[Chronique] Billy Bat, tome 3 de Naoki Urasawa

Fiche technique du livre
Auteur : Naoki Urasawa
Genre : Seinen, Thriller Fantastique
Année d’édition : 2012
Edition : PiKa Edition
Langue : Française
Nombre de pages : 223 pages

Synopsis
Tiré de la quatrième de couverture. Manipulant les hommes et façonnant l’Histoire, l’énigmatique chauve-souris qui bouleverse la province féodale d’Iga, terre secrète des clans ninjas, serait-elle en réalité venue d’Espagne ?

Mon avis
Ayant beaucoup apprécié les deux premiers tomes, j’ai décidé de me lancer immédiatement dans la lecture de la suite de cette série.
Après avoir découvert l’influence de cette mystérieuse chauve-souris durant plusieurs époques dans le second tome, l’action de ce troisième tome se situe principalement au XVIème siècle au Japon, au sein de la province d’Iga. Cette province secrète s’apprête à être conquise par Nobunaga qui désire unifier le Japon. Le seigneur Momochi envoie donc le jeune ninja Kaiban porter un rouleau secret censé sauver le Japon à son fils vivant dans la province de Kii. Cette longue visite du Japon va nous emmener dans une course poursuite à travers la province et Kaiban rencontrera d’étranges personnages ainsi que ses amis d’enfances… Et tous en ont après cet étrange rouleau ! On découvre ainsi l’influence de la chauve-souris au cours de cette période, comment par ses actions elle arrive à influencer le cours de l’Histoire et les évènements passées. Ses connaissances semblent sans limites et les interrogations l’entourant s’accumulent et sont toujours encore plus nombreuses.

Ce troisième tome de Billy Bat m’a déstabilisé à bien des moments. Dans un premier temps, je dois avouer qu’être plongé aussi longtemps durant cette époque m’a semblé un peu inutile. Même si les chapitres s’enchaînaient rapidement et que le tout restait relativement intéressant, je n’ai pas vraiment compris où l’auteur essayait de nous emmener. Comme je l’avais indiqué précédemment, j’aimerais que l’intrigue soit recentré sur un personnage principal. Dans ce tome, à part quelques pages où l’on nous montre Kevin Yamagata (peut-être pour nous rassurer et nous indiquer que l’auteur ne l’a pas oublié ?), on reste en terrain inconnu. Et c’est seulement lorsque l’on commence à s’attacher à Kai que Naoki Urasawa décide de nous emmener dans une autre époque… Déroutant donc. Cela l’est d’autant plus qu’aucune révélation sur l’intrigue n’est apportée. A la fin de ce troisième tome, je n’ai toujours aucune réelle idée de ce qu’est cette chauve-souris, de ses origines ou des intentions de l’auteur.

Concernant le dessin, mon avis reste inchangé par rapport à ma chronique sur les tomes précédents. Les paysages du Japon de cette époque sont à couper le souffle et l’auteur a su apporté un soin particulier aux divers lieux, forêts, villages rencontrés tout au long de ce tome. Un très bon point.

En conclusion, ce tome est pour moi le moins bon des trois et je me pose même quelques questions sur le futur de la série. Trop de mystères tue le mystère ! A trop vouloir jouer la carte du mystère, on se retrouve perdu entre incompréhension et confusion. J’ai l’impression que dans l’ensemble cela est mal entretenu et ce troisième tome de Billy Bat ne fait concrètement pas avancer l’histoire. Cela reste une lecture sympathique mais je souhaite vraiment que les tomes suivants soient davantage portés sur un personnage principal, qu’on ait une idée plus précise du scénario que l’auteur souhaite mettre en place.

Ma note : 12,5/20

Publicités

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s