[A la découverte de] Death Note

Le temps passe vite amis lecteurs, vous le réalisez aussi bien que moi. Aujourd’hui, je me prends une nouvelle claque : le manga Death Note fête à présent son dixième anniversaire au Japon ! Tant de souvenirs qui reviennent et me poussent à vous présenter la série, vous qui souhaitez prendre le train en route.

death note tome 1    Death Note est un manga de type Shonen, c’est à dire s’adressant principalement aux garçons (bien que ce ciblage est à mon sens, vraiment à remettre en cause) et est écrit par Tsugumi Oba et dessiné par Takeshi Obata. Une association extrêmement efficace qui va mettre au point un manga à la fois superbement dessiné au scénario excellent. Une série en douze tomes, qui se dévorent rapidement et qui est à la fois disponible au format classique mais aussi au format deluxe.

Death Note deluxe   Pour résumer, Death Note n’est autre que le livre de la Mort, un carnet possédé par Ryuuku, un Dieu de la Mort. Ce dernier s’ennuie profondément dans son monde… Alors lui vient l’idée de laisser tomber son carnet dans le monde des humains, en espérant s’en distraire. Car les propriétés de ce carnet sont multiples et surtout, incroyablement dangereuses. Toute personne ramassant le Death Note en devient propriétaire et bénéficie donc de ses pouvoirs… Ainsi, en inscrivant le nom et en connaissant le visage d’une personne, le Death Note permet de la tuer, 40 secondes plus tard, d’une crise cardiaque ! Une puissance diabolique qui va se retrouver dans les mains de Light Yamagami, un lycéen pas comme les autres.

light yamagami   Là où la série fait fort, c’est qu’en plus de créer un concept intéressant et quasiment jamais vu, elle propose de suivre l’intrigue autour de deux personnages à la psychologie et aux idéologies très développées. Light est un des enfants les plus intelligents de sa génération. Clairement surdoué, il réussit dans tout ce qu’il entreprend et un avenir brillant lui est déjà tout tracé. Très travailleur, c’est quelqu’un de calculateur et de froid. Malgré d’excellents résultats (premier aux examens blancs nationaux japonais), il s’ennuie fermement. Pour lui, le monde est « pourri » par le mal, les criminels, la corruption... Lorsqu’il découvrira par hasard le Death Note, puis qu’il prendra conscience de son incroyable pouvoir, il décidera de l’utiliser pour créer le monde utopiste dont il a toujours rêvé. Un monde débarrassé de toute criminalité, où il pourrait incarner la justice et utiliser pleinement ses capacités intellectuelles. Son projet en tête, il va progressivement découvrir de nouvelles propriétés au Death Note, telle l’œil de la mort, l’autorisant à savoir combien de temps un individu a encore à vivre, et répandre sa définition du Bien, sous le nom de Kira (dérivé du terme anglais « Killer »).

L death note   Seulement, et vous pouvez vous en doutez, l’affaire Kira va avoir des retentissements énormissimes dans le monde entier. La police, rapidement dépassé par ce qui devient un problème international fait appel à Interpol et au personnage de L (un de ses nombreux pseudonymes), considéré comme le meilleur détective au monde. Arborant un look et une posture particulière, il possède néanmoins une intelligence hors du commun du haut de ses 24 ans et est un peu considéré par les gouvernements mondiaux comme leurs dernières chances. Pour cette enquête, il va devoir baisser sa garde et se rapprocher au plus proche de Light afin de le démasquer… Tout en se dissimulant au maximum ! Son nom étant inconnus de tous, il dispose donc de la meilleure défense face à Kira, qui ne peut le tuer par le biais de son carnet. Un duel intellectuel s’engage alors chacun qui tentera de démasquer l’autre.

misa amane   Évidemment d’autres personnages interviendront dans l’histoire, du père de Light, chef de la brigade de police, à la célèbre Misa Amane, petite amie de Kira. Loin du simple manga pour adolescent, l’intrigue prends des allures de thriller et bénéficie d’un scénario travaillé à l’extrême, à la tension palpable et offre un des meilleurs « duels » qu’il m’ait été de lire ! Tout est calculé, trop peut-être, mon cerveau ayant été retourné plusieurs fois par les actions et rebondissements. Les deux protagonistes principaux usent de toutes leurs capacités pour faire tomber l’autre sur ce qui pourrait ressembler à un jeu d’échec à l’échelle mondiale. Plutôt court pour un manga (12 tomes), la série dispose d’un rythme qui n’ennuie jamais et bouleverse par un twist scénaristique fou, et pour ma part, imprévisible.

