[Chronique] Le puits des mémoires, tome 2 : Le Fils de la Lune de Gabriel Katz

le puits des mémoires tome 2

Fiche technique du livre
Auteur : Gabriel KATZ
Genre : Fantasy
Année d’édition : 2013
Edition : Scrinéo / Pocket
Prix : A partir de 7,70€ TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 450 pages

Synopsis
Fuyant le royaume d’Helion où leur tête est mise à prix, Nils, Karib et Olen s’embarquent pour Woltan, sur les traces de leur identité. Pourquoi ont-ils assassiné le plus puissant roi du monde ? Dans leur quête de la vérité, ils vont découvrir un royaume fascinant, colossal, aux frontières des terres barbares. Mais leurs poursuivants n’ont pas abandonné la traque…

Pour les fugitifs sans mémoire, c’est l’heure des révélations, et de la plongée dans le grand nord, où leur vie ne tient qu’à un fil.

Mon avis
Seconde lecture commune avec la copinaute La tête dans les livres, j’étais très impatient de démarrer ce deuxième tome, en particulier après la bonne impression laissée par le premier tome. Le potentiel de la saga se confirme-t-il ?

   Nos trois amis, Olen le joli cœur, Nils le méfiant et Karib le mage, ont enfin découvert leurs véritables identités. Malheureusement, aucun répit ne leur sera accordé, et c’est dans la précipitation et la peur qu’ils fuiront le royaume d’Hélion à toute vitesse. Ce second tome nous place directement dans le voyage d’Hélion à Woltan, royaume où les fugitifs pensent pouvoir trouver de nouvelles réponses à leur amnésie. Mais alors que la traversée est loin d’être aisée, ils vont rapidement comprendre que survivre à Woltan l’est encore moins. Entre la découverte de ce vaste royaume, les révélations sur leurs identités, leurs passés ainsi que leurs entourages, personne n’est au bout de ses surprises, et surtout pas notre fameux trio.

   Je vais être honnête tout de suite : ce tome fut un véritable coup de cœur. Un gros comme je n’en avais pas eu depuis longtemps. J’ai tout simplement adoré et ce pour de multiples raisons. Malgré un rythme un poil lent en début de tome, servant particulièrement à resituer le cadre de l’histoire et résumer quelques renseignements concernant le trio de héros, on est rapidement amener à suivre de multiples rebondissements au royaume de Woltan, bien plus immense que ce que je pouvais présager au départ. L’action est très présente, tout comme les interrogations sans cesse renouvelées et bousculées. Je dois dire que Gabriel KATZ est très fort pour jouer avec le lecteur : entre fausses affirmations, nouvelles révélations, cliffhanger important, il joue avec nos nerfs et  nous amène là où lui seul le désire.

   Comme précédemment, les personnages principaux restent l’un des points forts du livre et sont toujours aussi attachants, si ce n’est plus encore. Alors que l’on apprend à les connaître davantage lorsque de nouvelles facettes d’eux surgissent, l’auteur en profite pour nous prendre au dépourvu et dévoile progressivement des bribes de leurs passés. Évidemment loin de ce que j’avais pu imaginé en premier lieu. Seulement, au lieu de simplement nous énoncer tout sur un plateau d’argent, les révélations se fout au compte goutte et sont venus chambouler mes croyances. J’ai apprécié cette dualité entre leur passés : qui ils étaient et comment ils étaient perçus et leur nouveau moi, personne qui a vécu des tas de choses autour du monde et qui ne possède aucun autre souvenir. Les différences sont très bien trouvées et renforcent cette volonté de toujours vouloir en apprendre plus sur ces trois comparses. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et savent se montrer dans l’ensemble bien plus intéressants et profonds que dans le premier tome.

   La plume du premier tome m’avait déjà charmé, cette fois ce fut la consécration. Peut-être Gabriel Katz se sentait à présent plus à l’aide mais l’ironie et les passages humoristiques sont très présents et ce n’est pas pour me déplaire tant ils m’ont plu et ont su me fait rire. D’ailleurs, entre l’humour, les moments forts en émotion, la surprise, la peine pour certains passages, le dégoût pour certains, la crainte ou la joie, je dois reconnaître que Le fils de la Lune m’aura fait vivre une sacrée palette d’émotions, chose rare en fantasy mais ô combien grisante ! Ajouter à cela une vraie maîtrise de l’histoire jusqu’à la dernière ligne, complétement dingue (oui, j’ai pété un cable !) et vous comprenez bien ce qui justifie mon adoration.

