[Chronique] La communauté du sud, tome 13 : La dernière mort de Charlaine Harris

la-communaute-du-sud,-tome-13---mort-a-jamais

Fiche technique du livre
Auteur : Charlaine Harris
Genre : Bit-lit
Année d’édition : 2013 (VO) / 2014 (VF)
Edition : J’ai lu
Prix : 8,95 euros
Langue : Française
Nombre de pages : 379 pages

Synopsis
Sookie et Arlene, c’est une longue histoire. Le jour où Arlene veut reprendre son job, Sookie ne voit pas pourquoi elle lui ferait ce plaisir. Après tout, Arlene a tout de même voulu la faire crucifier ! Quand à sa relation avec Eric Northman, elle s’évapore dans un silence glacial, et il ira jusqu’à ordonner à ses vampires de garder leurs distances…
Quand Sookie en apprend la raison, elle est dévastée. Les choses se compliquent encore pour elle quand Arlene est retrouvée morte. Elle est immédiatement soupçonnée du crime. Enquêtant sur cette affaire, Sookie va alors découvrir que la vie à Bon Temps a de quoi faire frémir.

Mon avis
La communauté du sud… 13 tomes déjà où je suis les folles aventures de Sookie Stackhouse dans la bourgade de Bon Temps… Une lecture qui me poursuit depuis déjà plusieurs années à présent et avec laquelle je passe toujours un excellent moment. Que nous réserve ce final ?

   Après un prologue spécial et plein de mystères, qui annonce déjà de belles choses pour la suite de l’intrigue, on retrouve notre Sookie internationale, chez elle, juste après les événements finaux du tome 12. Une fois encore, elle est mal en point, mais cette fois surtout psychologiquement. C’est une grosse remise en question pour l’héroïne qui en a clairement marre de risquer sa vie à chaque tome, de causer des meurtres, d’être déçue et trahie par des créatures dont elle ne comprend pas les stupides traditions barbares, et le cœur brisé car elle craint le pire quant à sa relation avec Éric Northman. Autant dire que mis bout à bout cela fait beaucoup pour une personne qui a déjà tant vécu en trois ans. Pourtant elle tente de laisser ses problèmes de côté et de reprendre goût à la vie, humaine. Jusqu’à ce qu’Arlene, soudainement sortie de prison re-débarque à Bon Temps et où une machination s’enclenche…

   Scénaristiquement intéressant, ce tome fait, comme les précédents, la part belle aux liens et aux clins d’œil avec l’histoire de la saga dans sa globalité. Dernier tome oblige, Charlaine Harris a mis les petits plats dans les grands et s’est arrangée pour ressortir un sacré paquet de personnages. Par contre une fois n’est pas coutume, il faut reconnaître que c’est plutôt long à démarrer, surtout avec si peu de pages dans un tome. L’auteure se concentre beaucoup dans un premier temps sur les conséquences des derniers gros événements et ceux qui sont allergiques à Sookie dans le rôle de la petite Causette vont certainement devenir fous. Car c’est réellement une multitude d’apitoiements et de plaintes qui s’enchainent, le tout couplé à la petite vie de Sookie (« quel bonheur de prendre une douche de ce temps si chaud, j’en profite pour m’épiler les jambes… »). Cependant, c’est toujours écrit avec beaucoup de dérision et la plume de l’auteure m’emporte très facilement dans cette vie plutôt cocasse. Les citations, phrases ou passages cultes ne manquent donc pas !

« Je ne contrôlais pas grand chose, dans ma vie, mais au moins, mes tiroirs étaient impeccables. »

   Néanmoins, une fois les nouveaux événements de ce tome enclenchés, le récit bénéficie d’une très grande efficacité et dispose de peu de temps morts (sauf pour faire dormir Sookie qui en a grandement besoin !). L’intrigue s’est révélée très plaisante avec de jolis rebondissements jusque la fin très accrocheuse. On retrouve cet aspect proche du polar avec l’envie d’en savoir plus sur cette enquête le tout saupoudré à la sauce Stackhouse. Plus que jamais, elle nous emmène dans son petit monde, où moult connaissances débarquent, où les bizarreries s’enchaînent, presque naturellement. On suit beaucoup les amourettes de l’héroïne et pour ma part avec le plus grand intérêt. C’est finement joué de la part de Miss Harris. On sait qu’avec Éric c’est compliqué et avec Sam étrange, voir trop étrange, pour que cela se fasse. Puis, c’est le tome final, notre chérie ne peut donc finir seule… L’auteure profite alors des multiples retrouvailles pour créer l’émotion ou jouer avec le feu et ça marche parfaitement car je me suis totalement prêté au jeu, frémissement à chaque nouvelle bombe approchant la belle.

