apprendre bien plus, mais bon, il faut se faire une raison : Eiichiro Oda n’aurait jamais produit une si longue série si tout avait été dévoilé dès les premiers tomes. Toutefois les nouvelles questions posées récemment ne restent longtemps sans réponses et on comprend par exemple très rapidement quelles sont les origines de l’île, ce qui s’y trame ainsi que l’explication des changements climatiques l’habitant. Au vu de cette rapidité, je ne pense donc pas que le voyage sur cette île va constituer un arc très long et il est possible qu’à la fin du tome suivant, tout soit déjà réglé. De plus, l’auteur offre un excellent cliffhanger dont lui seul a le secret en toute dernière page et ce dernier pourrait bien changer énormément la donne et apporter une nouvelle direction aux futures aventures.

   A mon sens un poil plus que les précédents, le côté comique de One Piece revient en force. En plus du nombre de blagues habituelles complétement loufoques, des prises de becs entre membres de l’équipage ou de la stupidité de Luffy et du monde l’entourant, un autre élément m’a carrément fait rire. Rapidement certains personnages vont se retrouver dans le corps d’un autre… Imaginez un peu Sanji dans le corps de Nami… Ou Nami dans celui de Franky ! La couverture donne un avant goût de ce joyeux bazar ultra drôle mais durant les différents chapitres c’est juste tordant. Un point que j’ai vraiment adoré tant cela offre des situations cocasses !

   En conclusion, c’est une nouvelle fois un très bon tome de One Piece que j’ai pu avoir dans les mains. Des découvertes, de l’exploration, des rencontres intéressantes et quelques révélations, voila un menu bien agréable pour ce tome très plaisant et surtout bien drôle. Le cliffhanger final promet des choses énormes si cela se concrétise et offrirait un sérieux bouleversement dans l’univers de One Piece. En bref, Cool Fight c’est 224 pages que j’ai donc englouti très rapidement et qui ne me donne qu’une seule envie : dévorer le tome suivant le plus rapidement possible.

Ma note : 17,5/20

PS : Retrouvez mes autres chroniques de One Piece en cliquant ici.