   Du côté des reproches, si je dois en adresser un seul, serait l’absence d’une carte en début de tome. J’étais un peu perdu en Woltan, car au départ, c’est décrit comme un royaume. Mais il y a des royaumes dans ce royaume. Et il y a le port de Woltan, mais qui n’a  rien à voir avec Woltan la capitale par exemple ! Aussi, histoire de ne pas bouder mon plaisir, une centaine de pages supplémentaires m’auraient comblé car je ne voulais vraiment pas lâcher mes potes…

   En conclusion, Gabriel Katz offre avec ce second tome de sa trilogie Le puits des mémoires, un moment de lecture si bon que ce fut une véritable vague qui m’a submergé. Qu’il s’agisse du rythme parfaitement dosé, de cette plume accrocheuse et pleine d’humour, de ses rebondissements à foison et extrêmement bien pensés, Le fils de la lune est incroyablement maîtrisé et plaisant. Je tire mon chapeau à Monsieur KATZ qui aura su me bluffé en proposant un second tome de cette qualité et me rendre malade à l’idée d’attendre de découvrir le fin mot de l’histoire. Et pourtant, je vais devoir trouver la force de patienter…

Ma note : 19/20

N’hésitez pas à découvrir la chronique de ma copinaute La tête dans les livres en cliquant ici ! Merci 😀

Publicités

Bilan des lectures : de Janvier à Juin 2014

1er Juillet 2014. July 1st comme les fans d’Ayu vous le diront. Un été qui s’installe progressivement et surtout la moitié de l’année déjà derrière nous. Je ne vais pas écrire « Cela passe trop vite » mais mince. Enfin, pour nous lecteurs, c’est une belle occasion de revenir sur nos lectures de ce début d’année et de dresser un joli bilan.

A l’heure où j’écris ces lignes, malgré un nombre satisfaisant de lectures (mais pas trop), je réalise que cela fait un petit moment que je n’ai pas eu de réels coups de cœurs littéraires. Peut-être deviens-je difficile, plus exigeant au fur et à mesure que j’accumule les lectures, mais cela reste un sentiment étrange. Pourtant, la plupart de mes lectures restent agréables, mais cela s’arrête trop souvent à ce stade.

Mes recommandations de cette première partie de l’année

La chute des géants de Ken Follet (saga Le Siècle)

la chute des géantsUne fresque historique passionnante et passionnée qui a su me marquer. J’ai vibré avec ses personnages et leurs histoires durant la Grande Guerre et j’ai apprécié découvrir ces multiples points de vue, de la Russie aux Etats-Unis en passant par ce cher Pays de Galles. Fan d’histoire ou non, les intrigues sont suffisamment bien développées, humaines et intéressantes pour que l’on y trouve tout de même son compte.

Les Aventuriers de la mer, tome 4, 5 et 6 de Robin Hobb.

aventuriers de la mer tome 4Ma recommandation ultime côté fantasy de ce premier semestre. C’est vraiment parce que je participe au jury du livre de l’année 2014 des éditions Points et que j’ai pris un retard monstre dans mes chroniques, notamment dans celles concernant ces livres que je n’ai pas encore poursuivi ma découverte. Croyez-moi, ce n’est pas l’envie qui manque. Avec ces tomes, l’auteure emmène sa série vers un autre niveau. On entre davantage en univers fantaisiste tout en gardant en première place ses conflits familiaux et ses quêtes personnelles pour n’en ressortir que plus émerveillé tant l’ensemble forme un tout cohérent et plaisant. Un gros coup de cœur.

Atom[KA] de Franck Thilliez

atomka franck thilliezSi je ne devais retenir qu’un thriller cette année, pour l’instant, il s’agit sans conteste de Atom[KA] ! Peut-être que Angor saura le détrôné mais même là, ce sera difficile tant le titre de Monsieur Thilliez m’a collé une claque monumentale. Intelligent, prenant, troublant, horrible, malin, les superlatifs me manquent pour décrire l’ensemble des émotions que ce titre m’aura fait vivre. Quoi qu’il en soit, je n’en suis pas sorti indemne et il a su placé la barre tellement haute qu’honnêtement, j’ai du mal à me tourner vers d’autres titres du genre.

