[Chronique] La chute des géants de Ken Follett

la chute des géants

Fiche technique du livre
Auteur : Ken Follet
Genre : Historique
Année d’édition : 2010
Edition : France Loisirs / Robert Laffont
Prix : De 11,20€ à 24,50€ TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 1003 pages

Synopsis
En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde… De l’Europe aux Etats-Unis, du fond des mines du pays de Galles aux antichambres du pouvoir soviétique, en passant par les tranchées de la Somme, cinq familles vont se croiser, s’unir, se déchirer, au rythme des bouleversements de l’Histoire. Passions contrariées, rivalités et intrigues, jeux politiques et trahisons… Billy et Ethel Williams, Lady Maud Fitzherbert, Walter von Ulrich, Gus Dewar, Grigori et Lev Pechkov vont braver les obstacles et les peurs pour s’aimer, pour survivre, pour tenter de changer le cours du monde.

Mon avis
La Chute des géants… un récit qui m’intrigue et m’attire inexorablement depuis sa sortie. Énorme roman historique, première partie d’une trilogie retraçant un siècle mouvementé et parfois horrible, c’est rempli d’arguments convaincants et avec de jolies promesses qu’il est arrivé dans ma chère bibliothèque.

   Offrant une introduction se déroulant en 1911 au Pays de Galle, La Chute des géants choisit de nous plonger notamment dans le nouveau quotidien de Billy Williams, jeune garçon de 13 ans ayant à présent l’âge requis pour quitter les bancs de l’école pour aller travailler, comme la moitié de la population de Aberowen, à la mine.  Des aboutissants menant à la Grande Guerre à son traité assez injuste, et bien plus, Ken Follett nous fait revivre le début du XXème siècle à travers la vie de plusieurs personnages principaux aux nationalités et origines différentes.

   Vous pourrez le constater, La Chute des géants porte merveilleusement son nom. A travers la dizaine d’année couverte par le roman, c’est bien un puissant vent de changement qui vient s’abattre sur le monde entier. Subtilement, au fil des pages se dessine un avant et un après, où l’on sent que les choses ne pourront plus jamais redevenir telles qu’elles étaient. Les Grands ne sont plus si grands, des puissances émergent, le système des castes perd de son impact, voir disparaît, des êtres perdent de leur magnificence, tandis que d’autres accèdent au pouvoir, des amours naissent et des enfants voient le jour, d’autres se défont et meurent… le tout à l’échelle mondiale. Le monde change et c’est finalement l’Histoire de la vie avec un grand H qui nous est conté.

   L’une des grandes forces de La Chute des géants est de proposer autant de points de vus et de personnages, tout en les approfondissant chacun énormément. C’est un immense voyage que m’a offert cette lecture, en démarrant d’une petite bourgade du pays de Galle, une commune reculée de tout comme on en voit souvent dans les provinces françaises, pour finalement nous emmener aux quatre coins de la planète, des États-Unis aux confins de la Sibérie. Comme si volontairement l’auteur avait souhaité accentuer la grandeur du monde… mais aussi les nombreux points communs entre les habitants de chaque nation. C’est une réelle réflexion sur les gouvernements, les sociétés et les modes de vie de l’époque qui nous est proposé ici. La plume de Follet fait des merveilles et les scènes émouvantes ne manquent pas. Tout est toujours décrit avec précision, qu’il s’agisse des sentiments, des actions ou des dialogues savoureux.

   Certes, La Chute des géants a des défauts. Ambitieux, peut-être trop par moment, l’auteur se perd dans les détails et méandres de l’Histoire moderne et offre des moments moins rythmé, où cela traine davantage. Je pense notamment à la Révolution Russe, passage prenant une très grande importance dans le livre, au contraire d’une France bien trop absente à mon goût. Il y a eu donc de légers passages moins entraînant mais cela reste rare sur les 1000 pages qui composent ce roman.

