[Chronique] Marvin Gaye de Frédéric Adrian

marvin gaye

Fiche technique du livre
Auteur : Frédéric Adrian
Genre : Biographie
Année d’édition : 2014
Edition : Castor Astral
Prix : 14€ TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 282 pages

Synopsis
L’année 2014 marquera les 30 ans du décès de Marvin Gaye, assassiné par son père le 1er avril 1984, à la veille de son 45e anniversaire. Malgré les années qui passent, la musique de Marvin Gaye n’a jamais perdu en popularité. Régulièrement reprise et samplée, elle est à l’origine de l’un des plus grands succès de l’année 2013,  » Blurred Lines « , le single de Robin Thicke en duo avec T.I. et Pharrell Williams. Les chansons de Marvin Gaye apparaissent régulièrement dans des publicités (par exemple le spot Dior avec Charlize Theron), des films (The Dictator de Sacha Baron Cohen, Échange standard, Mange, prie, aime avec Julia Roberts, Austin Powers…), des épisodes de séries télévisées (« Les Experts », « Entourage », « Dr. House », « Les Sopranos »…) et même des jeux vidéos (Grand Theft Auto IV). Un film autour des dernières années de sa vie est même en cours de production sous la direction du réalisateur Julien Temple.

L’anniversaire de son décès sera l’occasion de nombreux hommages. Marvin Gaye fera partie des artistes mis en valeur à partir de mars 2014 au sein de l’exposition  » Great Black Music  » à la Cité de la Musique, à Paris. Première biographie de Marvin Gaye rédigée spécifiquement en français, l’ouvrage de Frédéric Adrian retrace le parcours de l’artiste, de sa naissance dans une banlieue pauvre de Washington à sa mort assassiné par son propre père. Il revient sur les différentes étapes de la carrière de Gaye, de ses débuts de chanteur doo wop dans les rues de Washington à ses triomphes commerciaux. Il aborde notamment ses luttes pour imposer sa musique au sein de la  » fabrique à tubes  » de la Motown, et la démarche créative et politique qui l’a conduit à élaborer son chef-d’oeuvre incontesté, l’album What’s Going On. Sans sensationnalisme, Frédéric Adrian évoque la vie privée compliquée et la personnalité tourmentée de l’artiste, et décrit les circonstances qui conduisirent à sa fin tragique.

Mon avis
Marvin Gaye, le prince de la soul… Un artiste de légende dont certains albums restent toujours d’actualité et inoubliables à mes oreilles. What’s going on? Je remercie chaudement Babelio, qui par le biais de son opération masse critique, m’a permis de découvrir cet ouvrage et de me faire l’expérience des biographies, ainsi que l’éditeur Castor Astral.

   Exceptionnellement, cette fois, je choisis de ne pas revenir sur « l’histoire » en elle-même pour ne m’intéresser qu’au contenu.
Le moins que l’on puisse dire à la lecture de cette biographie est que Marvin Gaye a eu une vie intéressante. De la petite enfance, à son statut de superstar, en passant par son arrivée dans la maison de disque « Motown », j’ai apprécié le soin apporté à tous ces détails. Mouvementé, difficile, semé d’obstacles, le chemin vers la gloire a été long et difficile. Je pense qu’il était réellement un artiste mais aussi un grand incompris. Je ne le savais pas autant drogué et je dois dire que cela m’a attristé de l’apprendre, d’autant plus que l’on assiste clairement à sa lente descente aux enfers et à la modification de sa psychologie, de sa manière de penser, de son vieillissement en tant que personne. L’auteur ne nous épargne rien et sait habilement alterner entre le bon et le mauvais, mettant à la fois les qualités et les défauts du chanteur tout en nous laissant maître de notre propre réflexion. Les nombreuses anecdotes concernant la Motown et son fonctionnement sont superbes et à la lecture j’ai eu le sentiment que l’on entrevoyait qu’une partie de l’iceberg. J’adorerais d’ailleurs que l’auteur y consacre tout un livre.

   J’ai apprécié revoir le contexte de l’époque, constater que l’environnement de l’artiste soit autant détaillé, notamment sur la ségrégation qui était encore d’actualité ou la guerre du Viêt Nam. L’actualité et l’Histoire se mêlent subtilement à l’artiste, sans relayer heureusement le sujet au second plan. En plus d’apprendre des petites choses par-ci par-là, c’est ainsi l’opportunité de mieux comprendre les influences et les réactions de Marvin.