Ils frôlent le coup de cœur…

Le trône de Fer, intégrale 4 de George R.R. Martin

le trone de fer intégrale 4C’était attendu, après un troisième tome magistral, changeant définitivement ma perception de la fantasy et plaçant Le Trône de Fer dans le top 3 de mes sagas littéraires favorites, les attentes pour ce quatrième tome devinrent démesurées. Subissant beaucoup de critiques depuis sa sortie sur Internet, j’ai été par conséquent refroidi et attendu un petit moment (trois ans en fait xD) avant de démarrer ma lecture. Au final, oui c’est un cran en dessous du troisième intégral, principalement pour les enjeux d’une ampleur plus faible et un rythme assez ralenti, mais mince, comme cela fait du bien de se replonger en plein cœur de Westeros et de suivre ce nid d’intrigues et de complot !

La ballade de l’impossible de Haruki Murakami

la ballade de l'impossibleUn livre particulier à mes yeux, qui a su me marquer à sa manière. Un livre fragile, remplie de mélancolie, de mystères… J’ai suivi cette intrigue à la fois simple et si complexe avec beaucoup d’attention. Une autre saveur littéraire qui offre à ce titre une place spéciale livre, loin de mes genres habituels.

Agréables, sans être forcément incontournables à mes yeux

autre monde, tome 4la-communaute-du-sud,-tome-13---mort-a-jamaishauts conteursintrusions de joy fielding les vacances d'un serial killermaitres du jeu

Les mauvais élèves (décevants…)

Un Noël à River Falls de Alexis Aubenque

un noel a river fallsJ’en ai déjà parlé longuement dans sa chronique mais je me suis assez ennuyé avec cette lecture, incroyablement clichée et malmenée. Je n’attendais pas forcément grand chose en la démarrant, si ce n’est pas un bon moment. Malheureusement, à part une dernière petite partie qui relève un peu le tout, le reste n’est pas à sauver.

Promets-moi de Harlan Coben

harlan coben promets moiAlors que Monsieur Coben m’a offert certains de mes thrillers favoris (Innocent, Fautes de preuves, Une chance de trop voir Dans les bois), je dois admettre que Promets-moi m’a profondément déçu. Ça se lit très bien, on passe un bon moment, c’est sûr… Mais malgré tout, j’ai eu la sensation d’être en face d’une lecture pop corn, typé blockbuster : faite pour plaire dès les premières pages mais fade et surtout pas mémorable. Si tôt lu, si tôt oublié, on peut passer à autre chose. Une étrange impression que je n’avais jamais vraiment ressenti en littérature jusque là.

Et ensuite ?

Je profite de ce petit bilan pour vous remercier de votre participation toujours aussi active et surtout de vos visites aussi fréquentes ! Les statistiques continuent de grimper et je reste surpris par votre intérêt pour mes petits écrits. Je tiens aussi à remercier toutes les personnes qui suivent le blog par le biais de WordPress ou le suivent par mail, cela me fait toujours très plaisir d’accueillir de nouveaux lecteurs, en espérant que vous passiez un bon moment sur Pouvoir des mots.

Bilan des lectures de 2013

Changement d’année oblige, je suis obligé de vous proposer un bilan de mes lectures de l’année ! C’est selon moi une excellente manière de mettre une fois de plus certains coups de cœur en avant, de m’exprimer avec davantage de recul sur mon ressenti global et ce que je retiens finalement de ce que j’ai pu lire. Comme j’aime plusieurs genres différents, je vous propose une présentation un poil plus originale !

L’auteur fantaisiste de l’année 2013

robin hobbIl s’agit de Robin Hobb évidemment ! Ceux qui suivent le blog ne seront guère étonnés, elle est d’ailleurs l’auteur la plus chroniquée sur Pouvoir des mots avec 7 chroniques consacrés à ses ouvrages. Robin Hobb, c’est plus qu’une simple révélation fantaisiste. Grâce à la fin du premier cycle de l’Assassin Royal, elle avait su me conquérir. Mais son talent a su faire mouche à nouveau avec la courte mais sympathique nouvelle Retour au pays et achever de me rendre fan avec les trois premiers tomes de la saga Les Aventuriers de la mer. Une écriture superbe, des personnages incroyablement vrais, attachants, des univers simples au premier abord mais détaillés et aux mystères infinis, le tout associé à des intrigues poignantes… C’est un réel bonheur de se plonger dans ses livres car je suis assuré d’être emporté très loin par la magie de ses récits. Je ne peux que vous recommander de découvrir l’auteure.