   Puis, surtout, ces défauts sont compensés par une immense aventure humaine, souvent teinté d’érotisme. Dès que j’ai commencé à m’attacher aux différents personnages, en particulier Billy, Ethel ou Maud, il m’était impossible de relâcher le livre. J’étais si plongé dans l’histoire de ces différentes vies que je ne pouvais penser à autre chose ! Car derrière son aspect historique, La Chute des géants est surtout une immense aventure humaine, nous emmenant au quatre coins du monde au plus profond des cultures et sociétés existantes à cette époque. Tout comme les récits initiatique dont je suis friand, l’auteur nous propre de suivre la vie des personnages sur plus d’une dizaine d’année. Le tout de manière crédible.
Le seul point que je trouve téléphoné mais tout de même nécessaire à l’intrigue est qu’au final, quasiment chaque personnage de premier plan aura réussi à rencontrer les autres. Je conçois que la guerre amène à la mobilisation, mais qu’un gallois rencontre des russes, des américains, des allemands, etc. est quand même fort. Un mal pour un bien car chacune de ces séquences m’ont énormément plu, tant elles apportent du piment et de l’émotion à l’intrigue.

   En conclusion, La Chute des géants fut une excellente découverte. Une lecture proche du coup de cœur, du genre à me marquer davantage sur le long terme que le court terme. Quel plaisir de se plonger en pleine première guerre.mondiale sous différents angles, du politicien au simple citoyen, ce dans quatre états différents. Le chauvin que je suis continue de déplorer l’absence d’un point de vue français mais qu’importe, les nombreuses qualités du récit me font oublier cette injuste omission. En plaçant la vie de ses personnages au premier plan, Ken Follet fait le pari d’une aventure humaine sous fond de guerre et non un récit de guerre. Une distinction qui a son importance et qui lui va comme un gant : plus intéressant les uns que les autres, les personnages accrochent et inspirent comme rarement. À la fin de ce tome, j’ai eu l’impression de les connaître depuis longtemps, de devoir dire au revoir a des amis… avant la suite.

Ma note : 17/20

Publicités

9 réflexions au sujet de « [Chronique] La chute des géants de Ken Follett »

    • Comme la saga de l’auteur se déroule sur le XXème siècle et que les Japonais ont surtout eu une influence plus importante qu’à compter de la seconde GM (l’Asie encore après), je pense que l’auteur a volontairement écarter l’Asie pour se concentrer sur les autres pays.
      Les personnages découverts dans ce premier tome réapparaissent plus âgés avec leur descendance dans le second tome et ainsi de suite, du coup il fallait vraiment être « présent » dès le début. Cela dit, je pense que dans le second on va entendre parler de l’Asie, peut-être même qu’un personnage y ira. Dans le troisième tome c’est confirmé.

  1. J’ai aussi beaucoup aimé ce livre car j’aime l’Histoire. Et le côté romancé nous permet de totalement se plonger dans la 1ère guerre mondiale. On s’attache aux personnages. On a vraiment l’impression après de l’avoir vécue.

    • C’est exactement ça ! Hier en lisant le second tome, j’ai eu le même sentiment : le mélange fiction / histoire est tellement réussi que jamais je n’ai autant voulu connaître une histoire que l’on connait déjà ^^ On sait tous comment la guerre finie, mais ces personnages nous rendent accro et les pages défilent !

    • Plus que quelques jours à patienter :p
      Je trouve ça cool qu’il fasse une sortie mondiale ainsi qu’une petite édition collector ! Je l’ai pré commandé et je t’avoue que j’ai hâte de poser mes mains dessus. 1224 pages quoi ^^ !
      En attendant, je me concentre sur l’hiver du monde qui est tout aussi bon pour l’instant 🙂 Comme toi, je pense que les personnages ont vraiment quelque chose de spécial et d’hypnotique.

      • Oh, tu sais, je suis quelqu’un de faible. Il y a avait les mots limitée et collector en plus de dédicacé… La libraire n’a pas eu à faire grand chose vraiment xD
        C’est aussi une saga que je possède en grand format et au vu du pavé qui nous attend, je ne me voyais pas attendre trop longtemps pour une autre édition ^^`

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s