   On peut ressentir la musique à travers ce livre, la soul que ces gens avaient, l’amour pour cet art. Il est amusant de constater comment on pouvait tenter de créer un tube, qu’un talent comme celui de Marvin allait bien au-delà du chant lorsque l’on constate ses multiples réussites et compétences dans d’autres domaines, telle que l’écriture de chansons, la production pour divers groupes de la Motown ou les instruments (tantôt au piano, à la percussion, il n’hésite pas à utiliser de nouveaux instruments lorsque le besoin se fait ressentir). C’est un parallèle intéressant à l’heure où les pop stars ne sont que l’ombre d’elle-même et que les chansons semblent trop fréquemment interchangeables. Pour les fans de musique, c’est donc l’ouverture à une autre époque où rythme, voix, textes et instruments prônaient sur le reste.

   Du point de vue de l’écriture en elle-même, pour ma première lecture d’une biographie, je dois avouer que j’ai été envoûté par cette lecture. Il y a un aspect romancé palpitant qui m’a entraîné dans cette folle vie. Mais ce n’est pas tout, la plume de l’auteure, simple au demeurant, va droit au but. Bien que cela m’ait rebuté sur les premières pages, je pense au final que c’est une bonne chose : une écriture trop fouillée aurait peut-être retiré cet aspect concret propre à la retranscription des faits. D’ailleurs, j’ai apprécié que l’auteur s’attarde uniquement sur les faits et ne s’essaie pas à une analyse de chaque action. Peut-être aurait-il réussi avec brio mais en l’état, les choses sont écrites de manière à nous faire réfléchir et à nous pousser à nous construire notre propre avis sur le chanteur, ce que j’ai préféré.

   Cela dit, malgré toutes ces impressions positives, j’ai aussi un rayon de critiques légèrement négatives à adresser. Tout d’abord, j’imagine qu’il aurait été plaisant d’avoir quelques portraits de l’artiste voir quelques pochettes d’album au cours de la lecture. Tel un livre imagé, cela aurait été l’occasion de se représenter l’artiste aux différentes grandes étapes de sa vie. Ensuite, et on y peut voir là peut-être un gage de qualité, je pense qu’une bonne cinquantaine de pages supplémentaires auraient pu être aisément ajoutées, tant certains domaines restaient à creuser, notamment insister sur l’inspiration derrière chaque morceau, même ceux n’ayant eu les honneurs que d’une sortie sur album (par exemple en ce qui concerne Mercy Mercy Me). Idem, en ce qui concerne ses relations avec la Motown, Berry Gordy ou d’autres stars, je pense que l’on aurait pu lire encore plus d’interactions. Dernier point, je pense que la partie post mortem pouvait être davantage développée également tant l’héritage musical qu’il laisse est impressionnant. Avoir un retour plus actuel sur les différents artistes qui l’ont côtoyé, des extraits d’articles lui étant consacrés ou des citations d’artistes contemporains  ayant été influencés par sa musique auraient été la cerise sur le gâteau.

   En conclusion, malgré les petits reproches et surtout toutes les requêtes que j’ai pu formuler, j’ai adoré lire cette biographie de Marvin Gaye. Fourmillant d’anecdotes géniales, elle retrace à merveille la vie compliquée d’un artiste unique au destin tragique. Bien écrite, se lisant aisément et extrêmement fidèle aux faits, c’est en quelques jours seulement que je l’ai dévoré. Que vous soyez fan ou simplement amateur, je pense que vous pouvez trouver aisément votre bonheur dans cette version quelque peu romancé du prince de la Soul. Je croise les doigts pour un ouvrage du même acabit sur Berry Gordy, Diana Ross ou Stevie Wonder à présent.

Ma note : 16/20

Publicités

6 réflexions au sujet de « [Chronique] Marvin Gaye de Frédéric Adrian »

    • Pour ma part c’était ma première ^^ Peut-être que j’aime le genre et que je le ne savais, ou peut-être est-ce le pouvoir de Marvin Gaye mais j’ai vraiment apprécié cette lecture ^^`

      Si tu adores une personnalité bien précise et qu’il existe une biographie de qualité, ça pourrait être l’occasion qui sait ^^ ?

    • Si tu adores Marvin n’hésites surtout pas ^^
      Ça se lit vraiment très facilement et rapidement on prend plaisir à découvrir chaque petite anecdote sur sa vie, sa carrière, un vrai régal de ce côté là ! Les anecdotes concernant Marvin et Stevie Wonder sont mes favorites d’ailleurs ❤

  1. Ping : In my mailbox (21) – Juin 2014 | Pouvoir des mots

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s