l-assassin-royal tome-6--la-reine-solitaire coveraventuriers de la mer tome 2

 

L’auteur de thriller / polar de l’année

franck thilliezFranck Thilliez est aussi ma plus grande découverte cette année ! Habitué aux auteurs américains (Harlan Coben, Mary Higgins Clark, Chris Mooney ou encore Val McDermid), j’ai cette année décider de donner ma chance aux Français, en particulier à Monsieur Thilliez après avoir lu tant de recommandations de la part des blogueurs. Ma réaction à présent est : mais pourquoi ne l’ai-je pas découvert plus tôt ? C’est simple, il est la preuve vivante que les Français peuvent faire aussi bien voir mieux que leurs homologues américains ! Intrigue sombre, parfois macabre, truffé de rebondissements et très documenté, où la science et la psychologie jouent un rôle prépondérant sont les éléments du cocktail qu’il adore nous servir. Extrêmement accrocheur voir hypnotisant, il amène le thriller au niveau supérieur grâce à des thématiques fouillés, flippantes, crédibles et d’actualité. Je n’en ressors jamais indemne.

fractures franck thilliezle syndrome e

 

 

 

 

 

L’auteur de manga (mangaka) de l’année

eiichiro oda« Sans surprise » et pour la seconde année de suite, cette place est remportée par Eiichiro Oda, l’auteur d’un des manga les plus longs du moment : One Piece ! Cet auteur me fascine, car là où bien des livres atteignent leurs pic en terme de qualité assez rapidement, lui continue de se surpasser et de proposer des trucs hallucinants. Beaucoup vous diront que le cycle autour de Barbe Blanche et de Ace est le meilleur moment du manga… soit vers le tome 55 ! Après 68 tomes, je continue de me passionner à fond pour les aventures de l’équipage du Chapeau de paille et cet univers infini, loufoque et plein de mystères. Et chose rare, je suis sûr de pouvoir adorer chaque nouvelle parution. Une référence.

ONE PIECE T66 vers le soleilone piece tome 68

 

Dans d’autres genres, je recommande aussi…

la liste de mes enviesUn livre très court, se lisant très rapidement mais Oh combien poignant ! Impossible de ne pas être remuer par cette histoire simple mais qui représente tellement bien la vie telle qu’elle est de nos jours. Sincère, dérangeante car criant de vérité, La liste de mes envies de Grégoire Delacourt fait partie de ces livres qui me font adorer la littérature contemporaine et que je ne peux que recommander chaudement.

dome tome 1 coverDans le genre fantastique teinté d’horreur, Dôme de Stephen King fait très fort. Ou comment l’apparition mystérieuse et instantanée d’une étrange barrière va couper une petite bourgade des États-Unis du reste du monde. Et conduire à commettre les choses les plus folles. Ce qui est fort avec Dôme, c’est que lorsque l’on croit avoir atteint le fond, il y a encore pire à venir derrière ! Incroyablement addictif, fou, cru et cruel, ce récit a exercé en moi une dérangeante fascination et m’a énormément plu. Un joli coup de cœur et une belle expérience littéraire que je vous recommande.

J’en attendais plus…

Autre monde tome 3Je sais que beaucoup me jetteront des pierres pour avoir placé Le Cœur de la Terre de Maxime Chattam dans cette liste, mais voilà, je dois être honnête. Plus le temps passe et plus la déception causée par la fin de ce premier cycle s’amplifie. J’attendais tellement de cette série qui m’a offert deux premiers tomes coups de cœur que je ne peux pas me contenter de l’abominable conclusion offerte par ce tome. Pourtant, dans sa globalité, Le,Cœur de la Terre est loin d’être mauvais, mais il y avait possibilité de faire tellement mieux que c’est un réel gâchis à mon sens.