death note bien ou mal   Death Note propose de plus une réflexion intéressante et complexe sur les questions de Bien et de Mal. Faut-il purifier le monde des criminels en les exterminant purement et simplement ? Tout en éliminant les personnes se dressant contre cette « vision utopiste » ? Devenir un tueur en série de criminel, n’est-ce pas finalement être à leur niveau ? Quel est le réel sens de la justice dans cette affaire ? D’ailleurs, même L, au service de la police, finit par outrepasser la loi afin de mener à bien son enquête… pour retrouver ce tueur de criminel. Une réflexion sur le pouvoir et son utilisation sur ce que cela peut apporter à l’Homme et qui laisse finalement sans réelle réponse tant j’estime que la réponse parfaite à cette question n’existe pas. Une réflexion idéologique et une lecture coup de cœur que je vous invite à découvrir.

death note cahier

Publicités

8 réflexions au sujet de « [A la découverte de] Death Note »

  1. J’avais adoré ce manga lorsque je l’avais découvert il y a quelques années! Vraiment une très bonne saga très bien pensée. J’avais été étonnée et captivée. Tiens, rien que d’en parler, ça me donne envie de le relire 🙂

    • Comme toi j’espère m’en faire une re lecture cette année ! ^^
      C’est vraiment l’une de mes lectures préférées du genre. J’ai été surpris de voir à quel point l’auteur poussait son concept. Toute l’intrigue autour du cahier de la mort et de ses propriétés est vraiment recherchée, il est impossible d’anticiper les actions futures des protagonistes !

  2. Je n’ai pas lu la série mais je l’ai vu en film et en dessin animé . Je suis étonné que cette série plaise aussi aux adolescents

    • Les codes du manga existant au Japon ont fait que la série a d’abord plu aux ados car sa pré publication a été faite dans un magazine spécialisé dans le shonen manga. Personnellement, bien que pour certains cas il est possible de ranger des titres dans une catégorie précise, je trouve la catégorisation en shonen, shojo et seinen souvent trop peu adaptée. Pourquoi une lecture « pour filles » ne devrait elle s’adresser qu’aux filles ? Le succès de Nana montre que la série plaît autant aux hommes qu’aux garçons ! Faut-il avoir plus de 18 ans pour lire Monster ? One Piece et Death Note ne s’adressent-ils qu’aux ados masculins ? Autant de points qui me font penser qu’au mieux cette catégorisation est juste un indicateur. Les manga cités dont Death Note en sont la preuve.

  3. Très bon article sur une effectivement très bonne série ! 🙂 Tiens d’ailleurs ça me fait penser que je n’ai pas encore croisé de gens qui n’aimaient pas Death Note – ça doit pourtant exister ! Je suis absolument d’accord avec tes histoires de catégorisation, mais en même temps ça donne je trouve souvent une bonne idée de ce qu’on va probablement, ou pas, trouver dans les livres. (Bon, ok, à côté je suis la première à râler à chaque occasion sur l’appellation « YA » ! ;)) : amourettes, aventures, vie quotidienne, combats épiques…Tu parles de Monster, et je pense que ça peut être rapprochable de Death Note, et moi je me rappelle de Spirale pour le côté psychologique tordu 😀 (vu, pas lu) – que je conseille tous les deux.

    • Merci Tesrathilde ! :-))
      Ton commentaire me fait très plaisir ! C’est la première fois que j’écris un dossier du genre et je t’avoue que j’avais un peu peur de sa réception. Je ne voulais pas être que dans l’information, car il y a déjà des tonnes de sites pour ça, mais je ne voulais pas non plus qu’il n’y en ait pas assez, de manière à ce que les lecteurs découvrant la série puissent au moins avoir le minimum ^^’ Une équation somme toute très difficile !

      Concernant ta réflexion, elle est très juste ! Qui n’aime pas Death Note en fait ? ^^ » Que cette personne se manifeste !

  4. C’est un manga profond, passionnant et complexe. J’avoue avoir un peu perdu de mon intérêt (attention spoiler) après L. L’affrontement de Light et L est ce qui donnait le sel de ce manga. Mais ta chronique, en plus d’être intéressante, me donne envie de m’y replonger, quand j’aurais du temps, pour mieux savourer la fin de ce titre!

    • Haa je te comprends pour le spoiler 🙂

      J’ai eu un peu le même ressenti même si j’ai aimé la tournure que prenait les choses. Je n’aurais pas imaginé un instant que les auteurs auraient eu le cran de faire un truc pareil tant ça sembler logique comme affrontement. Et pourtant si ^^ » ! Puis la comparaison entre l’avant et l’après est aussi énorme.
      Content que ce petit dossier te plaise en tout cas 🙂
      Je pense moi même relire la série prochainement !

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s