[Chronique] Pretty Little Liars / Les Menteuses, tome 1 : confidences de Sara Shepard

les menteuses tome 1

Fiche technique du livre
Auteur : Sara Shepard
Genre : Young Adult / Chick-lit
Année d’édition : 2008 (VF)
Edition : Fleuve noir / Territoires
Prix : 9,90 euros / 17,90 euros (intégrale)
Langue : Française
Nombre de pages : 294 pages

Synopsis
Salut les filles… Surprise ! Vous savez qui vous parle ? Non, vraiment pas ? Il faut dire que depuis l’Affaire Jenna, les pertes de mémoire vous arrangent bien… Mais moi je n’ai rien oublié et vous n’avez pas fini d’avoir de mes nouvelles. D’ailleurs, j’espère que vous appréciez mes petits mails et textos amicaux qui vous rappellent que je suis là, tout près de vous… Car vous avez été de très très vilaines filles, Aria, Spencer, Emily et Hanna. Vous qui étiez avec Alison comme les cinq doigts de la main, sa disparition ne semble pas vraiment vous avoir affectées… Peut-être parce que vous lui aviez fait des confidences, compromettantes, hein ? C’est plutôt bien tombé pas vrai ? Mais maintenant c’est fini, vous allez payer… Je crois voir que vous perdez votre sourire les miss Perfection ! Il fallait y songer avant, les filles, c’est pas beau de mentir !

Mon avis

Le livre qui a donné vie à l’une de mes séries favorites… Inutile de vous dire que c’était avec une impatience non feinte que je souhaitais le lire !

   Ne vous fiez pas à sa couverture très « girly », Pretty Little Liars, ou Les Menteuses en français cache bien son jeu. Le pitch de départ est très simple. Quatre gamines, Spencer, Aria, Emily et Hanna deviennent les meilleures amies au monde lorsqu’elle rencontre la fille la plus populaire de Rosewood, Alison. Cette dernière, pourtant très différente de ses amies, va s’attacher à elles et fonder ainsi un petit groupe soudé. Seulement, peu après la fameuse affaire « Jenna », les filles organisent une soirée où lors d’une dispute, Ali part… Et ne reviendra pas. L’adolescente est alors portée disparue, laissant les autres sous le choc. L’occasion pour elles d’oublier certains secret fâcheux et de démarrer une nouvelle vie. S’éloignant les unes des autres, le temps s’écoule. Mais trois ans plus tard, le passé ressurgit, quand un certain A, connaissant des secrets que seul Ali connaissait, décide de  harceler les filles. Le grand début d’un mystère.

   J’écrirai principalement cette chronique du point de vue d’une personne qui a déjà vu les trois premières saisons de la série TV. Tout d’abord, le point qui me rebutait le plus à commencer cette lecture était le genre. Le fait que le livre soit catégorisé comme étant de la chick-lit m’avait clairement refroidi car je m’attendais à un roman pour adolescentes sans profondeur quelconque. Je dois avouer que j’avais tord. Dans ce premier tome, on retrouve bien les ingrédients qui font le charme de la série mais quelque part en mieux. Je m’explique.

   Chronologiquement, ce premier tome correspond seulement au premier épisode de la série TV… Les choses sont donc ici plus longuement expliquées et détaillées, les bases se devant d’être posées. C’est l’occasion de mieux aborder le début de cette saga et de revivre l’ensemble des évènements qui ont conduit à la situation actuelle. L’auteur prends le temps de nous décrire chaque héroïne, leurs comportements, leurs environnements, leurs familles et surtout leurs états psychologiques. On apprends beaucoup notamment sur le choc qu’a causé la disparition d’Alison dans leurs vies, comment et pourquoi elles ont décidés de s’éloigner les unes des autres et les changements qui ont eu lieu pendant ces trois années. Par exemple, Aria, de retour d’Islande, n’arrive pas à se réhabituer à un environnement qu’elle souhaitait oubliée et démarre, sans vraiment le vouloir, une relation .

   Le découpage par chapitre (une héroïne = un chapitre) fait mouche et permet de bien mettre en avant les histoires personnelles de chacune, de les connaître davantage.  Lorsque que A entre en jeu, on ressent clairement la peur des jeunes filles, où, pleine de doute, elles développent presque une certaine paranoïa. Idem pour certains évènements de ce tome, en particulier l’histoire Spencer / Wren, terriblement excitante par bien des aspects.. Les conséquences qui en résultent sont fortes mais souvent justes. Ce sont à mon sens des points intéressants car ils crédibilisent le récit. Je me suis senti bien plus impliqué et touché que durant la saison 3 où je trouvais souvent les filles illogiques, invincibles et sans cœur. Ici les filles souffrent, se remettent grandement en question et agissent prudemment. On reste dans le cadre du possible et on s’attache aisément aux personnages si variés.

   Concernant le style d’écriture de Sara Shepard, point qui me faisait peur, je dois avouer que j’ai bien apprécié. Hormis certaines descriptions un peu trop « fashion victim » à mon goût (coiffé de telle manière, avec un t-shirt de la marque X et un pantalon Y, etc.), c’est simple et très fluide. Elle va droit au but et ça se lit vraiment facilement. Le tome étant assez court, inutile de vous dire que le boucler ne m’a pris que trois petits jours… Dans tous les cas, l’auteure sait nous accrocher et joue la carte du mystère avec brio en ne distillant que très peu de révélations durant ce premier tome, si ce n’est sur la fin, très surprenante. L’ambiance est un peu oppressante, on sent une légère montée en puissance au fur et à mesure que les découvertes se font, que les langues se délient, que les souvenirs refont surface. Bref, j’ai été happé et séduit.

   En conclusion, ce premier tome des Menteuses vaut le détour. C’est une bonne lecture où j’ai passé un agréable moment à revivre le début d’une saga que j’adore et connais presque par cœur. Bien décrit, plutôt détaillé et surtout plus crédible à mes yeux que certains passages de la série TV, ce tome est un excellent complément à la série et le fait d’avoir vu les épisodes télévisés ne m’a nullement gâché mon plaisir, si ce n’est le suspense en moins. La suite étant apparemment différente (un autre A ?), il serait injuste de bouder son plaisir et de passer à côté de cette autre approche si charmante. J’ai hâte d’en découvrir davantage !

Ma note : 15,5/20

Publicités