Les_Menteuses_Tome_4Révélations est le quatrième de la saga Les Menteuses de Sara Shepard, alias Pretty Little Liars pour les TV-vores. Et si vous ne trouvez toujours pas la chronique sur le blog, c’est normal, je n’ai toujours pas réussi à exprimer l’ensemble de ma déception ! Je ne sais pas si j’ai frôlé l’overdose en lisant les quatre premiers tomes de suite mais Révélations m’a plutôt dégouté de la série. Une construction de récit trop lassante, des défauts de plus en plus apparents, l’aspect chick-lit parfois rebutant et une histoire peu inspirée ont eu raison de moi. Lire la suite n’est clairement pas à l’ordre du jour.

Votre top !

Je souhaite profiter de ce bilan des lectures de 2013 pour vous remercier à nouveau de me lire et je vous propose de découvrir le top 5 des chroniques que vous avez le plus consulté cette année 🙂

5) Retour au pays : prélude à L’assassin royal et aux Aventuriers de la mer de Robin Hobb

retour-pays-robin-hobb4) Pretty Little Liars / Les menteuses, tome 2 : Secrets

les menteuses tome 2

3) Sans un adieu de Harlan Coben

2) One Piece, tome 66 : vers le soleil de Eiichiro Oda

ONE PIECE T66 vers le soleil

1) Pretty Little Liars / Les Menteuses, tome 1 : confidences de Sara Shepard

les menteuses tome 1

Evidemment, les chroniques les plus anciennes ont plus de chances d’apparaître dans ce top mais je reste surpris de la variété qui le compose : on a du chick-lit (en force !), du shonen pur, un thriller et une nouvelle fantaisiste. Je suis ravi de voir que chacun réussisse à trouver un peu d’intérêt dans mes différentes lectures. A noter que le tome 65 de One Piece et le premier tome de Autre-Monde de Maxime Chattam rate de peu ce top. Au rang des déceptions, je constate que Billy Bat de Naoki Urasawa n’est vraiment pas une série qui vous a intéressé cette année. Cela m’attriste beaucoup car même si son concept peut vous paraître flou au premier abord, c’est une série avec laquelle je passe d’excellents moments. Peut-être lui donnerez-vous plus sa chance en 2014 ? 😉

[Chronique] Les Aventuriers de la mer, tome 3 : La conquête de la liberté de Robin Hobb

aventuriers de la mer tome 3

Fiche technique du livre
Auteur : Robin Hobb
Genre : Fantaisie
Année d’édition : 1998 (VO) / 2002 (VF)
Edition : J’ai lu
Prix : 7,70 euros TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 379 pages

Synopsis
Perdu à Jamaillia, Hiemain s’apprête à affronter son destin. Dans sa fuite, l’apprenti prêtre va retrouver Vivacia pour subir avec elle les événements les plus douloureux de leurs jeunes existences. Son père, le capitaine Kyle, de plus en plus violent et humiliant, leste la vivenef d’esclaves, attirant les serpents de mer.
Quant à Malta, elle entre progressivement en conflit avec ses aïeules et leur procure bien des tourments. Les Vestrit se déchirent de l’intérieur…
Pendant ce temps, Kennit le pirate, affaibli et mutilé à l’issue d’un terrible abordage, sent la chance le quitter. Posséder une vivenef devient pour lui une priorité, un impératif audacieux mais quasi suicidaire…

Mon avis
Impossible de passer à côté de Robin Hobb en ce moment sur le blog. Entre la pluie de chroniques concernant son œuvre Les Aventuriers de la Mer mais aussi quelques actualités, elle est mon auteure phare de ce début d’automne. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter.

   Ce tome se déroule en Hiver et débute sur l’arrivée de la Vivacia dans la merveilleuse cité de Jamaillia. Quelles richesses recèlent la capitale du monde, lieu de vie du fameux Gouverneur ? Alors que ces questions nous trottent en tête, les rapports entre Hiémain et Vivacia se détériorent. Les deux protagonistes ne savent plus où ils en sont dans leurs vies, qui ils sont réellement, et la vie sur le navire ne cesse d’être de plus en plus difficile, Kyle restant borné sur ses idées. Le futur s’annonce définitivement sombre pour la Vivenef qui semble perdre la raison par moment. Quelle est la raison de son malaise ? Du point de vue des autres personnages, rien n’est facile non plus. Kennit est convaincu d’être entre les mains du diable mais souhaite plus que jamais accomplir le but qu’il s’est fixé, quitte à prendre des décisions dangereuses et assez irréfléchies. A Terrilville, le changement s’amorce aussi, en particulier lorsqu’une réunion exceptionnelle des Marchands requise par le Désert de Pluie est mise en place…

