[Chronique] One Piece, tome 66 : vers le soleil de Eiichiro Oda

ONE PIECE T66 vers le soleil

Fiche technique du livre
Auteur : Eiichiro Oda
Genre : Manga, shonen
Année d’édition : 2013 (VF) / 2012 (VO)
Edition : Glénat
Prix : 6,90 euros
Langue : Française
Nombre de pages : 208 pages

Synopsis
L’île des hommes-poissons a décidé de tirer un trait sur ses vieilles rancœurs afin de nouer des liens avec les humains ! Cependant, ce jour de la réconciliation pourrait ne jamais arriver, car toute l’île est menacée de destruction par Noé ! L’équipage hissera ensuite les voiles vers le Nouveau Monde, où de vieilles connaissances guettent déjà leur arrivée…

Mon avis
Trois petits mois après le tome 65 : table rase (dont vous pouvez retrouver la chronique en cliquant ici), voici que le tome 66 pointe le bout de son nez. Tient-il ses promesses ?

   Reprenant exactement là où le tome précédent s’est achevé, le début de ce déjà soixante-sixième tome est l’occasion de clore, comme je le pressentais, l’arc sur l’île des hommes-poissons. Alors que notre cher équipage a aisément vaincu Hody et les autres rebelles, il reste un énorme problème de taille empêchant de célébrer la victoire : Noé. Ce gigantesque navire continue sa descente sur l’île des hommes-poissons et il est évident que son impact détruira tout simplement l’île entière. Après quelques rebondissements, s’en suit finalement un dénouement plus ou moins inattendu qui entraînera surtout des révélations très intéressantes. Le fan que je suis de l’univers de One Piece et de son histoire a clairement été ravi. Ce tome 66 distille en effet de nouveaux éléments sur les légendes entourant l’univers, en particulier sur le fameux trou de 100 ans dans l’histoire et les évènements qui s’y sont produit. C’est ainsi qu’on en apprend plus sur les fameuses armes antiques et leurs identités… Sans toutefois saisir toutes leurs complexités. Doucement, les éléments se mettent en place et le puzzle « historique » créé par Oda prend forme petit à petit.

   Outre cette partie qui me tenait à cœur, j’étais aussi content d’en apprendre plus sur l’évolution du gouvernement mondial durant ces deux années d’exil de notre troupe et je dirai que certaines révélations font plutôt froid dans le dos ! C’est que je m’inquiète pour mes joyeux lurons depuis le temps… La marine n’a pas dit son dernier mot et ils semblent plus que jamais prêt à tout ! C’est d’ailleurs dans ce contexte qu’on fait la connaissance de l’unité du G5, qui causera à n’en pas douter de nombreux problèmes au Chapeau de paille. Les autres pirates ne sont pas en reste et c’est avec plaisir que j’ai accueilli un nouvel empereur et quelques membres de son équipage (Tamago est excellent !). Même après autant de tomes, Oda est encore capable de me surprendre par sa capacité à inventer des personnages totalement inédits ou de nouveaux lieux. On sent la montée en puissance des pirates dans le nouveau monde et les enjeux ne sont plus les mêmes. Le Nouveau Monde ne fera pas de cadeau. De quoi aiguiser ma curiosité sur de futures rencontres.

   Concernant la seconde petite partie du tome, la réelle arrivée dans le Nouveau Monde, j’avoue ne pas pouvoir me prononcer beaucoup dessus. Trop courte pour le moment, je ne sais pas s’il s’agit d’un nouvel arc ou juste d’une petite intrigue le temps de quelques chapitres. Je reste intrigué mais impossible de savoir ce que cela annonce. J’ai eu, comme très souvent à la fin d’un arc, l’impression que le « soufflet » retombe, qu’on repart sur quelque chose de plus calme pour recommencer (peut-être) de meilleure manière à nouveau. Pour ces raisons cette partie m’a moins emballé que le reste du tome.

   En conclusion, j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce 66ème tome de One Piece. Durant la majeure partie du livre, les évènements et révélations (de plus ou moins grandes importances) s’enchaînent et tous les ingrédients qui font de ce manga un de mes favoris sont réunis. On retrouve l’humour burlesque, les personnages loufoques, l’univers riche, mystérieux, aux possibilités infinies et la maîtrise de l’oeuvre de Oda est incontestable. Il y a maintenant tellement de nouveaux éléments pour lesquels je suis impatient d’avoir des réponses ou des personnages que j’ai envie de rencontrer que je ferme les yeux sur la fin du tome, un peu moins bonne que le reste du livre. Vite, la suite !

Ma note : 17,5/20

Publicités

Une réflexion au sujet de « [Chronique] One Piece, tome 66 : vers le soleil de Eiichiro Oda »

  1. Ping : Bilan des lectures de 2013 | Pouvoir des mots

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s