   Qu’en est-il du final réellement ? Honnêtement, dans sa majeure partie si l’on excepte un démarre long, de légers soucis de rythme, des éléments encore plus dingues que d’habitude (on est habitué et j’ai même eu l’impression que les personnages eux mêmes ironisaient les situations), on a quand même un bon voire très bon dernier tome. L’essence et les particularités de la saga sont largement présentes et je ne pense pas que ce tome puisse déplaire à ceux qui apprécient la série. Par contre, et c’est évidemment entièrement subjectif, quelle stupide idée d’avoir fini l’histoire ainsi !! Tout était parfait jusque l’avant dernière page et sincèrement je n’avais pas de réelles raisons d’être mécontent. Mais vient cette fameuse dernière page qui me tombe dessus, sans prévenir. J’ai tourné à plusieurs reprises les pages qui suivent afin d’être sûr de n’avoir rien raté, me demandant même s’il n’y avait pas eu un souci d’impression !!! Mais non c’était bien la fin… Mince ! Deux pages de plus et ça aurait été top. Là j’ai surtout été frustré…
Cela dit je dois mettre de l’eau dans mon vin et reconnaître que si je ferme les yeux sur ce que je considère être une bêtise finale ou un bon gros troll des cavernes, La dernière mort fait honneur à la série en m’offrant un tome digne de mes attentes et une belle manière de conclure cette série qui se place comme un de mes plaisirs coupables favoris.

   En conclusion, La dernière mort m’aura fait vivre un dernier moment chaleureux en compagnie de Sookie. Truffé d’apparitions coup de cœur et de liens avec les précédents tomes, ce final condense l’essence et les qualités m’ayant fait succomber à cette saga au charme si… vampirique. Sans atteindre la perfection souhaitée, l’intrigue se montre solide quand bien même les dernières pages déçoivent légèrement ; toutefois pas suffisamment pour m’empêcher de vous recommander la série complète qui saura plaire aux amateurs de frissons, d’humour et d’amour. Qu’on se le dise, je ne pense pas qu’il s’agisse de la série ultime. Néanmoins, la mayonnaise prend si bien qu’il serait fâcheux de se refuser ce délice. C’est maintenant avec un pincement au cœur que je quitte Bon Temps et ses mystères, la tête pleine de tendres souvenirs.

Ma note : 17/20

« Je m’ébrouais, comme un chien qui sort de l’eau, rejetant regrets et impatience au loin. »

Publicités

7 réflexions au sujet de « [Chronique] La communauté du sud, tome 13 : La dernière mort de Charlaine Harris »

    • En effet on reste un peu loin des meilleurs tomes de la série mais je suis devenu tellement fan que je pardonne bien plus facilement ses défauts ^^« 
      En tout cas, comme toi je pense la relire un jour, ne serait ce que pour m’amuser autant à nouveau ^^
      J’espère aussi que les Éditions J’ai lu sortiront l’espèce de listing fan book d’après fin !

  1. Ping : [Mes Actualités] La communauté du sud, tome 13 : la dernière mort de Charlaine Harris | Pouvoir des mots

    • Ce n’est pas forcément une mauvaise chose en fait de commencer maintenant ^^ Le livre et la série diffèrent énormément, autant sur les amourettes et la vie de Sookie que sur le reste. Il y a d’autres personnages qui font leur apparition, certains de la série n’existent pas ou n’ont rien à voir comme Tara. L’intrigue n’est pas la même non plus du tout. Je pense que le premier tome t’ennuiera un peu même si ça permet de se faire une idée sur le style de l’auteur mais par contre la série monte rapidement en puissance.
      Autre point positif : ça se lit très très vite 🙂

    • Avec le recul, la manière dont se termine les choses me plaît beaucoup. En fait, je trouve surtout que ça a du sens quand on pense à tous ce qui se passe dans les tomes précédents.
      Pour autant, finir sur cette phrase… C’est possible, mais mince, j’en attendais bien plus !
      Quand on voit à la vitesse qu’à été sorti le « listing » contenant un tas d’infos sur l’après vie des persos, c’est à se demander si ce n’était pas fait exprès !

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s