    Qu’on se le dise, ce tome continue de faire souffrir les personnages, et le lecteur que je suis par la même occasion. Que c’est dur ! Heureusement certains, comme Althéa ont de la chance dans leur malheur, ce qui permet de se réjouir et d’aborder un sourire le temps de quelque pages. Pour d’autres, c’est la catastrophe ! L’envie de gifle virtuelle n’a jamais été aussi forte que durant les passages où la terrible (car c’est réellement le cas !) Malta entre en scène et ouvre la bouche. Quelle peste ! Elle ne recule absolument devant rien pour satisfaire ses envies, même si cela doit la faire passer pour une énorme sotte et blesser sa famille, déjà bien mal en point suite au décès du Capitaine Vestrit. Inutile de vous expliquer à quel point j’étais peiné pour la pauvre Ronica, qui n’a rien demandé de tout ça, et aussi pour Keffria qui a toutefois su agréablement me surprendre par son comportement. Elle sort enfin de l’ombre pour montrer de nouveaux aspects de sa personnalité, une nouvelle force, et c’est un régal d’observer ce changement à l’œuvre, surtout quand ce dernier est décrit par la merveilleuse plume de Robin Hobb.

   Néanmoins, encore plus que Kennit qui m’a offert de bonnes tranches de rire, je dois admettre qu’à mon sens, le personnage clé de ce troisième tome est clairement Hiémain. Cela ressortait déjà précédemment mais cette fois-ci c’est sans appel : le personnage a pris une ampleur incroyable, écrasant quasiment les autres protagonistes. Certes, c’est celui qui apparaît le plus longuement ici, mais les évènements auxquels il est confronté ne pouvaient me laisser de marbre, tout comme sa progressive remise en question, qui m’a scotché et fasciné. Cela faisait un moment que je n’avais pas lu de moments aussi poignants dans mes lectures. Wow !

   L’histoire continue de suivre lentement son bout de chemin, et comme vous pouvez le constater, continue d’être construite à partir de ses personnages. Dans les Aventuriers de la mer, c’est bien les personnages qui font l’histoire, et non eux qui la vivent. Une différence qui a toute son importance puisque cela les met énormément en valeur et les rend tous attachants à mes yeux mais qui par conséquent place l’histoire en retrait. D’ailleurs, malgré les évènements finaux et les révélations apparaissant durant les chapitres consacrés aux serpents des mers, il m’est difficile d’imaginer vers quoi l’on va se diriger, tant l’impression que tout se construit au fur et à mesure des actions de nos héros est présente.

   Cela n’empêche pas La conquête de la liberté de proposer un récit ponctué de nombreux moments forts et bouleversants. La mer est imprévisible, le comportement des gens l’est tout autant. Comment ne pas être frappé d’horreur par l’esclavage pratiqué à Jamaillia ? Par les épreuves que subissent nos chers personnages ? Des destins se croisent enfin, des doutes naissent, notamment sur la nature des serpents de mer et la peur d’un destin similaire à celui de Parangon semble se dessiner pour notre belle Vivacia… Le dernier quart du livre se révèle être un grand moment d’action, de surprises, de créations de mystères et d’addiction ! Jusqu’ici, ce troisième tome est assurément le plus palpitant et entraînant paru (deux cents pages englouties en une journée !).

   En conclusion, ce « premier réel » tome des Aventuriers de la mer est une pure réussite. Qu’importe si l’on manque d’indications vers la direction que pourrait prendre le récit de manière générale, les talents de conteuse de Robin Hobb gomme ce petit défaut et m’ont fait passer un fantastique moment. La conquête de la liberté est une lecture puissante, souvent troublante, dans laquelle il est possible de dresser certains parallèles avec l’Histoire, notamment dans son traitement de l’esclavage. Les moments intenses sont nombreux et j’ai été happé comme rarement par les évènements que vivent, voir subissent les personnages. Une lecture dont j’ai du mal à me détacher tant son impact est fort. Une unique envie ronge mon esprit à présent : foncer acheter et lire la suite.

Ma note : 18,5/20

Bilan des lectures de 2013 : de Janvier à Juin.

Bonjour à tous !

2013 est une année faste pour moi… Elle défile à une allure folle, et je réalise aujourd’hui que six mois se sont déjà écoulés. Une excellente raison pour prendre un peu de recul et revenir sur mes lectures favorites de ce premier semestre ainsi que mes déceptions mais aussi mes attentes futures.

Mes recommandations de cette première partie de l’année

L’Assassin royal de Robin Hobb

assassin royal tome 4 assassin royal tome 5 cover

Impossible pour moi de passer à côté de l’une de mes plus belles découvertes récentes. L’Assassin Royal est un concentré de poésie dans un monde cruel de fantasy. Robin Hobb a une plume superbe, et même lors des chapitres les plus ennuyeux, elle sait nous charmer et nous faire voyager loin dans son univers. Elle a su créer quelque chose d’assez unique, nous proposant à la fois un récit initiatique et une intrigue remplie de mystères, aux personnages marquants (je pense d’ailleurs à cette bonne vieille Caudron !). Quel bonheur de suivre le petit Fitz, que l’on a connu si jeune, dans ses aventures. Dépaysant, bourré de rebondissements inattendus, l‘Assassin Royal mérite une bonne place dans la librairie des amateurs de fantasy.
J’ai lu en 2013 les trois derniers tomes du premier cycle et ce fut un réel plaisir à chaque fois. Depuis, j’ai déjà commencé à acheter les tomes 7 et 8 du second cycle, ainsi que le premier tome des Aventuriers de la Mer, autre saga phare de l’auteur. Et comme cela ne me suffisait toujours pas, j’ai lu Retour au pays, une courte nouvelle très agréable se déroulant dans le Désert des pluies, et faisant office de prélude aux Aventuriers de la mer.

 

Le syndrome [E] et Fractures de Franck Thilliez

le syndrome efractures franck thilliez

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur fétiche de ce début 2013 et gros rattrapage de retard, Franck Thilliez m’a franchement bluffé. Alors que de vieux clichés me poussaient à lire davantage de thrillers d’auteurs américains, j’ai sauté le pas en 2012 en lisant des auteurs anglais, écossais et français. Depuis, ce cliché n’a vraiment plus lieu d’être tant Monsieur Thilliez m’a conquis. Qu’il s’agisse de Fractures ou du syndrome [E], ses livres m’ont scotché du début à la fin. Thriller sombre, suspense insoutenable, intrigue mêlant habilement fiction et faits réels, le tout saupoudré de rebondissements à foison me retournant le cerveau, voilà autant d’ingrédients qui forment une recette parfaite. Quand je pense qu’Atom[K]a attends toujours dans ma PAL…

 

Autre-monde, tome 2 : Malronce de Maxime Chattamn

malronce, autre monde tome 2

A mon sens, ce n’est jamais une tâche aisée de réussir une saga. Un premier tome peut être très bon et les suites inintéressantes, la faute à un univers finalement pas assez développé, des personnages peu intéressants ou tout simplement une intrigue moyenne, lente, sans réelle rebondissements. Avec ce second tome de Autre-monde, c’est tout le contraire. C’est la confirmation qu’il y a là un potentiel immense pour que le tout devienne une de mes sagas favorites. Extrêmement fluide, j’ai pris un plaisir fou à parcourir ce chemin vers le sud avec cette petite troupe de héros. J’ai adoré être sans cesse étonné par l’imagination de l’auteur pour son univers et je suis vraiment impatient d’avoir la suite. Moi qui avais commencé cette série en livre de poche, je crois que je vais finir par craquer pour les grands formats tôt ou tard…

 

La communauté du sud, tome 12 : mort sans retour de Charlaine Harris

la communauté du sud tome 12

Une grande histoire d’amour entre moi et cette saga, mon plaisir coupable favori. Ce douzième tome (déjà !) ne fait pas exception à la règle. Englouti en trois jours, j’ai retrouvé les sensations qui font de La communauté du sud une lecture à part mais si charmante. Intrigue décalée, personnages fous et attachants (avec en tête une Sookie qui ne cesse d’évoluer et de m’impressionner par sa « maturité » et sa nouvelle vision des choses), les éléments se mettent en place afin de proposer le final de la série, qui sera, je l’espère, génial.

 

Autres petits coup de cœur

billy-bat-tome-6ONE PIECE T66 vers le soleil

 

 

 

 

 

 

 

 

Les derniers tomes de One Piece et de Billy Bat se doivent d’être mentionnés dans ce bilan, tant j’ai adoré.
Pour One Piece c’est d’autant plus impressionnant que la série en est déjà à son soixante-sixième tome ! On ne change pas une formule qui marche et après tout ce temps, l’auteur continue de proposer les ingrédients qui font le succès de ce shonen et ce pourquoi j’apprécie.
Quant à Billy Bat, le sixième tome se rapproche davantage du polar que du fantastique ce qui n’est pas pour me déplaire. L’intrigue gagne en intensité et je retrouve vraiment le Naoki Urasawa qui a su me combler avec Monster ou 20th Century Boys. A suivre !

 

 

Les déceptions de 2013

Parce que tout n’est malheureusement pas beau et rose, je profite de ce bilan pour revenir sur deux déceptions littéraires de cette année, deux livres que j’ai abandonné et mis de côté et qui resteront sûrement sans chronique d’ailleurs.

Une place à prendre de J. K. Rowling

une place à prendre jk rowling

Énorme attente de l’année 2012 et pour cause : l’auteure d’un de mes livres favoris revient enfin avec du neuf. Seulement, je n’ai pas été convaincu du tout par ce nouvel ouvrage de JK Rowling, que je considère pourtant comme très talentueuse. Je me suis arrêté à la page 174 après avoir tenté vainement durant un mois d’avancer dans le livre. Malheureusement l’envie n’a jamais vraiment été présente et je n’ai pas apprécié cette satyre, trop crue et pessimiste à mon goût de la société anglaise actuelle. De par son thème, l’histoire ne me faisait absolument pas rêver, ne me faisait pas voyager comme le font d’autres ouvrages. De plus, l’absence de moments joyeux, d’espoir pour les personnages m’a profondément agacé et j’ai au final abandonné.

Les bannis et les proscrits, tome 3 : la guerre de la sor’cière de James Clemens

james clemens la guerre de la sorciere

Entre ce livre et moi c’est une histoire compliquée. Très compliquée. Tout d’abord car il s’agit du troisième tome d’une saga que j’ai pas mal apprécié jusque là. Parce que j’ai mis deux fois le livre de côté et que je dois en être à la page 500 sur 880. Et que certains aspects de la saga continue de bien me plaire. Et pourtant je n’arrive pas à continuer ce tome, l’envie n’est pas réellement présente. Je pense que c’est en partie du au fait que le rythme est lent, très lent, qu’il y a beaucoup de répétitions et surtout que l’auteur abuse d’une chose que je déteste : les facilités. Jusqu’ici, dès qu’un énorme problème surgit, une solution auquel personne n’avait pensé fait son apparition et sauve l’équipe d’une destruction fatale. Et cela a bien du arrivé presque dix fois dans ce tome. Bref, cela nuit à l’intrigue, puisque les rebondissements sont moins palpitants et qu’on ne prends plus peur pour l’héroïne : on sait d’avance que tout va réussir. A vrai dire, j’aimerais poursuivre ma lecture juste pour me prouver que j’ai tort !

 

Et le futur dans tout ça ?

stephen king dome t1

Je lis actuellement le premier tome de Dôme de Stephen King. J’ai passé le premier tiers du livre et pour le moment il me passionne beaucoup. Les descriptions de l’auteur sont vraiment tordantes et l’histoire m’intrigue au plus haut point. J’ai hâte de comprendre les origines de ce Dôme et de voir comment vont évoluer les choses. Car en tant que lecteur, je suis un peu au même point que les personnages du récit : impossible de prévoir quoi que ce soit tant à la base on ne sait rien sur cet étrange champ de force, si ce n’est qu’il existe et forme un huit clos autour de Chester’s Mill.

Pour la suite, j’espère sortir beaucoup de livres de ma PAL, qu’il s’agisse de fantaisie (Le Nom du vent, l’épée de vérité, Druides, etc.) ou de thrillers (Atom[k]a, un Noël à River Falls, Si tu reviens de Joy Fielding…) et surtout découvrir de nouveaux genres, de nouvelles lectures aux origines diverses. Évidemment, j’espère lire davantage qu’actuellement !

 

Et vous, chers lecteurs, quels sont vos livres coups de cœurs de ces six premiers mois, ceux que vous recommanderiez chaudement ?